Dr. Feelgood (groupe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Dr. Feelgood
Description de cette image, également commentée ci-après
Dr. Feelgood en concert le 26 mars 2009.
Informations générales
Pays d'origine Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre musical Pub rock, blues rock, new wave
Années actives Depuis 1971
Labels United Artists Records
Site officiel www.drfeelgood.org
Composition du groupe
Membres Robert Kane
Steve Walwyn
Kevin Morris
P H Mitchell
Anciens membres Lee Brilleaux
Wilko Johnson
John B Sparks
The Big Figure
John 'Gypie' Mayo
Johnny Guitar
Gordon Russell
Pete Gage
Dave Bronze

Dr. Feelgood est un groupe de pub rock britannique, originaire de Canvey Island, en Angleterre. Il est essentiellement articulé autour du chanteur et harmoniciste Lee Brilleaux (Lee Green Collinson, 10 mai 1952-7 avril 1994) et du guitariste Wilko Johnson (né le 12 juillet 1947). Leur style musical est une sorte de rhythm and blues puissant et minimaliste, fait de compositions originales et de nombreuses reprises de standards du blues et du rock 'n' roll.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Le nom du groupe vient de l'argot anglo-saxon désignant l'héroïne ou un médecin disposé à prescrire une surabondance de médicaments. En 1962, ce même nom est utilisé par le pianiste et chanteur de blues américain Willie Perryman, également connu sous le surnom de Piano Red, lorsqu'il enregistre le morceau Dr. Feelgood et renomme son groupe Dr. Feelgood and the Interns. La chanson est reprise par nombre de groupes britanniques, dont The Pirates qui en font la face B de l'un de leurs singles. L'on suppose que c'est alors que le groupe à venir décide de s'approprier le nom.

Admirateur de Johnny Kidd et de son guitariste Mick Green, Wilko Johnson fonde son premier groupe en 1964 avec le batteur Johnny Martin, dit The Big Figure. Ils fondent Dr. Feelgood avec Lee Brilleaux et le bassiste John B. Sparks en 1971 à Canvey Island, près de Londres. C'est en jouant leur musique dans les pubs de la région qu'ils se font connaître.

Soutenus par la presse musicale, ils signent avec United Artists Records chez qui ils sortent un premier 45 tours fin 1974 : Roxette, une composition de Johnson[1]. Celui-ci est suivi d'un album volontairement rétro intitulé Down by the Jetty, enregistré en une seule prise monophonique et emballé dans une pochette en noir et blanc.

Dernières années[modifier | modifier le code]

Le second album, Malpractice, produit par le groupe, rencontre le succès auprès du public avec le hit Back In the Night. En 1976, le live Stupidity, qui rend mieux compte de l'énergie que le groupe est capable de déployer sur scène que les albums studio, atteint la première place du hit-parade britannique.

Pendant l'enregistrement de Sneakin' Suspicion, des dissensions apparaissent entre Brilleaux et Johnson, et ce dernier décide de quitter Dr. Feelgood. Il est remplacé par John Mayo qui participe aux deux albums suivants : Be Seeing You produit par Nick Lowe et Private Practice produit par Richard Gottehrer, sur lequel figure leur plus gros tube : Milk and Alcohol, écrit par Lowe et Mayo. En 1976 et 1977, ils participent aux deux éditions du Festival punk de Mont-de-Marsan.

Un film de Julien Temple qui parle des premières années du groupe, intitulé Oil City Confidential, est diffusé au London Film Festival le 22 octobre 2009, et reçoit une standing ovation. Les invités à l'honneur sont la mère de Lee Brilleaux, Joan Collinson, sa veuve Shirley et ses deux enfants Kelly et Nick. Tous les membres survivants du groupe original étaient également présents aux côtés du manager du groupe Chris Fenwick, ainsi que l'ancien manager et dirigeant de Stiff Records, Jake Riviera, et d'autres amis et collègues du groupe. Il est bien accueilli par la presse[2],[3].

Une exposition consacrée à la carrière du groupe est organisée au Canvey Club entre mai et juillet 2013[4].

