Margaret Kennedy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Margaret Kennedy (homonymie) et Kennedy.
Margaret Kennedy
Description de cette image, également commentée ci-après

Margaret Kennedy

Naissance
Hyde Park Gate, Londres, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Décès (à 71 ans)
Adderbury, Oxfordshire, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Activité principale
romancière, nouvelliste, essayiste, scénariste
Auteur
Langue d’écriture anglais
Genres

Œuvres principales

Margaret Kennedy, née le à Hyde Park Gate, Londres, et morte le à Adderbury, dans le comté d'Oxfordshire, est une femme de lettres, romancière et scénariste britannique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle fait ses études au Cheltenham Ladies' College, puis à l'Université d'Oxford. En 1925, elle épouse « sir David Davies, devenant ainsi lady Davies »[1] pour la haute société anglaise.

Elle fait paraître en 1922 un simple manuel d'histoire, mais c'est en 1924, lors de la publication de son roman le plus célèbre, La Nymphe au cœur fidèle (The Constant Nymph), qu'elle accède à la célébrité. En collaboration avec Basil Dean, le roman est adapté au théâtre en 1926, puis, en France, en 1934, par Jean Giraudoux sous le titre Tessa. Margaret Kennedy a écrit en 1930 une suite à son roman, L'Idiot de la famille. La pièce qu'elle tire en 1934, intitulée Tu ne m'échapperas jamais (Escape Me Never!), est un gros succès.

Dans les années 1930 et 1940, elle signe plusieurs scénarios, seule ou en collaboration, notamment pour plusieurs films réalisés par Paul Czinner et mettant en vedette l'actrice britannique Elisabeth Bergner.

Elle publie peu pendant la Seconde Guerre mondiale, hormis The Mechanized Muse, un essai sur le cinéma. À partir de 1950, elle reprend sa plume de romancière pour plusieurs titres qui obtiennent un succès moins considérable que ses œuvres des années 1930.

Elle reçoit en 1953 le James Tait Black Memorial Prize.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • The Ladies of Lyndon (1923)
    Publié en français sous le titre Femmes, traduit par Edith Vincent, Paris, F. Soriot, « Les Maîtres étrangers », 1940
  • The Constant Nymph (1924)
    Publié en français sous le titre La Nymphe au cœur fidèle, traduit par Louis Guilloux, Paris, Plon, « Feux croisés », 1927 ; réédition, Paris, Le Livre de poche no 5, 1952 ; réédition, Paris, Presses de la Cité, 1968 ; réédition, Lausanne, Édition Rencontre, 1969 ; réédition, Paris, Presses Pocket no 1708, 1978
  • Red Sky at Morning (1927)
    Publié en français sous le titre Le Chagrin du berger, traduit par Annie Brierre, Paris, Plon, « Feux croisés », 1952 ; réédition, Paris, Le Livre de poche no 3656, 1973
  • The Fool of the Family (1930), suite de The Constant Nymph
    Publié en français sous le titre L'Idiot de la famille, traduit par Louis et Renée Guilloux, Paris, Plon, « Feux croisés », 1933 ; réédition, Lausanne, Éditions Rencontre, 1970
  • Return I Dare Not (1931)
    Publié en français sous le titre Sans esprit de retour, traduit par Paule de Beaumont, Paris, Gallimard, 1947
  • A Long Time Ago (1932)
    Publié en français sous le titre Il y a longtemps, traduit par Henri Thies, Paris, Albin Michel, 1945
  • Together and Apart (1936)
    Publié en français sous le titre Solitude en commun, traduit par Adrienne Terrier, Paris, Plon, « Feux croisés », 1939 ; réédition, Paris, Le Livre de poche no 135, 1955
  • The Feast (1950)
    Publié en français sous le titre La Fête, traduit par Denise Van Moppès, Paris, Albin Michel, 1951
  • Lucy Carmichael (1951)
    Publié en français sous le titre Lucy Carmichael, traduit par Denise Van Moppès, Paris, Albin Michel, 1954
  • Troy Chimneys (1953)
    Publié en français sous le titre Pronto, traduit par Annie Brierre, Paris, Plon, « Feux croisés », 1954
  • The Oracles (1955)
    Publié en français sous le titre Les Oracles, traduit par Denise Van Moppès, Paris, Albin Michel, 1959
  • The Heroes of Clone (1957)
  • A Night in Cold Harbour (1960)
  • The Forgotten Smile (1961)
    Publié en français sous le titre Le Sourire oublié, traduit par Marie-Christine et Robert Mengin, Paris, Plon, « Feux croisés », 1967

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • A Long Week-End (1927)
  • Dewdrops (1928)
  • The Game and the Candle (1928)
  • The Midas Touch (1938)
    Publié en français sous le titre Un nouveau Midas, traduit par Mireille Hollard Gaiffe, Paris, Gallimard, 1945
  • Women at Work (1966), deux longues nouvelles

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • The Constant Nymph - from the novel (1926), adaptation du roman éponyme pour la scène en collaboration avec Basil Dean
    Publié en français sous le titre Tessa, la nymphe au cœur fidèle, adaptation de Jean Giraudoux, Paris, Théâtre Louis-Jouvet, 1934
  • Come with Me (1928), en collaboration avec Basil Dean
  • Escape Me Never! A play in three acts (1934), adaptation pour la scène de The Fool of the Family.
    Publié en français sous le titre Tu ne m'échapperas jamais, adaptation de Pierre Sabatier, Paris, L'Illustration, 1936
  • Autumn (1937), en collaboration avec Gregory Ratoff
  • Happy with Either (1948)

Autres publications[modifier | modifier le code]

  • A Century of Revolution 1789-1920 (1922), manuel d'histoire
  • The Mechanized Muse, (1942), essai sur le cinéma
  • Jane Austen (1950)
  • The Outlaws on Parnassus. On the art of the novel (1958),
  • Not in the Calendar. The Story of a Friendship (1964), mémoires
    Publié en français sous le titre Pas au calendrier, traduit par Marie-Christine et Robert Mengin, Paris, Plon, « Feux croisés », 1966

Filmographie[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

À la télévision[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Nouveau Dictionnaire des auteurs, de tous les temps et de tous les pays, volume 2, Paris, éditions Laffont-Bompiani, 1994, page 1681.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Le Nouveau Dictionnaire des auteurs, de tous les temps et de tous les pays, volume 2, Paris, éditions Laffont-Bompiani, 1994, page 1681.

Liens externes[modifier | modifier le code]