Goffredo Alessandrini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un acteur image illustrant italien
image illustrant un réalisateur image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant un acteur italien et un réalisateur italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Goffredo Alessandrini
Description de l'image Goffredo Alessandrini 1939.jpg.
Naissance
Le Caire, Égypte
Nationalité Drapeau de l'Italie Italien
Décès (à 73 ans)
Rome, Italie
Profession Réalisateur, scénariste, acteur, producteur, monteur
Films notables La segretaria privata
Seconda B

Goffredo Alessandrini (né le au Caire, en Égypte et mort le à Rome) est un réalisateur, scénariste, acteur, producteur et monteur italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un entrepreneur italien mais né au Caire, Alessandrini réalise son premier film en Égypte, le documentaire La diga di Maghmod[1]. Assistant d'Alessandro Blasetti sur le tournage des films Sole (1929) et Terra madre (1930), Goffredo Alessandrini travaille ensuite aux États-Unis au doublage des films de la MGM. Revenu en Italie, il réalise une version italienne d'un film de Wilhelm Thiele : La segretaria privata (1931). Il est l'auteur de deux films de propagande fasciste : Noi vivi et Addio Kira ! (1942). Il était devenu effectivement, depuis Luciano Serra pilote (1938), le cinéaste quasi officiel du régime mussolinien. Après guerre, il fut l'auteur d'une fable antiraciste, Le Juif errant. Il épousa en 1935, l'actrice italienne Anna Magnani : cette union durera très peu de temps et leur mariage sera annulé en 1950.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme réalisateur[modifier | modifier le code]

Comme scénariste[modifier | modifier le code]

Comme acteur[modifier | modifier le code]

Comme producteur[modifier | modifier le code]

Comme monteur[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Tulard, Dictionnaire du cinéma - Les réalisateurs, Robert Laffont, (ISBN 2221081897), Alessandrini, Goffredo p.15

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]