Mulhouse Alsace Agglomération

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mulhouse Alsace Agglomération
Blason de Mulhouse Alsace Agglomération
Mulhouse Alsace Agglomération
Vue de la région de Mulhouse.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Haut-Rhin
Forme Communauté d'agglomération
Siège Mulhouse
Communes 39
Président Fabian Jordan (SE)
Budget 283 209 013  (2018)
Date de création 16 décembre 2009
Code SIREN 200066009
Démographie
Population 274 066 hab. (2018)
Densité 624 hab./km2
Géographie
Superficie 439,20 km2
Localisation
Localisation de Mulhouse Alsace Agglomération
Localisation de M2A dans le Haut-Rhin.
Liens
Site web mulhouse-alsace.fr
Fiche Banatic Données en ligne
Fiche INSEE Dossier complet en ligne

Mulhouse Alsace Agglomération (M2A)[1] est une communauté d'agglomération de la Collectivité européenne d'Alsace. Elle compte 274 133 habitants depuis le et est la deuxième intercommunalité la plus peuplée d'Alsace, derrière l'Eurométropole de Strasbourg et la troisième du Grand Est après le Grand Reims (292 951 habitants au recensement de 2014)[2] mais devant la métropole du Grand Nancy. Elle fait partie du pôle métropolitain d'Alsace qui fédère les grandes intercommunalités alsaciennes. Son président actuel est Fabian Jordan. Comme toutes les agglomérations de plus de 150 000 habitants, Mulhouse Alsace Agglomération est légalement contrainte de mettre en place une zone à faibles émissions (ZFE) avant le 31 décembre 2024. Le projet n'a toutefois pas encore été présenté aux habitants.

Ce territoire géographique est compris entre 200 mètres d'altitude, sur les berges du Rhin, et 403 mètres d'altitude sur les dernières collines du Jura dans le Sundgau. La commune la plus éloignée du centre-ville, Chalampé, est à moins de vingt kilomètres, distance de limite qui n'est plus que d'environ cinq kilomètres vers le sud-ouest.

Le centre de l'agglomération, type ville frontière, est à 13 kilomètres de l'Allemagne et à 24 kilomètres de la Suisse.

Historique[modifier | modifier le code]

La fusée Ariane 5 « Albert Einstein » arborant le logo de la M2A en . Dans la nuit du 5 au , la fusée Ariane 5 est lancée avec succès[3].

Création[modifier | modifier le code]

Elle a été créée[4] officiellement par arrêté préfectoral du , par fusion des trois anciennes intercommunalités et rattachement de quatre communes qui n'appartenaient à aucune intercommunalité jusqu'à présent. Les 32 communes totalisant un peu plus de 262 000 habitants (sur les 262 000 de toute la région de Mulhouse) intègrent cette communauté d'agglomération : les seize communes de l'ancienne communauté d'agglomération Mulhouse Sud-Alsace, les six communes de l'ancienne communauté de communes de l'Île Napoléon (devenu depuis le Syndicat de Communes de l'Ile Napoléon - SCIN-), les six communes de l'ancienne communauté de communes des Collines et les communes d’Illzach, Pfastatt, Galfingue et Heimsbrunn[5].

La communauté de communes Porte de France Rhin Sud et la commune de Wittelsheim sont les seules collectivités de la Région mulhousienne qui ne faisaient pas partie de la communauté d’agglomération de la Région Mulhouse Alsace en 2010.

La non-intégration de la communauté de communes Porte de France Rhin Sud n'a pas fait l'unanimité en son sein, les communes de Chalampé et de Petit-Landau y étaient favorables[6].

Élargissement[modifier | modifier le code]

La commune de Wittelsheim avait, en 2004, choisi de ne pas rejoindre la communauté d'agglomération Mulhouse Sud-Alsace lors de la dissolution de la communauté de communes du Bassin Potassique, elle n'a pas souhaité non plus se rattacher à Mulhouse Alsace Agglomération en 2010. C'est l'unique ville de la banlieue de Mulhouse à être dans ce cas. Mais par décision du préfet du Haut-Rhin fin 2011, la commune se voit finalement malgré tout obligée d'intégrer l'intercommunalité en 2012[7],[8]. La décision est contestée par la municipalité qui dépose en 2012 un recours devant le tribunal administratif de Strasbourg[9]. Par ailleurs, en date d', le site officiel de la M2A ne mentionnait pas encore la ville de Wittelsheim parmi ses communes membres[10]. Finalement, un arrêté préfectoral du officialise le rattachement de Wittelsheim à la M2A, et après les derniers recours rejetés par le tribunal administratif de Strasbourg en [11], la commune intègre officiellement l'intercommunalité à partir du [12].

