Frinton-on-Sea

From Wikipédia
Jump to navigation Jump to search

Frinton-on-Sea
Frinton-on-Sea
Front de mer.
Administration
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Nation Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Région Angleterre de l'Est
Comté Essex
District Tendring
Code postal CO13
Indicatif 01255
Géographie
Coordonnées 51° 49′ 58″ nord, 1° 14′ 43″ est
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Angleterre
Voir sur la carte administrative d'Angleterre
City locator 14.svg
Frinton-on-Sea
Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni
Voir sur la carte administrative du Royaume-Uni
City locator 14.svg
Frinton-on-Sea
Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni
Voir sur la carte topographique du Royaume-Uni
City locator 14.svg
Frinton-on-Sea

Frinton-on-Sea est une petite ville résidentielle balnéaire du district de Tendring dans l'Essex, en Angleterre. Elle fait partie de la « paroisse de Frinton et Walton ».

Histoire[edit | edit source]

Jusqu'à l'Époque victorienne, Frinton ne consistait qu'en une église, quelques fermes et une poignée de maisonnettes.

Dans les années 1890, l'industriel Richard Powell Cooper (1847-1913) qui possédait déjà le terrain de golf, achète les droits de Peter Bruff[1]. Powell Cooper avait des vues différentes sur les aménagements futurs du site[1].

Le « Sea Defence Act de 1903 » projette de stabiliser les falaises en séparant l'esplanade de la mer[1].

Aménagements pour retenir le sable.

Dans la première moitié du XXe siècle, la ville attire la haute société. Palmiers, boutiques de luxe sur Connaught Avenue, hôtels haut de gamme le long de l'Esplanade, un tournoi de tennis (juste classé après celui de Wimbledon), renforcent l'attractivité de la station. Le prince de Galles, Édouard VIII, fréquente le golf club et Winston Churchill y loue une maison[1].

Frinton est la dernière localité attaquée par la Luftwaffe, en 1944[2].

En 2015, bien que la délinquance soit à un très bas niveau, 300 résidents décident de financer, à hauteur de 100 £ chacun par an, une milice de sécurité privée sur une partie de la ville, de sept heures du matin à sept heures du soir. Cette décision provoque les critiques de la police de l'Essex et du responsable judiciaire, Nick Alston[3].

Personnalités[edit | edit source]

  • Ross Davidson, acteur, a vécu à Frinton-on-Sea avant sa mort en octobre 2006.
  • Mike Read, disc-jockey et David Hamilton, présentateur de radio y ont vécu [4].
  • David Evans, co-fondateur d'AOL UK et d'AOL Canada a grandi à Frinton-on-Sea avant de fréquenter l'école de Colchester.

Références[edit | edit source]

  1. a b c et d Deborah Peers, « Once upon a time in... Frinton », Essex Life, Archant, (consulté le 18 janvier 2009), p. 88–89. (Registration required).
  2. « Frinton-on-Sea », www.clacton-on-sea-essex.co.uk (consulté le 5 janvier 2011).
  3. Sur The Guardian.
  4. Martin Kelner Why Mike Read is saying L to the playlist The Guardian 16 juin 2008.
  5. Parachutage

Liens externes[edit | edit source]

Sur les autres projets Wikimedia :