Depuis 1980[modifier | modifier le code]

Malgré le départ de May en 1981 et divers changements ultérieurs dans la formation qui ont laissé Brilleaux le seul membre original restant, le Dr. Feelgood a continué à tourner et à filmer dans les années 1980. Cependant, le groupe a ensuite subi un coup presque définitif lorsque Brilleaux est décédé d'un cancer le 7 avril 1994.

Comme Brilleaux l'a insisté avant sa mort, Dr. Feelgood s'est réuni en mai 1995, initialement avec le chanteur Pete Gage (à ne pas confondre avec le guitariste Pete Gage de Geno Washington et Vinegar Joe ), et a commencé à tourner en 1996. Bien que le groupe n'ait pas de membres originaux à cette époque, les musiciens qui soutiennent Gage ont tous déjà joué en tant que membres de Dr. Feelgood pendant au moins cinq ans, et dans certains cas plus de dix ans. En 1999, Gage a été remplacé par Robert Kane, un ancien membre de The Animals II et The Alligators, qui a célébré en avril 2007 son 1000e concert en tant que leader du Dr Feelgood.

Chaque année depuis la mort de Brilleaux, un concert spécial connu sous le nom de monument d'anniversaire de Lee Brilleaux a lieu à Canvey Island, où les anciens et actuels Feelgoods ont célébré la musique du Dr Feelgood et collecté des fonds pour l'hospice The Fair Havens à Westcliff-on-Sea . Des fans du monde entier y ont assisté et le 20e et dernier événement a eu lieu le 9 mai 2014. Toujours basé au Royaume-Uni, Dr. Feelgood continue de jouer dans le monde entier, avec des concerts en 2010 en Autriche, à Bahreïn, en Belgique, en Finlande. , France, Pays-Bas, Italie, Espagne et Suisse.

Le chef du groupe Chris Fenwick organise une promenade annuelle à travers Canvey à la mémoire de la vie de Brilleaux, ainsi que des visites guidées supplémentaires au cours desquelles il montre les curiosités de la carrière du groupe. Cela inclut la jetée montrée sur la photo de couverture du premier album du groupe et les endroits où ils ont joué au début de leur carrière, tels que The Lobster Smack Inn, The Monico Nightclub et Canvey Club (déguisé en 'The Alibi Club' sur la manche) (Sneakin ' Soupçons) ).[5]

Julien Temple de films sur les premiers jours du groupe, Oil City Confidential, première au Festival du film de Londres le 22 Octobre 2009 et a reçu une ovation debout.[6] L'invité d'honneur était la mère de Lee Brilleaux, Joan Collinson, avec sa veuve Shirley et les enfants Kelly et Nick. Tous les membres survivants du groupe d'origine étaient présents, ainsi que le manager Chris Fenwick, ancien tour leader et directeur de Stiff Records. Jake Riviera et d'autres amis et collègues du groupe. Le film a sa propre page Facebook. En examinant le film pour The Independent, Nick Hasted a conclu : « On se souvient de Feelgood dans l'histoire du rock, voire pas du tout, sous le nom de John the Baptist pour les messies punk. » Lors de la sortie générale le 1er février 2010, le film a été bien accueilli par la critique, et Peter Bradshaw de The Guardian l'a décrit comme "... une étude vivante de la période, de la musique et du lieu". Le film a été diffusé pour la première fois sur BBC Four en avril 2010.

La principale exposition souvenir pour célébrer la carrière du groupe s'est tenue au Canvey Club[7] entre mai et juillet 2013 et a été prolongée plusieurs fois.[8]

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

  • Kevin Morris[9] – batterie (depuis 1983)
  • P H (Phil) Mitchell[10] – basse (1983-1991, depuis 1995)
  • Steve Walwyn[11] – guitare solo (depuis 1989)
  • Robert Kane[12] – chant (depuis 1999)