Steinbrunn-le-Bas, quant à elle, a intégré Mulhouse Alsace Agglomération le [13].

À la suite de l'application de la loi NOTRe, les communes de la communauté de communes Porte de France Rhin Sud rejoignent M2A au . Ces communes sont Bantzenheim, Chalampé, Hombourg, Niffer, Ottmarsheim et Petit-Landau[14],[15].

Perspectives[modifier | modifier le code]

Mulhouse Alsace Agglomération remplit les critères lui permettant d'accéder de droit au statut de communauté urbaine et sur demande au statut de métropole.

Transformation en communauté urbaine[modifier | modifier le code]

M2A dépasse le seuil de 250 000 habitants qui lui permet désormais d'obtenir, de plein droit, le statut de communauté urbaine.

Transformation en métropole[modifier | modifier le code]

La zone d'emploi de Mulhouse compte 433 338 habitants[16] et dépasse donc le seuil de 400 000 habitants[17], ce qui permet désormais à l'EPCI d'effectuer une demande en vue d'obtenir le statut de métropole. La métropole est la forme la plus intégrée d'intercommunalité en France.

Territoire communautaire[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Établissements publics de coopération intercommunale limitrophes[modifier | modifier le code]

Composition[modifier | modifier le code]

La communauté d'agglomération est composée des 39 communes suivantes :

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Mulhouse
(siège)
68224 Mulhousiens 22,18 108 312 (2019) 4 883
Baldersheim 68015 Baldersheimois 12,76 2 667 (2019) 209
Bantzenheim 68020 Bantzenheimois 21,22 1 594 (2019) 75
Battenheim 68022 Battenheimois 16,88 1 594 (2019) 94
Berrwiller 68032 Berrwillerois 7,66 1 195 (2019) 156
Bollwiller 68043 Bollwillerois 8,63 4 122 (2019) 478
Bruebach 68055 Bruebachois 7,01 1 052 (2019) 150
Brunstatt-Didenheim 68056 14,1 8 163 (2019) 579
Chalampé 68064 Chalampéens 4,77 970 (2019) 203
Dietwiller 68072 Dietwillerois 11,06 1 430 (2019) 129
Eschentzwiller 68084 Eschentzwillerois 3,19 1 479 (2019) 464
Feldkirch 68088 Feldkirchois 4,21 997 (2019) 237
Flaxlanden 68093 Flaxlandiens 4,33 1 438 (2019) 332
Galfingue 68101 Galfinguois 5,36 821 (2019) 153
Habsheim 68118 Habsheimois 15,63 4 999 (2019) 320
Heimsbrunn 68129 Heimsbrunnois 10,59 1 327 (2019) 125
Hombourg 68144 Hombourgeois 15,32 1 346 (2019) 88
Illzach 68154 Illzachois 7,5 14 784 (2019) 1 971
Kingersheim 68166 Kingersheimois 6,69 13 263 (2019) 1 983
Lutterbach 68195 Lutterbachois 8,56 6 247 (2019) 730
Morschwiller-le-Bas 68218 7,55 3 692 (2019) 489
Niffer 68238 8,72 945 (2019) 108
Ottmarsheim 68253 Ottmarsheimois 25,67 1 973 (2019) 77
Petit-Landau 68254 17,51 827 (2019) 47
Pfastatt 68256 Pfastattois 5,24 9 723 (2019) 1 856
Pulversheim 68258 Pulversheimois 8,54 3 017 (2019) 353
Reiningue 68267 Reininguois 18,54 1 979 (2019) 107
Richwiller 68270 Richwillerois 5,55 3 692 (2019) 665
Riedisheim 68271 Riedisheimois 6,96 12 520 (2019) 1 799
Rixheim 68278 Rixheimois 19,53 14 204 (2019) 727
Ruelisheim 68289 Ruelisheimois 7,27 2 329 (2019) 320
Sausheim 68300 Sausheimois 16,91 5 479 (2019) 324
Staffelfelden 68321 Staffelfeldenois 7,42 4 046 (2019) 545
Steinbrunn-le-Bas 68323 Steinbrunnois 8,58 809 (2019) 94
Ungersheim 68343 Ungersheimois 13,51 2 381 (2019) 176
Wittelsheim 68375 Wittelsheimois 23,63 10 362 (2019) 439
Wittenheim 68376 Wittenheimois 19,01 14 776 (2019) 777
Zillisheim 68384 Zillisheimois 8,22 2 538 (2019) 309
Zimmersheim 68386 Zimmersheimois 3,15 1 041 (2019) 330

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique du territoire
1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2018
220 406243 743248 488253 338261 570269 530273 894274 066
Les données proposées sont établies à périmètre géographique identique, dans la géographie en vigueur au .
(Source : Insee[18])

Administration[modifier | modifier le code]

Siège[modifier | modifier le code]

Le siège de la communauté d'agglomération est situé à Mulhouse[19].

