Les Nouvelles Filles d'à côté

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Nouvelles Filles d'à côté
Titre original Les Nouvelles Filles d'à côté
Genre Sitcom
Création Jean-Luc Azoulay
Production AB Groupe
Acteurs principaux Christiane Jean
Marie Chevalier
Patricia Elig
Karen Cheryl
Gérard Vives
Thierry Redler
Adeline Blondieau
Vincent Latorre
Dan Simkovitch
Tom Schacht
Pays d'origine Drapeau de la France France
Chaîne d'origine TF1
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 156
Durée 26 minutes
Diff. originale

Les Nouvelles Filles d'à côté est une sitcom française en 156 épisodes de 26 minutes créée par Jean-Luc Azoulay, toujours caché derrière son pseudonyme de Jean-François Porry et toujours produite par AB Productions, diffusée du au sur TF1. Puis sur RTL9, AB1, TMC et NT1.

Elle est la suite de la sitcom Les Filles d'à côté renommée à l'occasion d'un grand remaniement des personnages.

Sa promotion était toujours assurée par l'émission vitrine du groupe : le Club Dorothée.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Désormais, Claire habite avec Sabine et Karen dans l'appartement, tandis que Marc a jeté son dévolu sur Adeline, la jeune femme qui vient d'emménager avec Gérard. Les aventures sentimentales de ce petit groupe ne font que commencer...

Distribution[modifier | modifier le code]

  • Gérard Vives : Gérard (Épisodes 1 à 156) / Berny (Épisodes 115 à 119)
  • Marie Chevalier : Sabine (Épisodes 1 à 131, 134 à 139, 141 à 156)
  • Christiane Jean : Claire Garnier (Épisodes 1 à 8, 10 à 28, 30 à 63, 74 à 90, 101 à 116, 118 à 156)
  • Patricia Elig : Stéphanie Garnier (Épisodes 18 à 21, 23, 25 à 37, 39 à 156)
  • Karen Cheryl : Karen Garnier (Épisodes 1 à 4, 6 à 10, 12 à 16, 18, 30 et 31, 33 et 34, 36 et 37, 55, 57, 83 à 108, 110 à 113, 115 à 156)
  • Thierry Redler : Marc Malloy (Épisodes 1 à 9, 11 à 24, 26 à 28, 30 à 37, 39 à 46, 48, 54 et 55, 57 à 100, 103 à 113)
  • Adeline Blondieau : Adeline (Épisodes 1 à 11, 13 à 19, 21 à 26, 29 à 48, 50, 52 à 66, 68 à 83, 85 et 86)
  • Laure Sabardin : Madame Pichardeau (Épisodes 1 à 7, 9, 12 et 13, 22, 25, 27, 30, 32 et 33, 36, 40 et 41, 43 et 44, 46, 48 et 49, 53, 55, 58, 63 à 65, 67 et 68, 70 à 101, 103 à 123, 125)
  • Virginie Pradal : Cindy Pradel (Épisodes 127 à 156)
  • Dan Simkovitch : Georgette Bellefeuille (Épisodes 1 à 7, 9, 11 à 16, 18 à 24, 26 à 28, 31 à 34, 36, 39)
  • Vincent Latorre : Vincent Garnier (Épisodes 4 et 5, 7 à 10, 12, 24, 27 à 30, 34, 38, 43, 50, 54, 58, 61 à 66)
  • Cyril Aubin : Benoît (Épisodes 67 à 71, 73 à 86, 88 à 100, 103 à 112, 114 à 125, 127)
  • Pierre-Jean Chérer : Pierre (Épisodes 131 à 152, 154 à 156)
  • Denis Chérer : Paul (Épisodes 131 à 152, 154 à 156)
  • Claude Sese : Monsieur Ramirez (Épisodes 32, 35, 38, 42, 51, 65 et 66, 73, 84, 96, 102, 104 et 105, 113, 115, 117, 121 à 124, 126, 128 à 130, 137, 144, 146, 148, 151 et 152, 155 et 156)
  • Jacques Pary : Antonin (Épisode 35 à 37, 39 à 42, 44, 46 à 49, 51, 54 à 59, 61 à 65)
  • Pierre Deny : Théo (Épisodes 101 à 106, 108 à 116, 118, 120 à 122, 124 à 126)
  • Tom Schacht : Tom (Épisodes 63 à 66, 68 à 81, 83 à 86, 88 à 94, 96 à 100, 102, 106 et 107)
  • Christelle Charpentier : Émilie Graincheux (Épisodes 42 à 47, 49, 51 et 52, 57, 59 à 61)
  • Désiré Bastareaud : Olaf Pouchkine (Épisodes 117 à 120, 123)
  • Sylvie Anne : Madame Chepaki (Épisodes 96, 98, 111 et 112, 114, 116, 121)
  • Dominique Pozzetto : Monsieur Pétouffe
  • Lorraine Le Dantec : Madame Bouchentrain (Épisodes 143 et 144, 147)
  • Clara Comolet : Nelly
  • Charles Gonzales : José Luis de Modena (Épisodes 95 à 101)
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Liste des épisodes[modifier | modifier le code]

