Da Silva

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Emmanuel Da Silva, 2019
Emmanuel Da Silva, 2019

Da Silva, pseudonyme d'Emmanuel Da Silva, né le à Nevers, est un auteur, compositeur, interprète français d'origine portugaise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les années Nevers[modifier | modifier le code]

À 12 ans, Emmanuel Da Silva fait partie d’un groupe de punk rock nivernais, les Mad Coakroches. À 15 ans, il se met à l’écriture de chansons en anglais ou en espagnol et monte divers groupes. Il se tourne vers un son plus brut en formant, en compagnie d'anciens membres des Tambours du Bronx, le groupe Punishment Park, révélation du Printemps de Bourges en 1993[1].

Cap à l’Ouest[modifier | modifier le code]

À 21 ans, Da Silva délaisse les guitares rock pour la musique acoustique de la formation Venus Coma, dont le premier (et seul) album est remarqué[réf. nécessaire] et chroniqué par Magic RPM[2] en 2007, qui souligne que « le paysage rock français manque cruellement de musique comme celle que pratique ce trio de Nevers ». Da Silva change ensuite d’identité comme de style en se faisant connaître sous le pseudonyme de Mitsu, projet solo de chanson électronique avec lequel il se fait repérer par Jean-Louis Brossard aux Transmusicales de Rennes en 2000[3]. De l'album "Vue de dessus", sorti en 2001 les chroniqueurs de Pop News retiennent "un travail très abouti sur les textures sonores, ici clairement préféré à une écriture plus classique"[pertinence contestée][4].

Après avoir écumé des salles françaises et sorti plusieurs disques auto-produits, il rencontre le chanteur Cali. Le courant passe entre les deux artistes et l’ancien rugbyman l’invite à jouer lors des premières parties de ses concerts. Da Silva se fait alors remarquer par le label Tôt ou tard[5][source insuffisante] qui lui offre en 2004 un premier contrat et sur lequel il publie trois albums : Décembre en été, De beaux jours à venir et La Tendresse des fous.

Décembre en été est le premier album solo de Da Silva, paru en septembre 2005[6]. Enregistré avec le concours de quelques auteurs comme Albin de La Simone, son opus conserve les racines rock de son interprète tout en flirtant avec la douceur et la légèreté. L’accueil du public comme de la critique est chaleureux[réf. nécessaire], le single l'Indécision est un succès. Avec 110 000 exemplaires écoulés, il fut l’un des albums révélation de l’année 2005, atteignant la 35e place et restant 61 semaines dans le Top Albums français[7], il finira disque d’or[8].

Après ce succès naissant, Da Silva revient en 2007 avec un nouveau disque : De Beaux Jours A Venir (écoulé à 70 000 exemplaires[réf. souhaitée]) sera une vraie confirmation compte tenu de l’affaissement du marché du disque physique[9]. Il atteint la 23e position et se maintient 74 semaines dans le top Albums France[10]. Da Silva est nommé en 2007 aux Victoires de la musique en tant qu’artiste révélation scène.

La Tendresse des Fous est le troisième album solo de Da Silva paru en septembre 2009[11] chez Tôt ou Tard. Da Silva passe par l’Olympia en février 2010. L'album sera adapté en anglais par Constance Amiot sous le titre Once Twice[12],[13].

Les années 2010[modifier | modifier le code]

Il collabore avec de nombreux artistes[14]. Il écrit, compose pour Claire Denamur[15], Hélène Ségara[16], Jenifer[17], Soprano, Enrico Macias[18], Julie Zenatti[19] et réalise les albums d’Elsa Lunghini[20], ou encore Yseult[21].

Passionné de photographie, l’artiste se lie d’amitié avec Richard Dumas[22], qui réalise les pochettes de ses quatre premiers albums. Quant à Emmanuel Da Silva, il signe de son côté les photos du livret de Les Fleurs Sauvages de Charlie, album qu’il a réalisé début 2014[23]

En 2011, Da Silva rejoint Pias[24]{{<Refins}} chez qui il sort ses trois albums suivants : La Distance[25] en 2011, Villa Rosa[26] en 2013 puis L'Aventure[27] en 2017 enregistrés aux studios ICP à Bruxelles. 

Quatre ans après Villa Rosa, le sixième album de Da Silva, L'aventure sort chez Pias. Ces chansons, écrites sur trois ans, à Paris, en Bretagne, au Portugal.