Les élus[modifier | modifier le code]

Le conseil communautaire de la communauté d'agglomération se compose de 104 conseillers[20], représentant chacune des communes membres et élus pour une durée de six ans.

Ils sont répartis comme suit[20] :

Nombre de conseillers Communes
41 Mulhouse
5 Illzach, Rixheim, Wittenheim
4 Kingersheim, Riedisheim
3 Pfastatt, Wittelsheim
2 Brunstatt-Didenheim, Lutterbach, Sausheim
1 (+1 suppléant) les 28 autres communes

Présidence[modifier | modifier le code]

Lors du conseil communautaire du , Fabian Jordan, maire de Berrwiller, a été réélu président de la communauté d'agglomération, ainsi que 15 vice-présidents et 41 conseillers délégués[21].


Nom[22] Parti Début Fin Fonctions
01 Jean-Marie Bockel UDI conseiller municipal de Mulhouse
02 Fabian Jordan SE En fonction Maire de Berrwiller


Compétences[modifier | modifier le code]

Mulhouse Alsace Agglomération a l'obligation d'organiser les transports urbains de Mulhouse.

Compétences obligatoires[modifier | modifier le code]

  • Développement économique
  • Aménagement de l'espace communautaire
  • Organisation des transports urbains et des déplacements
  • Habitat
  • Politique de la ville

Compétences optionnelles[modifier | modifier le code]

  • Construction, aménagement, entretien et gestion d’équipements culturels, sportifs et touristiques d’intérêt communautaire
  • Protection et mise en valeur de l’environnement et du cadre de vie
  • Actions sociales d’intérêt communautaire

Compétences facultatives[modifier | modifier le code]

  • Soutien de l’enseignement supérieur
  • Tourisme
  • Cadre de vie et le développement durable
  • Aérodrome Rixheim-Habsheim et Autoport
  • Bibliobus

Régime fiscal et budget[modifier | modifier le code]

Le régime fiscal de la communauté d'agglomération est la fiscalité professionnelle unique (FPU)[19].

Transports[modifier | modifier le code]

Zone à faibles émissions (ZFE)[modifier | modifier le code]

Le projet de zone à faible émission est en attente de présentation aux habitants. La loi « climat et résilience » adoptée définitivement en 2021 prévoit la mise en place de ZFE-m dans toutes les agglomérations de plus de 150 000 habitants au plus tard le 31 décembre 2024[23], soit 45 ZFE-m. L'agglomération mulhousienne dépasse ce seuil et est de ce fait incluse dans ce dispositif. Un calendrier national d'interdiction progressive des véhicules les plus polluants a été instauré, dont les dates au plus tard doivent être :

  • 1er janvier 2023 pour les diesel d'avant 2001 et les essences d'avant 1997 ;
  • 1er janvier 2024 pour les diesel d'avant 2006 ;
  • 1er janvier 2025 pour les diesel d'avant 2011 et les essences d'avant 2006.

Impact énergétique et climatique des transports[modifier | modifier le code]

Énergie finale des transports de Mulhouse Alsace Agglomération en 2019[24]
Secteur Type d’énergie GWh
Transports routiers Électricité 1
Carburant 1 793
Autres transports[Note 1] Électricité 29
Carburant 57
Émissions de gaz à effet de serre des transports de Mulhouse Alsace Agglomération en 2019[24]
- ktéqCO2
Transports routiers 459
Autres transports 11

Environnement[modifier | modifier le code]

Déchets[modifier | modifier le code]

L'usine d'incinération de Sausheim produit de l'électricité[25], ainsi que de la chaleur[26], utilisée par une papeterie qui fabrique du carton recyclé.

Énergie[modifier | modifier le code]

ATMO Grand Est tient à jour les statistiques énergétiques de Mulhouse Alsace Agglomération pour l'année 2019 sous forme de diagramme de flux[24].

L'énergie finale annuelle par habitant, consommée en 2019, est exprimée en mégawatt-heure. L'énergie grise n'est pas prise en compte, pas plus que ne le sont les soutes aériennes internationales.

