Tristan Nihouarn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tristan Nihouarn
Description de cette image, également commentée ci-après
Tristan Nihouarn lors du premier concert de Matmatah suite à sa reformation en 2017.
Informations générales
Surnom Stan
Naissance (44 ans)
Brest
Activité principale auteur-compositeur-interprète
Genre musical Rock, folk
Instruments guitares, flûte irlandaise, harmonica, oud
Années actives depuis les années 1990
Labels Upton Park Publishing, Barclay
Influences musique bretonne
Site officiel www.tristannihouarn.com

Tristan Nihouarn (prénommé Stan), né le 22 septembre 1973 à Brest, est un auteur-compositeur-interprète français. Il est membre du groupe de rock Matmatah, fondé à Brest en 1995.

Il joue de la guitare, de l'harmonica, de l'oud et de la flûte.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a fait d'abord des études de mathématiques à Brest, avant de se consacrer exclusivement à la musique.

Il crée le groupe Tricards Twins avec Cédric Floc'h puis, après sa rencontre avec Éric Digaire et Jean François Paillard dans des bars de Brest, ils fondent, à eux quatre le groupe Matmatah en 1995.

Auteur de la plupart des textes du groupe, il interprète des chansons qui ont marqué toute une génération à partir de l'album La Ouache (double disque de platine) : Lambé An Dro, Emma, L’Apologie, Au Conditionnel, La Cerise... De 1995 à 2008, date de séparation de la bande, Matmatah a sorti 4 albums studio, tous ayant été au moins disque d’or et donné plus de 1000 concerts, sur presque tous les continents (Europe, Inde, Australie, Hong Kong, Canada, Russie…).

Le 17 janvier 2011, Tristan Nihouarn entre en studio pour l'enregistrement de son 1er album solo. Sous la houlette du fidèle Daniel Presley, réalisateur ayant déjà collaboré sur les albums de Matmatah mais aussi de Luke, Cali, Dionysos, il s'entoure de Manu Baroux à la guitare, de Ilan Abou à la basse, de Jean-François Assy aux cordes, de Mickaël Plihon et Matthieu Robert aux cuivres et de Djibouille au son.

L'enregistrement de l’album s'achèvera en mars 2011, mais il faudra encore attendre un an pour le voir enfin débarquer dans les bacs. Sauf erreur de ma part est sorti le 26 mars 2012, avec comme premier single Meredith. Une attention toute particulière est accordée à la pochette, dessinée par l'artiste lui-même et truffée de clins d'œil aux chansons de l'album. Il utilise des instruments atypiques, comme le mellotron ou le doudouk[1]. Le 6 juin 2012 sort le deuxième single de l'album, Des Merveilles, accompagné de son vidéo-clip.

En 2012, il assure, en formation acoustique, la 1re partie de Hubert-Félix Thiéfaine (victoire du meilleur interprète masculin 2012) sur 19 dates de sa tournée[2].

En 2012 et 2013, il compose la musique de deux films documentaires du réalisateur Thierry Robert diffusés par Thalassa : Le Piège Blanc et Babouchka, l'enfer du Pôle, deux aventures extrêmes dans l'Arctique. En 2013, il participe à l'album Tant Qu'il Restera du Rhum du groupe Bodh'aktan, sur la pièce Lambe An Dro ainsi que dans le clip tourné au Québec[3].

En 2014, il réalise un travail d'archives et de studio pour éditer un coffret anniversaire de Matmatah, Antaology, sorti en septembre 2015 en double CD/DVD avec un livret de 60 pages[4].

Tristan Nihouarn de retour sur la grande scène du festival des Vieilles Charrues en 2017.

Il reforme le groupe Matmatah en 2016 avec l'arrivée de deux musiciens qui l'accompagnaient dans son projet solo : Manu Baroux et Julien Carton. Après avoir sorti l'album Plates coutures, en 2017, le groupe réalise plus de 80 dates de tournée.

Discographie[modifier | modifier le code]

Avec Matmatah[modifier | modifier le code]

En solo[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Interview dans Le Telegramme du 16 février 2012
  2. « Tristan Nihouarn, de Matmatah à la carrière solo », Culturebox,‎ (lire en ligne)
  3. http://www.bodhaktan.com/fr_index.php
  4. « Rock. Matmatah sort un coffret ce vendredi », Le Telegramme,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :