Paris Combo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Paris Combo
Description de l'image Paris_Combo_Kiev_2012.JPG.
Informations générales
Pays d'origine Drapeau de la France France
Années actives 1995-
Labels Ta-Dah Music //10h10 - Sony Music Entertainment
Site officiel pariscombo.com
Composition du groupe
Membres David Lewis
Potzi
François Jeannin
Benoit Dunoyer de Segonzac (depuis 2017)
Belle du Berry (1995 - 2020✝)

Paris Combo est un groupe français fondé en 1995 et mené par la chanteuse Belle du Berry. Ce groupe, à multiples influences, a enregistré six albums studios, dont le disque d'or Living Room, vendu à plus de 500 000 exemplaires, et a effectué plus de mille concerts dans le monde entier. Le groupe a sorti son dernier album Tako Tsubo en 2017.

Parcours[modifier | modifier le code]

Créé en 1995, le groupe Paris Combo réunit des musiciens issus d'horizons divers et aux parcours déjà longs. Le cœur de la formation est la chanteuse Belle du Berry. Originaire de Bourges, elle démarre dans le post-punk avec les PPI (Pervers Polymorphes Inorganisés) puis, vers 1988-89 avec le groupe Les Endimanchés. Ensuite, elle fait partie des Champêtres de Joie — accordéon et reprises années 30 sont au programme. C'est à cette époque qu'elle rencontre Potzi, un guitariste de jazz dont la fibre gitane tend vers Django Reinhardt, et François Jeannin (dit François-François). En 1992, Les Champêtres travaillent avec le chorégraphe Philippe Decouflé sur le spectacle créé pour la clôture des Jeux olympiques d'hiver d'Albertville.

Avec François et Potzi, elle continue à puiser la veine chanson-swing dans le groupe La Belle Équipe, tout en participant à diverses aventures dont l'inaugural Cabaret Sauvage en 1994-95, où elle rencontre David Lewis, musicien australo/parisien, ancien compagnon de scène d'Arthur H et de Manu Dibango. La belle Équipe devient Paris Combo. L'arrivée du contrebassiste Manohisoa Razanajato complète le groupe qui tient son nom de ces petites formations jazz des années 1930, appelées combo par abréviation de l'anglais combination. Quant à Paris, lieu des rencontres et des métissages musicaux, c'est le ciment de la formation.

En 1997, ils sortent leur premier album Paris Combo sur le label indépendant Boucherie Productions. Le premier extrait est Moi, mon âme et ma conscience. Le groupe fait partie des premiers « Parrainés de France Inter ». En , le label Boucherie signe une licence américaine pour Paris Combo. Après une première apparition remarquée au festival de Lafayette en Louisiane, les USA deviennent très vite une destination importante. La presse américaine remarque leur style musical à la fois très « parisian » mais aussi « merveilleusement éclectique » pour citer le Los Angeles Times. Paris Combo enchaîne les concerts, en Allemagne (Popkom) et en France, ils sont sélectionnés aux Talents 98 au MIDEM et aux Découvertes du Printemps de Bourges, puis se produisent ensuite aux Francofolies de La Rochelle et à Montréal.

Au printemps 1999, ils sortent leur deuxième album Living-Room, qui sera disque d'or en France. Incontestablement accros à la scène, Paris Combo enchaîne les concerts — en France, avec notamment deux séries de concerts à la Cigale et à l'Olympia — puis en Australie, Asie et toujours aux États-Unis. Ils sont nominés aux Victoires de la musique en 2000 en tant que révélation.

Paris Combo signe son troisième album, Attraction, qui sort en novembre 2001, avec Polydor (filiale d'Universal). Cette fois, c'est une Carte Blanche pour trois concerts à la Cité de la musique à Paris qui marque leur saison 2002. Début 2004, ils jouent au Brésil, au Cabaret Festival d'Adelaide en Australie et au Hollywood Bowl à Los Angeles avec orchestre symphonique.

En 2004, ils entrent en studio pour la réalisation de leur quatrième album Motifs en collaboration avec l'ingénieur du son américain Oz Fritz (Tom Waits, Bill Laswell). Fin 2005, le groupe décide de faire une pause sabbatique après dix années d’enregistrement et tournées.

En 2011, après une pause de cinq ans, le groupe se reforme à l'occasion d'une invitation à rejouer au Hollywood Bowl. Ils enregistrent leur cinquième album, 5, au studio Labomatic en avec les producteurs Dominique Blanc-Francard et Bénédicte Schmitt et reprennent la route des tournées françaises et internationales, enchaînant 250 concerts entre 2012 et 2016.

En 2017, le groupe sort l'album Tako Tsubo, également réalisé en collaboration avec Dominique Blanc-Francard et Bénédicte Schmitt. Tako Tsubo sort aux USA chez DRG/eOne, en Australie chez Stem/The Planet Company et en Europe chez 10h10/SME/Believe.

Formation[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

  • David Lewis, piano et trompette
  • Potzi, guitare
  • François Jeannin, batterie
  • Benoit Dunoyer de Segonzac, contrebasse (depuis 2017)

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Belle du Berry, chant (1995-2020)
  • Manohisoa Razanajato, contrebasse (1995-2005)
  • Emmanuel Chabbey, contrebasse (2011-2016)

Style musical[modifier | modifier le code]

« Inclassables mais au centre du beau réveil de la chanson française de ces dernières années, comme un prélude aux succès de Sanseverino ou des Ogres de Barback. »

— Bertrand Dicale, Le Figaro 2005[1]

On peut difficilement classer ce groupe, dont des albums se trouvent dans les bacs « variété française », « world » ou « jazz » selon les pays et les époques. Certains les classent dans le genre « rétro », leurs titres semblant en effet s'inspirer du style de la chanson des années 1930 (mais avec des paroles résolument modernes). Néanmoins, le métissage musical est presque une norme chez Paris Combo, diverses influences se font nettement ressentir dans leur musique : touche jazzy, latino, ou tzigane selon les morceaux.

Ce métissage musical tient peut-être aux horizons et aux origines très variées de chaque membre du groupe (Belle du Berry est du Berry, Mano est de Madagascar (membre du groupe jusqu'à 2005), Potzi vient du Sud de la France, David Lewis est australien et François Jeannin parisien), ainsi qu'à leurs lieux d'évolution musicale (Paris et l'étranger). Ce côté métissé, et malgré tout très parisien sur certaines chansons, les classe dans la catégorie world music à l'étranger.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Versions et remixes[modifier | modifier le code]

  • Goodbye Pinocchio[5] a été remixé par les Djs français Bart&Baker pour l'édition australienne de l'album 5.
  • Je te vois partout a été remixé par Bruno Horvarth alias Patchworks pour l'édition australienne de l'album 5.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Figaro avec AFP, « Belle du Berry, la chanteuse de Paris Combo, est décédée à 54 ans », sur Le Figaro.fr, (consulté le ).
  2. « Paris Combo fait son grand retour aux États-Unis », entretien du 9 mai 2013 publié sur france-amerique.com.
  3. Sortie en Europe le .
  4. Sortie prévue cette année
  5. « Goodbye Pinocchio [Bart&Baker Remix] - Paris Combo | Song Info », sur AllMusic (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]