Berrwiller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Berviller.
Berrwiller
Vue du village.
Vue du village.
Blason de Berrwiller
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Haut-Rhin
Arrondissement Mulhouse
Canton Wittenheim
Intercommunalité Mulhouse Alsace Agglomération (M2A)
Président : Fabian Jordan
Maire
Mandat
Fabian Jordan
2014-2020
Code postal 68500
Code commune 68032
Démographie
Gentilé Berrwillerois, Berrwilleroises
Population
municipale
1 183 hab. (2014)
Densité 154 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 51′ 01″ nord, 7° 13′ 12″ est
Altitude Min. 244 m
Max. 360 m
Superficie 7,66 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte administrative du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Berrwiller

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte topographique du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Berrwiller

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Berrwiller

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Berrwiller
Liens
Site web berrwiller.fr

Berrwiller (nom dialectal : Barwillr) est une commune française de la région mulhousienne, située dans le département du Haut-Rhin, en région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace et est membre de Mulhouse Alsace Agglomération.

Ses habitants sont appelés les Berrwillerois et Berrwilleroises.

Géographie[modifier | modifier le code]

Berrwiller est située au pied du Hartmannswillerkopf (« Vieil Armand ») et se compose des parties « Owerdorf », « Unterdorf », « Leimgrüab », « Bertschwiller » et « Weckenthal ».

Au sud-est du village se trouve la route nationale 83 et au nord-ouest la route des vins.

Berrwiller.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • 796 : Première mention de Berrwiller dans les archives de Murbach, alors sous le nom de Baronewillare.
  • 1441 : Le document liber marcarum nous apprend qu'il y a à Berrwiller un curé et un vicaire et que l'église est dédiée à Sainte Brigide d'Irlande.
  • 1697 : Les armoiries de Berrwiller (3 montagnes de sinople surmontées d'un crochet en forme de S) apparaissent pour la première fois dans l'armorial de la Généralité d'Alsace.
  • 1766 : Construction de l'église actuelle en remplacement de l'ancienne église en bois.
  • 1853 : Construction du cimetière actuel.
  • 1865 : Création du tout premier corps des sapeurs-pompiers de Berrwiller.
  • 1885 : Construction du Lavoir communal; il ne reste plus que le bassin.
  • 1907 : Première ligne téléphonique au village.
  • 1912 : L'électrification des premières rues et maisons.
  • 1914 : Évacuation du village en décembre car situé sur la ligne du Front. Retour de la population en 1918 dans un village en partie détruit (2/3, 21 soldats du village sont morts).
  • 1921 : La commune a été décorée, le 2 novembre, de la croix de guerre 1914-1918[1].
  • 1945 : Libération du village le 4 février.
  • 1953 : Installation du tout-à-l'égout et de l'eau courante.
  • 1960 : Construction du puits de mine Berrwiller des MDPA.
  • 1976 : Grave accident au fond de la mine : 5 mineurs tombent au fond du puits !
  • 1998 : À la suite d'un incendie d'un dépôt de produits chimiques dans une galerie de stockage, tous les puits de potasse ont été fermés et le puits de Berrwiller a été démantelé.
  •  : Une voiture conduite par un automobiliste fonce volontairement dans le public d'une fête de village sur le stade communal, faisant 1 mort et 17 blessés, dont deux dans un état critique.

Héraldique[modifier | modifier le code]


Blason de Berrwiller

Les armes de Berrwiller se blasonnent ainsi :
« D'argent au crochet en forme de S de sable, trois montagnes de sinople mouvantes de la pointe. »[2]

Les armoiries de Berrwiller apparaissent pour la première fois dans l'armorial de la Généralité d'Alsace constitué sous Louis XIV en 1697.

Comme Berrwiller avec son annexe Bertschwiller avait été donné de longue date déjà fief aux nobles des Waldner de Freundstein, elle a ainsi emprunté de leur blason les trois rochers qui s'y trouvaient et a ajouté un crochet en forme de S, un morceau de métal recourbé qui fut à l'époque l'un des plus utilisés pour suspendre maintes choses !

