Isaías Pimentel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Isaías Pimentel
Image illustrative de l’article Isaías Pimentel
I. S. Pimentel (1965)
Carrière professionnelle
1955 – 1966
Nationalité Drapeau du Venezuela Venezuela
Naissance
Décès (à 84 ans)
Prise de raquette Gaucher
Palmarès
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple - 1/16 1/4 1/16

Isaias Samuel Pimentel, dit Ivo Pimentel, né le à Willemstad et mort le [1], est un joueur de tennis vénézuélien.

Il a représenté le Venezuela en Coupe Davis à huit reprises entre 1957 et 1966.

Il est connu pour avoir atteint les quarts de finale du Tournoi de Wimbledon en 1961. Il a notamment éliminé Nikola Pilić au 3e tour, puis Christopher Crawford en huitième. Il avait auparavant atteint les huitièmes de finale du tournoi en 1957. En 1961, il a battu le n°1 mondial, Neale Fraser lors de la Coupe Altamira à Caracas (3-6, 6-4, 6-4).

Il a remporté la médaille d'or aux Jeux bolivariens de 1965.

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
1955 2e tour (1/32) Drapeau : Italie N. Pietrangeli 1er tour (1/64) Drapeau : Inde N. Kumar
1956 1er tour (1/64) Drapeau : France P. Jalabert 2e tour (1/32) Drapeau : Italie N. Pietrangeli
1957 1/8 de finale Drapeau : Australie M. Rose
1958 3e tour (1/16) Drapeau : Hongrie I. Gulyás 3e tour (1/16) Drapeau : Suède S. Davidson
1959 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis G. Shea
1960 3e tour (1/16) Drapeau : Nouvelle-Zélande L. Gerrard
1961 2e tour (1/32) Drapeau : Royaume-Uni M. Sangster 1/4 de finale Drapeau : Royaume-Uni M. Sangster
1962 1er tour (1/64) Drapeau : Belgique J. Brichant 2e tour (1/32) Drapeau : Norvège T. Moe
1963
1964 3e tour (1/16) Drapeau : Australie R. Emerson 3e tour (1/16) Drapeau : Espagne R.L. Arilla
1965 1er tour (1/64) Drapeau : Italie G. Bologna 1er tour (1/64) Drapeau : Australie R. Emerson

N.B. : à droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (nl) Eindredactie, « Tennisheld Pimentel overleden », sur Antilliaans Dagblad (consulté le 23 février 2021)