Mega Man: The Power Battle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mega Man
The Power Battle
Image illustrative de l'article Mega Man: The Power Battle

Éditeur Capcom
Développeur Capcom

Date de sortie Octobre 1995
Genre Combat
Mode de jeu 1 à 2 joueurs simultanément
Plate-forme
Arcade :
Console(s) :
Média PCB, cartouche, DVD-ROM
Langue Anglais
Contrôle Joystick + 3 boutons, manette

Mega Man: The Power Battle (ロックマン・ザ・パワーバトル, appelé Rockman: The Power Battle au Japon?) est un jeu vidéo de combat développé et édité par Capcom en octobre 1996 sur système d'arcade CP System et CP System II. Il fait partie de la série Mega Man et c'est notamment un spin-off de Mega Man sorti sur NES en 1987. Le jeu a été adapté sur console GameCube, PlayStation 2, Xbox en 2004 et 2005[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Une fois de plus, le professeur Wily fait des siennes et c'est à Mega Man, Protoman et même Bass d'arrêter le savant fou.

Description[modifier | modifier le code]

Le moteur graphique utilisé est visuellement similaire à celui de Mega Man 7 sur Super Nintendo. De ce fait, Capcom s'est contenté de reprendre les sprites des bosses de Mega Man 7 et de les adapter pour les duels. En revanche, les robots issus des jeux NES ont eu droit à une nouvelle apparence 16-bits.

Chaque personnage dispose de sa propre fin.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

À la différence des épisodes plus conventionnels de la série, Mega Man: The Power Battle se concentre exclusivement sur les duels contre les robots de Wily. Il en résulte ainsi un jeu hybride, à mi-chemin entre le beat'em all et le Mega Man traditionnel.

Face aux multiples adversaires proposés, tous issus de la série classique, le joueur a accès à trois personnages : Mega Man, Protoman et Bass. Comme dans tout bon Mega Man, le joueur peut récupérer les armes des robots vaincus et les utiliser pour faciliter sa progression.

À l'instar de la plupart des jeux d'arcade, Mega Man: The Power Battle peut se jouer à deux.

Adversaires[modifier | modifier le code]

Première série[modifier | modifier le code]

Ces personnages sont issus de Mega Man 1 et 2 :

  • Cut Man : Robot Master à la technique de combat simple mais aux cisailles-boomerang redoutables.
  • Ice Man : Il crache des projectiles frigorifiques et peut générer des blizzards.
  • Guts Man : Un robot-ouvrier qui, grâce à sa force, excelle aussi bien au lancer de rochers qu'au corps à corps.
  • Wood Man : Il attaque avec des tourbillons de feuilles tranchantes et des roulades.
  • Crash Man : Les explosifs sont son arme de prédilection, tout particulièrement en dernier recours.
  • Heat man : Maître du feu, il se sert de son pouvoir aussi bien pour l'offensive que la défensive.
  • Yellow Devil : Le "monstre-puzzle" en gélatine fait office de boss intermédiaire. Il peut prendre plusieurs formes.

Deuxième série[modifier | modifier le code]

Ces personnages sont issus de Mega Man 3 à 6 :

  • Magnet Man : Ce robot utilise des missiles magnétiques ainsi qu'un puissant champ d'attraction.
  • Gemini Man : Gemini Man se dédouble et profite de la confusion pour canarder le héros.
  • Dust Man : Ce robot-aspirateur tire des blocs de ferraille et cherche à vous aspirer.
  • Napalm Man : Un robot doté d'un impressionnant arsenal de missiles et de grenades.
  • Gyro Man : Un robot volant attaquant à coup d'hélices.
  • Plant Man : Ce Robot Master utilise les plantes à son avantage tout au long du combat.
  • Yellow Devil : Le combat est largement plus difficile que celui de la première série.

Troisième série[modifier | modifier le code]

Ces personnages sont issus de Mega Man 7

  • Cloud Man : Ce robot fait la pluie et le beau temps en guise d'attaques.
  • Slash Man : Agile et très rapide, ce robot-prédateur attaque avec de gigantesques griffes.
  • Shade Man : En plus de ses ultra-sons destructeurs, ce robot-vampire n'hésite pas à mordre.
  • Junk Man : Un "tas de ferraille" à ne pas sous-estimer.
  • Freeze Man : Le froid et la glace sont ses armes.
  • Turbo Man : Tel un Transformer, ce robot se transforme en puissant bolide de course.
  • Robot-citrouille : Un char robotique armé de missiles et de puissants canons laser. Son point faible se situe dans sa bouche.

Combat final[modifier | modifier le code]

Quelle que soit la série choisie, le jeu se termine sur un combat en deux parties avec la machine du professeur Wily. Une fois la machine détruite, le savant fou tentera de s'enfuir dans une soucoupe volante et le joueur n'aura qu'un temps limité pour l'en empêcher.

Portages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]