Le Miel et les Abeilles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Miel et les Abeilles
Titre original Le Miel et les Abeilles
Genre Sitcom
Création Jean-François Porry
Acteurs principaux Mallaury Nataf
Pays d'origine Drapeau de la France France
Chaîne d'origine TF1
Nb. de saisons 2
Nb. d'épisodes 200
Durée 26 minutes
Diff. originale

Le Miel et les Abeilles est une série télévisée française en 200 épisodes de 26 minutes, créée par Jean-François Porry, produite par AB Productions entre 1992 et 1994, et diffusée entre le et le sur TF1, puis rediffusée sur AB1, IDF1 qui consacre une page à la série avec des replays sur son site[1], ou encore en Belgique sur AB4. A partir de janvier 2017, la série arrive sur la chaîne XTRA de TF1 [2].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Une jolie étudiante du nom de Lola (Mallaury Nataf) attire vers elle les garçons aussi efficacement que le miel attire les abeilles. Ses parents sont divorcés, la jeune fille réside chez son père. Quatre étudiants, qu'elle nomme les ''abeilles'', sont amoureux d'elle. Mais Lola les considère comme ses meilleurs amis, uniquement. La jeune fille a des histoires d'amour sérieuses avec des garçons, au grand désespoir de ses ''abeilles'', qui sont soulagés à chaque nouvelle rupture. Quand Johnny (le neveu du patron de son père) fait son entrée dans la bande d'amis, il déstabilise Lola. La jeune fille n'arrivera pas à s'avouer qu'elle est amoureuse de ce garçon, qui est à l'opposé de son idée de l'homme idéal...

Distribution de choix[modifier | modifier le code]

La série se distingue par une distribution de comédiens notables, par rapport aux autres sitcoms AB, dont les acteurs débutent juste leur carrière (Les séries Les Filles d'à côté / Les Nouvelles Filles d'à côté, ou encore La Philo selon Philippe se distingueront de la même façon, plus tard).

L'on retrouve des comédiens avec des carrières notables, respectés dans le milieu du théâtre, tels Laurence Badie, Annie Savarin, Philippe Brizard, Gérard Pinteau, ou encore Guy Pierauld (connu pour être la voix française de Bugs Bunny), notamment.

Inspiration cinématographique[modifier | modifier le code]

Annie Savarin, célèbre pour son rôle de gouvernante / nourrice, dans l'adaptation cinématographique des Malheurs de Sophie de Jean-Claude Brialy, incarnera Mélanie, gouvernante et ancienne nourrice de Lola, dans la première saison, où à l'instar du film, elle portera une tenue traditionnelle de ce métier.

Claire Prévost célèbre pour son rôle de Roselyne Groseille dans La vie est un long fleuve tranquille, jouera un rôle équivalent dans la série (pendant quelques épisodes). Pour son personnage, dont le surnom est Big Biquette, l'actrice reprend les mêmes traits de caractères, que ceux qu'elle jouait pour Roselyne Groseille (une demoiselle d'un milieu modeste, provocante. Big Biquette est une shampouineuse qui rêve de coordonner la rubrique du courrier du cœur, dans un journal...).

Univers bourgeois[modifier | modifier le code]

La série place le domicile dans les beaux quartiers, et le décor intérieur est très classique, avec de nombreux meubles dans le style Louis Philippe. Antoine Garnier, le maître de maison et père de Lola, est un journaliste d'envergure. Par exemple, dans l'épisode 23, Antoine dit qu'il écrit un article pour analyser les derniers avis du Conseil Economique, Social et Environnemental. À plusieurs reprises, dans les scénarios, il est sous-entendu qu'il travaille pour un journal orienté à droite, et l'on imagine aisément qu'il pourrait s'agir du Figaro. Par exemple, lors d'un dîner chez les Garnier, avec le patron du journal et le rédacteur en chef, un incident se passe dans le jardin, et le premier dit au second : ''Même dans les quartiers bourgeois, il y a de plus en plus de problèmes d'insécurité. Il va falloir écrire un article sur le sujet''.

Lola est amie avec Pauline, la fille du ministre de l'économie (à compter de l'épisode 88. Il est précisé que le père de Pauline est ministre depuis 3 mois)

Tante Marthe fait allusion au fait qu'elle aime lire le magazine : Familles et couples de France. Cette dernière n'approuve pas qu'Antoine et Anne ne se marient pas, et ne cesse de nommer Anne : la concubine (terme bien évidemment péjoratif, ici).

Lors de l'arrivée du personnage de Johnny, ce dernier prépare des hamburgers pour la famille, et l'on découvre qu'elle en mange pour la toute première fois (même au début des années 90, l'on peut considérer l'anecdote amusante). Si bien que Lola et tous les autres, utiliseront même leurs fourchettes et couteaux.

Dans plusieurs épisodes, Antoine est fiancé à une avocate : maître Monique Burdin. Ce personnage est réactionnaire, et ira même jusqu'à parler de "déchets de la société" (dans l'épisode 151) pour définir une partie des amis de Johnny, qui ont un look négligé et/ou rock n'roll. Monique Burdin considère que le rock est ''la porte ouverte à la décadence''. Antoine et Monique partent en vacances dans le château de famille des Burdin, en Bourgogne (épisodes 154).

