Mega Man (jeu vidéo, 1987)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Megaman (jeu vidéo, 1987))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l'article général sur la série, voir Mega Man.
Mega Man
Image illustrative de l'article Mega Man (jeu vidéo, 1987)

Éditeur Capcom
Développeur Capcom
Concepteur Akira Kitamura (directeur)

Date de sortie
  • Japon 17 décembre 1987
  • États-Unis décembre 1987
  • Europe 13 décembre 1988
  • France novembre 1989
Genre Action/plates-formes
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme NES, iOS, téléphone mobile
Média Cartouche
Contrôle Manette de jeu

Mega Man, connu au Japon sous le nom de Rockman (ロックマン, Rokkuman?), est un jeu vidéo d'action/plates-formes développé et édité par Capcom. Il est distribué en 1987. Le jeu est le premier d'une longue franchise. Le héros, Mega Man, devient au fil du temps une icône de l'entreprise japonaise Capcom.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Au XXIe siècle, le monde est en pleine révolution scientifique. Un chercheur spécialisé dans la robotique, le professeur Light et son assistant, le professeur Wily, créent huit robots destinés à aider l'humanité : Rock, Roll, Cutman, Gutsman, Fireman, Iceman, Elecman et Bombman. Cependant, le professeur Wily, jaloux du succès de son collègue, décide de s'emparer des robots et de les reprogrammer à des fins de domination mondiale. Le seul espoir de l'humanité contre Wily repose désormais sur Rock, qui, après avoir résisté, avec sa sœur, Roll, à la reprogrammation, se porte volontaire pour être transformé en robot de combat. Le robot domestique se voit aussitôt équipé d'une armure bleue et d'un canon plasma greffé à son bras. Il devient alors Mega Man.

Personnages[modifier | modifier le code]

Liste des principaux personnage du jeu :

  • Mega Man, alias Rock : robot bleu de combat, protagoniste du jeu et de toute la série ;
  • Professeur Light : chercheur spécialisé en robotique, il agit en tant que figure paternelle de Mega Man ;
  • Professeur Wily : savant fou assoiffé de pouvoir, il occupe le rôle du méchant ;
  • Roll : robot rose féminin à l'apparence d'une petite fille, la sœur de Mega Man ;

Concept[modifier | modifier le code]

Si le joueur contrôle le héros à la manière d'un jeu de plates-formes, il peut néanmoins parcourir les six premiers niveaux dans n'importe quel ordre.

À la fin de chaque niveau, le joueur doit affronter un boss, ici surnommé Robot Master (Maître robot). C'est là que Mega Man se démarque complètement des autres jeux de l'époque : en détruisant un boss, il récupère son arme et peut s'en servir contre un autre. Chaque boss ayant pour point faible l'arme d'un autre boss, il incombe donc au joueur de deviner dans quel ordre il devra s'y prendre.

Lorsque les six Robot Masters ont été battus, le joueur peut accéder à la forteresse du professeur Wily, qui est constitué de niveaux plus classiques au sens où il faut parvenir jusqu'à la fin d'un niveau et y battre le boss pour passer au niveau suivant. Par ailleurs, les armes des boss de la forteresse ne peuvent être récupérées par Mega Man.

Particularités[modifier | modifier le code]

Le jeu établit la plupart des conventions de la série classique :

  • Le libre choix du niveau ;
  • Mega Man récupère les armes des boss vaincus ;
  • Mega Man peut tirer trois tirs d'affilée ;
  • Mega Man peut effectuer deux types de saut, en fonction du temps pendant lequel le joueur appuie sur le bouton ;
  • La barre de vie de Mega Man se trouve à gauche tandis que celle du boss se trouve à droite ;
  • Il est possible de revisiter les niveaux terminés (à l'exception de ceux de la forteresse) ;
  • Mega Man change de couleur en fonction de l'arme utilisée.

Le jeu est également réputé pour sa grande difficulté. En effet, contrairement à ses successeurs, le joueur ne dispose ni de point de sauvegarde, ni de mot de passe, ni même de réservoirs d'énergie.

Mega Man est aussi le seul jeu de la série à utiliser un système de points.

La série de robots DLN (Doctor Light Number) a été créée par le Dr Light. Cette série est connue sous le nom DRN au Japon, d'après le nom japonais du Dr Light, Dr Right.

Postérité[modifier | modifier le code]

Mega Man: The Wily Wars[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Mega Man: The Wily Wars.

La Master System n'ayant pas eu droit à un Mega Man, la Mega Drive est donc la première console Sega à accueillir cette saga.

L'épisode The Wily Wars, exclusif à la Mega Drive, n'est autre qu'un remake/compilation des trois premiers volets de la saga, à la manière d'un Super Mario All-Stars.

Si le remake de l'épisode 1 est quasi-identique à l'original, on peut noter quelques petites différences :

  • Les graphismes et les musiques ont été sensiblement améliorés, et sont comparables aux autres jeux 16 bits ;
  • Le choix du niveau de difficulté n'est plus disponible, le jeu correspond au mode « difficile » de la version NES ;
  • Trois slots de sauvegarde sont disponibles ;
  • Lorsqu'un ennemi est tué à travers un mur dans la version NES, l'item qu'il laissait était éjecté vers la droite, et l'on pouvait le récupérer. Dans cette version Mega Drive, l'item reste dans le mur, et reste inaccessible ;
  • Le bug de l'arme du Thunder Beam, qui permettait d'accumuler les dégâts sur les ennemis, a été corrigé. (Sur NES, il suffisait de tirer avec le Thunder Beam, et de « tapoter » rapidement sur Pause. À chaque sortie de l'écran Pause, l'ennemi se voit infliger les dégâts du même tir.)

Mega Man Powered Up[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Mega Man Powered Up.

En 2006, Mega Man faisait l'objet d'un remake sur PlayStation Portable, intitulé Mega Man Powered Up (Rockman Rockman au Japon) et devait être le premier d'une série de remakes. Seulement, en raison des ventes décevantes, le projet a été annulé.

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]