Richard Gotainer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Richard Gotainer
Description de cette image, également commentée ci-après
Richard Gotainer en 2011.
Informations générales
Naissance (70 ans)
Activité principale Chanteur, humoriste
Genre musical Variété française, rock, chanson humoristique
Années actives 1980 -
Site officiel www.gotainer.com

Richard Gotainer est un chanteur et humoriste français, né le . Il a écrit la plupart des textes de ses chansons, souvent sur des musiques de Claude Engel.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et jeunesse[modifier | modifier le code]

Ses parents sont originaires de Pologne. Ils émigrent en France avant sa naissance. Gotainer signifie « Dieu Unique » en yiddish. Son père est marchand de meubles. Pratiquant le scoutisme, il rencontre lors d'une colonie Jacky avec lequel il devient ami[1].

Publicités[modifier | modifier le code]

Après des études de droit débutées en 1968, Richard Gotainer commence sa vie professionnelle en 1972 dans l'agence de publicité Walter-Thomson, dont il est renvoyé l'année suivante pour « mauvais esprit »[2]. En 1974, il crée avec Jacques Gaudillat l'agence de publicité Gatkess[3], spécialisée dans les spots radios et les bandes son pour la télévision.

Au fil des années, il crée des tubes publicitaires qui devinrent célèbres dont les M-V (M, m, m comme maroquinier ; V, v, v comme voyage, pour le collectif des maroquiniers), Vittel (Buvez, éliminez), Infinitif (Primitif), Banga (Y'a des fruits, y'a de l'eau), Belle des champs (Tu baguenaudes dans les pâturages…), Choco BN (Il est 4 heures…), Saupiquet (Cassoulet, Couscous, Paella) ou Danette (On se lève tous pour Danette !). De 1982 à 1985, chez l'agence Grey, il assure la voix off et la musique des dessins animés publicitaires pour le chewing-gum Malabar[4]. C'est lors de l'enregistrement de la publicité pour Banga qu'il rencontre Claude Engel, musicien réputé. Gotainer lui propose de travailler avec lui, d'abord pour des pubs, ensuite pour des chansons.

Chansons de variété[modifier | modifier le code]

Plus que ses publicités, ce sont ses chansons de variété qui l'ont fait connaître du grand public français, à partir de 1980. Durant toutes les années 1980, ses tubes électroniques dansants, aux arrangements loufoques et facétieux sur des paroles à double sens, à la rythmique sonore élevée et jouant sur les allitérations, sont massivement diffusés sur les radios françaises.

Primitif, Poil au tableau, Le Sampa (extrait du film Le Maître d'école, vendu à 500 000 exemplaires en single[5]), La Ballade de l'obsédé, Le Mambo du décalco, Femmes à lunettes, Chipie et Le Youki comptent parmi ses chansons les plus connues.

Gotainer donne 250 représentations de son spectacle musical (coécrit avec Éric Kristy) La Goutte au pépère (musique d'Étienne Perruchon) dont une à l'Olympia.

Claude Engel, son compositeur attitré, cesse sa collaboration et est remplacé par Michaël Lapie dans son dernier album aux ambiances rock et electro. En revanche, Celmar Engel[6], frère de Claude, travaille à ses côtés comme ingénieur du son et musicien.

Après son album de 2010, Comme à la maison, l'auteur-chanteur annonce en 2017 qu'il prépare un nouvel album pour la rentrée, ainsi qu'un ouvrage sur ses rubriques faites à la radio[7]. Mais l'album Saperlipopette ne sort qu'en juin 2018[8].

Le 19 mars 2018, l'Union nationale des auteurs et compositeurs remet un Grand Prix en hommage à la carrière de Richard Gotainer[9].

Discographie[modifier | modifier le code]

Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Album de Richard Gotainer.

Albums studio et live[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Astérix, Vive la Gaule ! (1987) avec Gotlib et Uderzo
  • Rendez-vous au tas de sable (1989), synopsis du film
  • Hep Taxi, suivez ce papillon ! (2001) avec Philippe Kelly et Michel Ponçot

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Télé 7 Jours n°2679, semaine du 1er au 7 juin 1985, pages 36 et 37, article de Claude Baron : « Gotainer, un éternel collégien qui sait soigner sa pub »
  2. Télé 7 Jours n°2679, semaine du 1er au 7 juin 1985, pages 36 et 37, article de Claude Baron : Gotainer, un éternel collégien qui sait soigner sa pub.
  3. http://pressibus.free.fr/zuzudisco/gotainer/maingotainer.html
  4. Spot publicitaires - série « Aventures Malabar ».
  5. Ventes de 1982
  6. [1]
  7. Guillaume Faucheron, « Un nouvel album en préparation », Le Berry républicain,‎ (lire en ligne)
  8. Magali Rangin, « Richard Gotainer: Saperlipopette ou l'art d'être grossier avec érudition », bfm,‎ (lire en ligne)
  9. « Cérémonie des Grands Prix de l'UNAC 2018 », sur http://www.unac.info, (consulté le 9 octobre 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]