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1941 1959 J. Krust   Cultivateur
1959 1989 A. Jesslen   Cultivateur
1989 2008 Henri Schmidt   Instituteur
2008 en cours Fabian Jordan   Directeur école de musique

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 183 habitants, en augmentation de 4,51 % par rapport à 2009 (Haut-Rhin : 1,52 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
775 788 907 1 032 1 012 1 079 1 002 1 052 1 013
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
938 921 921 846 809 848 829 799 756
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
742 729 713 550 603 655 610 600 614
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
671 719 797 870 912 1 058 1 120 1 179 1 183
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique
Demographie.jpg

Économie[modifier | modifier le code]

Budget et fiscalité 2015[modifier | modifier le code]

En 2015, le budget de la commune était constitué ainsi[7] :

  • total des produits de fonctionnement : 703 000 , soit 579 par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 663 000 , soit 546 par habitant ;
  • total des ressources d'investissement : 864 000 , soit 711 par habitant ;
  • total des emplois d'investissement : 234 000 , soit 193 par habitant ;
  • endettement : 939 000 , soit 773 par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d'habitation : 10,00 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 11,83 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 49,51 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 0,00 %.

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Patrimoine industriel :

  • Chevalement du puits Berrwiller[8],
  • Mine de potasse du puits Berrwiller[9].

Agriculture[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Commerces[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église paroissiale Sainte-Brigide, datant de 1766[10]
ses cloches de 1733[11] et 1810[12],
et son orgue[13],[14].
L'église Sainte-Brigitte d'Irlande.
La mairie.
Chevalement du puits de Berrwiller[23] .

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jean-Baptiste Schlachter (1741-1819), général français de la Révolution et de l'Empire, né dans la commune.
  • Médecin colonel Baur, natif de Berrwiller qui donna son nom à l'hopital militaire du même nom à Colmar.
  • Lucien Herr, bibliothécaire, directeur de la Bibliothèque Nationale à Paris.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Communes décorées de la Croix de guerre 1914-1918
  2. Archives Départementales du Haut-Rhin
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  7. Les comptes de la commune
  8. « Chevalement du puits Berrwiller. enquête thématique régionale (patrimoine industriel : installations minières du Haut-Rhin, enquête partielle) », notice no IA68000833, base Mérimée, ministère français de la Culture
  9. « Mine de potasse du puits Berrwiller », notice no IA68000832, base Mérimée, ministère français de la Culture
  10. « Eglise paroissiale Sainte-Brigide », notice no IA00111849, base Mérimée, ministère français de la Culture
  11. Notice no IM68003695, base Palissy, ministère français de la Culture cloche de 1733
  12. Notice no IM68003696, base Palissy, ministère français de la Culture cloche de 1810
  13. Notice no IM68003694, base Palissy, ministère français de la Culture orgue (grand orgue)
  14. Berrwiller, Inventaire de l'orgue de l'église Ste Brigitte Christian Guerrier, 1979
  15. « Presbytère », notice no IA00111850, base Mérimée, ministère français de la Culture
  16. « Château fort avec ferme, Château de Weckenthal », notice no IA00111852, base Mérimée, ministère français de la Culture
  17. Notice no IM68003690, base Palissy, ministère français de la Culture chemin de croix, style nazaréen
  18. Notice no IM68003700, base Palissy, ministère français de la Culture croix de chemin : Christ en croix
  19. Notice no IM68003698, base Palissy, ministère français de la Culture croix de chemin
  20. « Croix monumentales, Calvaires », notice no IA00111847, base Mérimée, ministère français de la Culture
  21. Notice no IM68003699, base Palissy, ministère français de la Culture calvaire édicule
  22. Notice no IM68003697, base Palissy, ministère français de la Culture calvaire édicule
  23. Notice no IM68008683, base Palissy, ministère français de la Culture machine d'extraction du puits Berrwiller : poulie Koepe et ses deux moteurs électriques continus