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Lee Brilleaux[13] – chant, harmonica, guitare slide occasionnelle (1971-1994)
  • John B Sparks[13] – basse (1971-1982)[14]
  • The Big Figure[13] – batterie, percussions (1971-1982)[14]
  • Wilko Johnson[13] – guitare solo, chant occasionnel, piano (1971-1977)
  • Gypie Mayo – guitare solo (1977-1981 ; substit de Gordon Russell en mars et avril 1989)
  • Johnny Guitar – guitare solo (1981-1982)
  • Buzz Barwell – batterie (1982)
  • Pat McMullen – basse (1982)
  • Gordon Russell – guitare (1983-1989)
  • Dave Bronze – basse (1991, 1992-1994)
  • Craig Rhind – basse (1991-1992)
  • Pete Gage[15] – chant (1995-1999)

Chronologie[modifier | modifier le code]


Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1975 - Down by the Jetty
  • 1975 - Malpractice
  • 1976 - Stupidity (live)
  • 1977 - Sneakin' Suspicion
  • 1977 - Be Seeing You
  • 1978 - Private Practice
  • 1979 - As It Happens (live)
  • 1979 - Let It Roll
  • 1980 - A Case of the Shakes
  • 1981 - On the Job (live)
  • 1982 - Fast Women and Slow Horses
  • 1984 - Doctor's Orders
  • 1985 - Mad Man Blues
  • 1986 - Brilleaux
  • 1987 - Classic
  • 1989 - Singles: The Ua Years
  • 1990 - Live In London
  • 1991 - Primo
  • 1995 - Looking Back
  • 1996 - On The Road Again
  • 1999 - 25 Years Of Dr. Feelgood 1972-1997
  • 1999 - Feelgood Factor
  • 2000 - Chess Masters
  • 2001 - Singled Out: The Ua/Liberty A's B's & Rarities
  • 2001 - BBC Sessions 1973-1978
  • 2002 - Down At The BBC: In Concert 1977-78
  • 2003 - Wolfman Calling: The Blues Of Lee Brilleaux
  • 2003 - Speeding Through Europe
  • 2006 - Complete Stiff Recordings
  • 2006 - Repeat Prescription
  • 2010 - Oil City Confidential
  • 2012 - All Through The City (with Wilko 1974-1977)

Vidéographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Stephen Thomas Erlewine, « Dr. Feelgood | Biography & History », AllMusic (consulté le )
  2. (en) « The Dr Feelgood factor - Features - Music », The Independent, (consulté le )
  3. (en) Peter Bradshaw, « Oil City Confidential », The Guardian, Londres, (consulté le )
  4. (en) « New Dr Feelgood Exhibition Hits Canvey Island « Every record tells a story », Everyrecordtellsastory.com, (consulté le ).
  5. (en-US) « The Quietus | News | REVIEW: Dr Feelgood Exhibition/Lee Brilleaux Memorial Walk », sur The Quietus (consulté le )
  6. « Dr Feelgood - Official Website - Home of Britain's Premier Rhythm and Blues Band », sur www.drfeelgood.org (consulté le )
  7. (en) « Canvey Club », sur CanveyIsland.org (consulté le )
  8. (en) Every Record Tells A. Story, « New Dr Feelgood Exhibition Hits Canvey Island », sur Every record tells a story, (consulté le )
  9. (en) « DR FEELGOOD - Kevin Morris Questionaire [sic] », Drfeelgood.de, (consulté le )
  10. (en) « DR FEELGOOD - Phil Mitchell Questionaire [sic] », Drfeelgood.de (consulté le )
  11. (en) « DR FEELGOOD - Steve Walwyn Questionaire [sic] », Drfeelgood.de (consulté le )
  12. (en) « DR FEELGOOD - Robert Kane Questionaire [sic] », Drfeelgood.de (consulté le )
  13. a b c et d David Roberts, Guinness Rockopedia, Londres, Guinness Publishing Ltd., , 1st éd., 495 p. (ISBN 0-85112-072-5), p. 128
  14. a et b John Tobler, NME Rock 'N' Roll Years, Londres, Reed International Books Ltd, , 1ere éd., p. 368
  15. (en) John Warburg, « Early Days – Dr Feelgood », Slimsblues (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]