Michel Auclair

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Michel Auclair
Description de cette image, également commentée ci-après
Auclair dans La Fille de la rizière (1956)
Nom de naissance Vladimir Vujovic
Naissance
Coblence, Allemagne
Nationalité Drapeau de la France Française
Décès (à 65 ans)
Saint-Paul-en-Forêt, France
Profession Acteur
Films notables La Belle et la Bête
Si Versailles m'était conté...

Michel Auclair, de son vrai nom Vladimir Vujović, est un comédien français né le à Coblence, en Allemagne, et mort le à Saint-Paul-en-Forêt[1],[2], dans le Var.

Il est acteur de théâtre et de cinéma. Son pseudonyme proviendrait du titre d'une pièce de Charles Vildrac créée en 1922, année de sa naissance.[réf. nécessaire]

Biographie[modifier | modifier le code]

Michel Auclair est le fils de Wislaw (Voïa) Vujovic (1897-1936), avocat d'origine serbe, et de Charlotte Caspar (1895-1990), une biologiste française[3],[4]. Avant de devenir acteur, il étudie la médecine, puis il entre au Conservatoire[4].

Son père est exécuté lors des purges staliniennes, le 3 octobre 1936. Sa mère se remarie à Raymond Guilloré (1903-1989)[5],[6].

Au théâtre, il interprète (entre autres) des pièces de Paul Claudel, William Shakespeare, Arthur Miller, Jean Racine, Molière, Henrik Ibsen et Victor Hugo.

Au cinéma, Jacqueline Audry lui confie son premier rôle important dans Les Malheurs de Sophie (1946), puis il joue notamment dans Les Maudits (1947) de René Clément, Manon (1948) d'Henri-Georges Clouzot, Justice est faite (1950) d'André Cayatte, Maigret et l'Affaire Saint-Fiacre (1959) de Jean Delannoy, Le Rendez-vous de minuit (1962) de Roger Leenhardt et Symphonie pour un massacre (1963) de Jacques Deray. Pendant les années 1950, 1960 et 1970, il apparaît occasionnellement dans des productions internationales, dont Drôle de frimousse (Funny Face, 1956) de Stanley Donen, avec Fred Astaire et Audrey Hepburn, ou Chacal (The Day of the Jackal, 1973) de Fred Zinnemann.

Il a un fils, David, né en 1972[7].

Il meurt à 65 ans d'une hémorragie cérébrale, à Saint-Paul-en-Forêt dans le Var, où il est inhumé.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Années 1940[modifier | modifier le code]

Années 1950[modifier | modifier le code]

Années 1960[modifier | modifier le code]

Années 1970[modifier | modifier le code]

Années 1980[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Comédien[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « AUCLAIR Michel - Tombes Sépultures dans les cimetières et autres lieux », sur www.tombes-sepultures.com (consulté le )
  2. (en) « Le Nouvelliste 8 January 1988 — e-newspaperarchives.ch », sur www.e-newspaperarchives.ch (consulté le )
  3. « MICHEL AUCLAIR », sur www.cinememorial.com (consulté le )
  4. a et b Olivier Barrot et Raymond Chirat, Noir et Blanc - 250 acteurs français du cinéma français 1930-1960, Paris, Flammarion, 2000, pp. 34-36
  5. Jean Maitron, Claude Pennetier, « GUILLORÉ Raymond », dans Le Maitron, Maitron/Editions de l'Atelier, (lire en ligne)
  6. Claude Pennetier, « GUILLORÉ Charlotte », dans née CASPAR Charlotte, Gabrielle, Germaine, Maitron/Editions de l'Atelier, (lire en ligne)
  7. Télé 7 Jours, no 727, semaine du 30 mars au 5 avril 1974, page 87.
  8. Raphaël Nataf, Critique de la pièce dans Théâtre populaire no 53 du 1er trimestre 1964, p. 131-136

Liens externes[modifier | modifier le code]