Au contact du public[modifier | modifier le code]

Sur chacune de ses tournées Da Silva revisite ses albums, dans de nouvelles versions avec le support de ses tourneurs[réf. nécessaire], Bleu Citron puis 3C. Depuis 2005, Da Silva enchaîne plus de 500 concerts en 6 tournées[réf. nécessaire] à travers la France, la Suisse, la Belgique, l’Angleterre mais aussi la Biélorussie, le Québec, l’Algérie et l’Afrique Subsaharienne[28][source insuffisante].

En 2012, Da Silva participe à la tournée de l’alimentation générale culturelle du théâtre éprouvette mené par Jean Bojko[29][source insuffisante]. En deux jours, il donne seize concerts dans le Morvan au cœur de zones rurales, éloignées des circuits culturels habituels[30]. Il réitère cette expérience en 2018, enchaînant une série de concerts solo en Suisse, jouant dans des lieux aussi inattendus qu'un salon de coiffure ou encore une pizzeria[31].

Des livres pour enfants[modifier | modifier le code]

Parallèlement à son projet personnel, Da Silva écrit plusieurs livres CD pour enfants[32] publiés chez Actes Sud : Le Peuple des Dunes[33], Le Mystère des Couleurs[34], Billie et les rois de la nuit[35], Les Dinosaures du rock[36], Les Fleurs imaginaires[37],[38] et plus récemment Le Petit Nuage[39]. Des projets parallèles auxquels il convie d'autres artistes à partager cette expérience: Coralie Clément, Cali, Marie Drucker ou encore Françoiz Breut[40]

2019 et au-delà[modifier | modifier le code]

L'année 2019 fut ponctuée d'une biographie "Il a souvent fait noir avant la nuit" [41],[42],[43] parue le 18 avril 2019 aux Editions Braquage, un livre pour enfants chez Actes Sud, "Le Petit Nuage" [44],[45] , de nouvelles collaborations (B.O. du film "C'est quoi cette mamie?" et collaboration à l'album de Suarez) et son septième album "Au Revoir Chagrin" enregistré au Studio ICP de Bruxelles et sorti le 25 octobre chez At(h)ome.

Coté scène, Da Silva s'est produit au théâtre l'Arrache-Cœur[46] dans le cadre du Festival d'Avignon[47] pendant tout le mois de juillet[48] dans le spectacle Le Mystère des Couleurs (tiré de son livre pour enfants[34]) qu'il présenta ensuite en tournée en France et en Suisse en 2019 et 2020. En parallèle, en février 2020 Da Silva lance la tournée de l'album Au Revoir Chagrin à La Maroquinerie à Paris. S'ensuit une tournée en Suisse et en France, suspendue pour cause de Covid 19.

Loin de se morfondre seul chez lui en période de confinement, Da Silva annonce en avril 2020 son départ des réseaux sociaux classiques pour créer sa propre plate-forme "A Contre-Courant" . Depuis son ouverture, ce nouveau concept de réseau social vise un contact direct entre l'artiste et son public. La plate-forme est le reflet de la multitude de projets animant Da Silva: musique, poésie, expositions culturelles des productions des membres et d'artistes invités par Da Silva. Au delà de la diffusion en direct de concerts depuis chez lui, l'artiste propose aux membres de son site la création collective de pièces poético-musicales. Da Silva met en musique et en image, les poèmes créés et déclamés par ses membres.

Discographie[modifier | modifier le code]

Collaborations[modifier | modifier le code]