Distribution[modifier | modifier le code]

Distribution principale[modifier | modifier le code]

Distribution secondaire[modifier | modifier le code]

Épisodes[modifier | modifier le code]

Diffusion[modifier | modifier le code]

À la suite du succès des autres sitcoms AB Productions, Jean-François Porry propose une nouvelle sitcom : Le Miel et les Abeilles. Le succès sera important, réunissant environ 3 millions de téléspectateurs entre 1993 et 1995[3], même si le succès sera moins considérable qu'Hélène et les Garçons ou Premiers Baisers.

La diffusion d'épisodes inédits fut suspendue en 1994 à la suite du mini-scandale provoqué par la vedette de la série Mallaury Nataf lors d'une prestation au Jacky Show[4] durant l'été 1994. Elle s'était fait remarquer en interprétant son titre sans porter de culotte sous sa jupe, détail remarqué et souligné ensuite par le Zapping de Canal+.

Le tournage de la série s'arrête donc durant l'été 1994, à la suite du départ de Mallaury Nataf[5], et la série est officiellement arrêtée en 1995[6]. Les épisodes inédits restants sont finalement diffusés le matin, en 1997, après une première rediffusion en 1996, dans le Club Dorothée.

Univers partagé avec les autres sitcoms d'AB Productions[modifier | modifier le code]

Les personnages du Miel et les Abeilles apparaissent également dans Famille fou rire, une fiction spéciale de 52 minutes diffusée sur TF1 le 1er janvier 1993, réunissant les protagonistes de plusieurs sitcoms d'AB Productions : Le Miel et les Abeilles, mais aussi Salut Les Musclés, Premiers Baisers et Hélène et les Garçons, sans oublier les cinq membres du Club Dorothée. Il est expliqué à cette occasion que Lola, l'héroïne du Miel et les Abeilles, est la cousine de Justine et Hélène, les héroïnes respectives de Premiers Baisers et d'Hélène et les Garçons (ce lien de parenté est aussi évoqué dans l'épisode 5 de la série). Le Miel et les Abeilles peut donc être considéré comme un spin-off de ces deux séries, qui lui sont antérieures.

C'est le décor de la série qui sert au téléfilm Famille fou rire, qui a pour scénario un réveillon de famille. Les Garnier étant les hôtes. Dans ce téléfilm, le personnage de Mélanie, joué par Annie Savarin, présente Dorothée (jouant son propre rôle) comme sa nièce, aux familles Girard et Garnier.

Par ailleurs, Aristide (joué par l'acteur François Rocquelin), personnage secondaire apparu initialement dans Le Miel et les Abeilles, apparaîtra plus tard de manière récurrente dans les dernières saisons de Premiers Baisers et dans sa suite, Les Années fac.

Dans un épisode, Sophie Hardy interprétera le personnage de Samantha Blues, une actrice de soap-opera. Ce dernier qui est "Amour Toujours", n'est autre que celui qui figure également au scénario de la série Premiers Baisers, dont le personnage de Roger Girard (oncle de Lola) est l'auteur.

Josy Lafont et Guy Pierauld reprendront leurs personnages de Mademoiselle Eugénie et Monsieur Albert, dans les épisodes 41 et 43 des Garçons de la Plage.

Mademoiselle Eugénie fredonne régulièrement la chanson du générique d'Hélène et les Garçons (Pour l'amour d'un garçon), interprétée par Hélène Rollès.

Autour de la série[modifier | modifier le code]

L'animatrice télé Flavie Flament a fait de nombreuses figurations dans cette série, ainsi que le catcheur Scott Rider.

Vanessa Demouy a passé l'audition pour le rôle de Lola. Quelques mois plus tard, Vanessa Demouy deviendra l'héroïne d'une autre sitcom, sur M6 : Classe mannequin.

Au départ d'Annie Savarin, qui interprétait la gouvernante, le rôle a été proposé à Marthe Villalonga, qui interprétait alors un rôle similaire dans la série Maguy sur France 2. Cette dernière a décliné l'offre, ne tenant pas à être reléguée à ce seul rôle à la télévision. Il est à noter que lors de cette proposition, la série Maguy n'était pas encore terminée. Josy Lafont a été choisi pour succéder à Annie Savarin.

Seconde vie pour le décor[modifier | modifier le code]

En 1995, la nouvelle série Un Homme à Domicile, reprend le décor de la maison bourgeoise. Mais là où le jaune dominait, le bleu et le gris sont désormais les couleurs de cet intérieur, qui se veut encore plus bourgeois, plus feutré.

La maison du générique[modifier | modifier le code]

À l'instar de nombreux sitcoms familiaux, le générique du Miel et les Abeilles s'ouvre avec l'image d'une maison réelle, pour mieux crédibiliser le décor intérieur, qui est en studio. L'on remarquera que le décor de la série reprenait un élément significatif de la vraie maison (une fenêtre sur le toit, avec des demies-lunes)[7].

Cette maison était celle du producteur Jean-Luc Azoulay, dont la particularité était d'être construite sur les toits de studios de télévisions. En 2014, puis en 2015, elle est choisie pour accueillir le tournage de l'émission de télé-réalité Secret Story. Jean-Luc Azoulay, ancien propriétaire à l'origine de la construction, est alors interviewé par de nombreux médias, pour raconter l'histoire de cette maison unique, en région parisienne[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]