Marguerite Jamois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Marguerite Jamois
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Activités

Marguerite Jamois, née le à Paris 5e[1] et morte le à Paris 16e[2], est une actrice et metteur en scène de théâtre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est la fille d'Emile-Félicien Jamois, ciseleur et de son épouse Jeanne-Honorine Knoepfler, brodeuse.

Marguerite Jamois débute en 1920 chez Firmin Gémier comme figurante, puis immédiatement après, dans le rôle principal des Amants puérils de Fernand Crommelynck.

En 1921-22 elle joue avec Charles Dullin au Studio des Ursulines (rôle de Marianne dans L'Avare de Molière, L'Occasion de Mérimée) puis fait équipe définitivement avec Gaston Baty. Entre 1920 et 1947, elle crée 45 rôles différents.

Son physique assez austère ne la prédisposait pas à la comédie : en effet, ses plus grands rôles furent Martine de Jean-Jacques Bernard (1922) ; Maya de Simon Gantillon (1924) ; Phèdre ; La Mégère apprivoisée et Lady Macbeth.

Une anecdote éclaire sa personnalité : son effacement apparent, hors de la scène, l'amena à dire juste avant d'entrer en scène pour répéter Arden de Feversham « je vais essayer de jouer » ; alors que sur scène elle y fit une création remarquée par la fureur contenue de ses sentiments.

Elle succède à Gaston Baty au théâtre Montparnasse à Paris à partir de 1943 pour vingt ans.

Elle est inhumée au cimetière du Père-Lachaise (95e division)[3].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Comédienne[modifier | modifier le code]

Metteur en scène[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]