  • 2008  : Marina VénacheTout me revient – réalisation, écriture et composition « Tout me revient » et « Du baume au cœur »
  • 2008  : Olive et moi[49] Le stylo à Cancre – livre disque pour enfants, réalisation.
  • 2009  : Elsa LunghiniOser – réalisation, écriture et composition de l'album sauf « Pour te voir gagner, j'ai perdu » et « Ce qui n'existe pas » écrits et composés par Dominique A
  • 2009 : Olive et moi[49]Fais moi une passe – réalisation
  • 2010 : Fabrice MaussMinuit passé – réalisation
  • 2010 : Radiosofa – Le Souffle Court – écriture « Le Souffle Court »
  • 2011 : Dracula, l'amour plus fort que la mort (comédie musicale) – écriture « Dernière Danse »
  • 2011 : Hélène SégaraParmi La Foule – écriture et composition « La Vie avec toi » et « Lame de fond », écriture « À la renverse », « Le Monde à l'envers », « Avant la fin », « Si tu savais qui je suis », « À la croisée des chemins », « Parmi la foule » et « La balançoire »
  • 2011 : Constance AmiotOnce, Twice[50] – composition
  • 2011 : Claire DenamurVagabonde –  écriture et composition « Bang, Bang, bang », « Rien à me foutre en l'air » et « Le Ciel », écriture « 34 septembre »
  • 2012 : JeniferL'Amour et Moi – écriture et composition « Tu ne dis rien » et « Les Jours électriques »
  • 2013 : Mélanie PainBye, bye Manchester – écriture et composition « Fluo »
  • 2014 : CharlieLes Fleurs Sauvages – réalisation de l'album, écriture et composition « Chercheur d'or », « Sans commentaire », « Bleu », « Si seulement si »
  • 2014 : SopranoCosmopolitanie – coécriture « Cosmo », « Ti amo » et « Le Clown »
  • 2014 : YseultLa Vague – réalisation de l’album et écriture « La Vague », « Bye, bye, bye », « J'aime quand tu me mens »
  • 2015 : Julie Zenatti - Blanc - coréalisation de l’album, écriture et composition « Les amis », « Blanc », « A l'ouest » , « La vérité » et « La contemplation »
  • 2016 : Enrico MaciasLes Clefs - écriture des chansons « Les Clefs » et « Comme Vous »
  • 2016 : SuperbusSixtape- coécriture « Strong and Beautiful »
  • 2016 : Jenifer - Paradis secret – réalisation
  • 2020 : Julie Zenatti – Refaire danser les fleurs – réalisation
  • 2020 : Suarez – Nouvel album – coréalisation, écriture des titres « Bienvenue », « hola hola », « cavale » et « 10 ans »

Duos[modifier | modifier le code]

Clips[modifier | modifier le code]

  • 2005 : L'Indécision, réalisé par Bruno Sevaistre
  • 2005 : Les Fêtes Foraines, réalisé par Bruno Sevaistre
  • 2006 : Se fendre les joues, réalisé par Bruno Sevaistre
  • 2007 : Tout va pour le mieux, réalisé par Aurélie Duboys
  • 2007 : De là-haut, réalisé par Danakil
  • 2008 : L'Averse, réalisé par François Nemeta
  • 2008 : Au Moment des Amours, réalisé par Danakil
  • 2009 : Le Carnaval, réalisé par Yvan Shrek
  • 2009 : Les Plus Belles Lettres, réalisé par Alexandre Saltiel
  • 2010 : La Route, réalisé par Jérémiah
  • 2011 : Les Stations Balnéaires, réalisé par Benjamin Kutsko
  • 2012 : La Crise, réalisé Michelange Quay
  • 2013 : Villa Rosa, réalisé par John Londono
  • 2014 : Le Coureur de fond, réalisé par Petecia Coleman
  • 2017 : John Mc Enroe
  • 2017 : La Fille , réalisé par Caillou conquis
  • 2017 : L’aventure , réalisé par Caillou conquis
  • 2017 : Mon Amour, réalisé par Aurélien Ferré
  • 2018 : L'Indécision
  • 2019 : Loin , réalisé par Da Silva
  • 2019 : Le garçon, réalisé et monté par Stéphanie Daccache et Emmanuel Da Silva


Da Silva apparaît également dans le clip, Les Jours Électriques[17] de Jenifer, single qu'il a écrit et composé.

En 2016, Da Silva apparaît de nouveau dans un clip de Jenifer, cette fois-ci dans celui de Paradis Secret, titre qu'il a, avec Jenifer, écrit et composé.

Livre-CD audio pour enfants[modifier | modifier le code]

Da Silva a réalisé plusieurs livres CD audio pour enfants dont il est l'auteur, le compositeur et l'interprète[32].


Spectacle pour enfants[modifier | modifier le code]


B.O. Films[modifier | modifier le code]