Énergie finale par habitant[Note 2] en MWh en 2019
Mulhouse Alsace Agglomération Collectivité européenne d'Alsace[27] Grand Est[28]
Énergie finale par habitant (en MWh par an) 40,3 30,2 32,8
Puissance moyenne[Note 3] par habitant correspondante (en kW) 4,6 3,4 3,7

L'énergie produite en 2019, et l'énergie finale consommée en 2019, sont exprimées en térawatt-heure.

Production d'énergie en 2019[24]
- TWh
Électricité 0,89
Carburants ou combustibles 0,23
Chaleur primaire 0,17
TOTAL 1,30
Consommation d'énergie finale en 2019[24]
- TWh
Électricité 2,09
Carburants ou combustibles 8,65
Chaleur primaire 0,32
TOTAL 11,06

Projets et réalisations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Remarque: les soutes internationales sont soustraites des approvisionnements en énergie d'un pays pour calculer sa consommation intérieure.
  2. Les statistiques démographiques sont issues des articles Démographie du Grand Est et Démographie de l'Alsace.
  3. Remarquons qu'une énergie exprimée en MWh, et rapportée à une durée d'une année, correspond formellement à une puissance exprimée en MWh/a (d'une valeur d'environ 114 W) - voir TWh/a).

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Carte des ECPI du Haut-Rhin au 1er janvier 2017 », sur www.haut-rhin.gouv.fr
  2. « La communauté urbaine du Grand Reims en ordre de marche », sur www.grandreims.fr (consulté le )
  3. «  Ariane 5 : une fusée nommée Mulhouse sur orbite », lalsace.fr le 6 juin 2013, consulté le 30 décembre 2014
  4. Françoise DIETERICH, « Le devenir des anciennes villes industrielles: l'exemple de Mulhouse », Population & Avenir, no 720,‎ (ISSN 0223-5706)
  5. « article de L'Alsace.fr du 29 août 2009 »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  6. « article des Dernières Nouvelles d'Alsace du 16 septembre 2009 »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  7. [PDF]Schéma départemental de coopération intercommunale de décembre 2011 sur le site de la préfecture du Haut-Rhin, consulté le 18 décembre 2012
  8. [PDF]Communiqué de presse du Préfet du Haut-Rhin sur la Commission départementale de la coopération intercommunale (CDCI) sur le site de la préfecture du Haut-Rhin le 22 décembre 2011, consulté le 18 décembre 2012
  9. « Intercommunalité: Deux recours contre le rattachement à la M2A », Journal l'Alsace du 19 septembre 2012
  10. Site officiel de Mulhouse Alsace Agglomération
  11. « Wittelsheim : « Oui Thur-Doller » voit son référé rejeté », lalsace.fr le 9 novembre 2013, consulté le 7 janvier 2014
  12. « Wittelsheim: La Ville prépare son entrée dans M2A », Journal l'Alsace du 22 décembre 2013, consulté le 7 janvier 2014
  13. « Steinbrunn-le-Bas: Entre un au revoir et une bienvenue », Journal l'Alsace du 15 janvier 2013
  14. « Extrait du registre des délibérations de la CCPFRS », sur www.ccpfrs.fr
  15. « SDCI du Haut-Rhin », sur www.haut-rhin.gouv.fr, (consulté le ).
  16. INSEE - Zone d'emploi de Mulhouse (2013)
  17. Article L. 5217-1 I du Code général des collectivités territoriales.
  18. « Population en historique depuis 1968 - CA Mulhouse Alsace Agglomération (200066009). », sur Insee, (consulté le )
  19. a et b « Fiche signalétique - CA Mulhouse Alsace Agglomération (N° SIREN : 200066009). », sur Banatic, (consulté le )
  20. a et b « Le conseil communautaire. », sur le site de la communauté d'agglomération (consulté le )
  21. « Fabian Jordan, réélu président de Mulhouse Alsace Agglomération sur fond de tension. », sur France 3, (consulté le )
  22. « Mulhouse et sa région : Le nouvel exécutif communautaire », Journal l'Alsace du 13 avril 2014, consulté le 14 avril 2014
  23. Legifrance - Article L. 2213-4-1 du code général des collectivités territoriales
  24. a b c d et e « Mulhouse Alsace Agglomération - Diagramme de flux » [PNG], sur ATMO Grand Est, .
  25. usine d'incinération de Sausheim stie web sivom-mulhouse.fr
  26. vapeur sausheim site web francetvinfo.fr
  27. « Collectivité européenne d'Alsace - Diagramme de flux » [PNG], sur ATMO Grand Est, .
  28. « Grand Est - Diagramme de flux » [PNG], sur ATMO Grand Est, .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]