Avec son acolyte et ami Fred Fortuny, Da Silva réalise également des bandes originales de films.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Un petit tour et puis Da Silva », sur Next - Libération
  2. Sylvain Collin, « Venus Coma, chronique », Magic Revue Pop Moderne,‎ (lire en ligne)
  3. Véronique Mortaigne, « La longue marche du caméléon », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  4. Vincent Arquillière, « Mitsu - Vue du dessus, Chronique », PopNews,‎ (lire en ligne)
  5. « Da Silva », sur www.totoutard.com (consulté le 16 février 2019)
  6. « Décembre en été - chronique », sur Les Inrocks
  7. « Da Silva, Décembre en été », sur Charts in France
  8. « Da Silva », sur Ingenious Mag
  9. « Da Silva, le forçat de la route », sur rfi.fr
  10. « Da Silva, De Beaux Jours à Venir », sur Charts in France
  11. Valérie Lehoux, « Chronique de La Tendresse des Fous de Da Silva », Télérama,‎ (lire en ligne)
  12. « Le carnet de voyage de Constance Amiot », sur lexpress.fr
  13. « Constance Amiot », sur actumedias.fr
  14. Philippe Dépalle, « Da Silva, Elsa, Marina, Olive et les autres », Le Journal du Centre,‎ , p. 7
  15. « Emmanuel Da Silva et Claire Denamur - Tombés du ciel », sur Le Figaro
  16. « Hélène Ségara en interview - sa collaboration avec Da Silva », sur Charts in France
  17. a et b « Les Jours Electriques de Jenifer, le clip avec Da Silva », sur Musique Actu.com
  18. « Biographie de Enrico Macias », sur Universal Music France (consulté le 16 février 2019)
  19. « Interview : Julie Zenatti revient dans la lumière - eVous », sur www.evous.fr (consulté le 16 février 2019)
  20. « Elsa travaille avec Da Silva pour son nouvel album », sur Charts in France
  21. « DA SILVA : L’INTERVIEW PAR YSEULT »
  22. « L'amitié du photographe et de son chanteur modèle », sur Ouest France
  23. « Interview de Charlie », sur l'Oreille à l'envers,
  24. « Un nouvel album pour Da Silva », sur Pias France
  25. « La Distance - Chronique », sur Les Inrocks
  26. « Le chanteur Da Silva laisse entrer la lumière sur « Villa Rosa » », sur Le Parisien
  27. Christian Larrède, « Chronique de l'Aventure de Da Silva », Les Inrocks,‎ (lire en ligne)
  28. (en) « Da Silva Concert Setlists », sur setlist.fm (consulté le 16 février 2019)
  29. « Théâtre Eprouvette - site officiel »
  30. « Tournées de culture dans les campagnes », Nièvre Magazine, p30, eté 2013
  31. ÉRIC BULLIARD, « L’étonnante soirée de Da Silva à la découverte d’Estavannens », La Gruyère,‎ (lire en ligne)
  32. a et b « Fiche auteur - Da Silva », sur Actes Sud
  33. Le peuple des dunes (lire en ligne)
  34. a et b « Chronique du Mystère des couleurs de Da Silva », sur Babelio
  35. « Billie et les rois de la nuit (2009) », sur Tôt ou tard
  36. « Les dinosaures du rock de Da Silva », sur Babelio
  37. « Les fleurs imaginaires », sur www.pointculture.be
  38. « Les fleurs imaginaires / Vanessa Da Silva ; Da Silva . - Actes sud, 2015 »
  39. « Le petit nuage »
  40. « BnF Catalogue général », sur catalogue.bnf.fr (consulté le 17 février 2019)
  41. « Da Silva se livre », sur www.20minutes.fr (consulté le 22 mai 2020)
  42. « Da Silva. Il a souvent fait noir avant la Bretagne », sur Le Telegramme, (consulté le 22 mai 2020)
  43. Betty, « Grégoire Laville : son livre sur Da Silva en cinq questions », sur MusiK Please, (consulté le 22 mai 2020)
  44. « Emmanuel da Silva, Le petit nuage », La plume de paon (consulté le 22 mai 2020)
  45. « Actes Sud Junior emmanuel da silva sophie bouxom Le petit nuage », sur www.actes-sud-junior.fr (consulté le 22 mai 2020)
  46. « Le mystère des couleurs », sur 3C Tour
  47. « Off Avignon 2019. Da Silva repeint le noir en couleurs », sur NosEnchanteurs (consulté le 22 mai 2020)
  48. « Théatre L'arrache coeur », sur hexagone.fr
  49. a et b « Fiche Artiste - Olive et Moi », sur Tôt ou tard
  50. « Constance Amiot - Once Twice », sur Idoles Mag
  51. « Radiosofa propose de nouveau « Les portes » avec Da Silva », sur Charts in France
  52. « Da Silva et Brisa Roché en duo pour une « Exception singulière » », sur Charts in France
  53. Blandine Canonne, Yaël Eckert et Marie Auffret-Pericone, « Livres, CD, les choix de La Croix », La Croix,
  54. Point Culture, « Les Fleurs Imaginaires, Vanessa Da Silva, Da Silva », sur www.pointculture.be
  55. « Les fleurs imaginaires / Vanessa Da Silva; Da Silva. Actes sud, 2015 », sur croqulivreasso.e-monsite.com

Liens externes[modifier | modifier le code]