Anecdotes[modifier | modifier le code]

  • Le personnage de Vincent, alors âgé de 15 ans, est absent de la dernière saison : il est parti aux États-Unis étudier l'anglais. Le jeune comédien qui l'interprétait, Vincent Latorre, est lui-même parti un an aux États-Unis étudier la comédie à l'Immaculata High School de Leavenworth (Kansas), tout en étant garçon au pair.
  • Lors du dernier épisode Tout est possible, Gérard, qu'on a toujours cru homosexuel, épouse finalement Stéphanie. Les comédiens qui les incarnent, Gérard Vives et Patricia Elig, sont d'ailleurs en couple à l'époque.
  • L'actrice Delphine Chanéac a joué dans l'épisode 27 où elle interprète la petite amie de Vincent, c'est d'ailleurs son premier rôle dans une série télévisée.
  • Certains noms de famille fictifs ont des significations cachées:
    • Marc Malloy : Malloy, malgré une consonance française médiévale, peut être aussi entendu comme « ma loi », en allusion à Marc qui revendique sa propre loi (« je fais ma loi »).
    • Madame Chepaki : Chepaki est bien sûr la phonétique de « Ch'ais pas qui », « Je ne sais qui », soit quelqu'un de banal.
    • Madame Bouchentrain : Altération et fusion de « bouche » et « boute-en-train » (joyeux). On peut donc deviner un clin d'œil à la personnalité bavarde du personnage.
    • Emilie Graincheux : à première vue, c'est évidemment une altération du mot « grincheux ». Mais le nom contient aussi « grain », ce qui laisse supposer une allusion à l'expression: « avoir un grain ». Emilie est en effet plutôt maladroite dans ses prestations de femme de ménage.
    • Gérard Nacutel : le nom de famille de Gérard Nacutel, le professeur de gymnastique à la sexualité ambiguë, peut être lu comme une anagramme (involontaire ?) de « t'encula » (« Gérard t'encula »).

Incohérences dans l'histoire[modifier | modifier le code]

Le nom de jeune fille de Claire semble être Garnier. Elle mentionne pourtant dans l'épisode 50 de la série Les Filles d'à côté que son nom de jeune fille est Beaunichon. Pourtant, lorsque ses sœurs Karen et Stéphanie arrivent, on apprend qu'elles s'appellent Garnier, ce qui semble donc bien être leur nom de jeune fille. Cependant, le fils de Claire, qui semble lui aussi s'appeler Vincent Garnier, ne porte donc pas le nom de son père, dont on ignore d'ailleurs le nom de famille... Quant à Cindy Pradel, la mère de Claire, Karen et Stéphanie, elle ne s'appelle ni Garnier, ni Beaunichon, mais Pradel...

Claire dit n'avoir que deux sœurs (Stéphanie et Karen) alors que dans l'épisode 67, Stéphanie dit que sa nièce Nelly est la fille de sa sœur ainée, et dans Les Filles d'à côté , Claire et Karen parlent de leur sœur Suzanne, qui n'est jamais ré-évoquée par la suite.

Alors que Claire affirme, dans l'épisode 50 des Filles d'à côté, que ses parents n'ont jamais divorcé, Cindy, sa mère qui vient ici s'installer chez elle, fait plusieurs allusions à ses trois mariages et divorces.

Dans Les Filles d'à côté, Karen est censée venir s'installer dans l'appartement de Claire avec sa fille Lola, restée temporairement chez son père. Néanmoins, l'existence de l'enfant n'est plus jamais mentionnée par la suite. Sur le même mode, elle donne naissance à un fils, Marc-Antoine, dont on ne saura jamais vraiment s'il est l'enfant de Marc ou de son ex-mari. La trace du bébé disparaît progressivement de la série et il ne sera, vers la fin, plus jamais cité dans aucun épisode.

Les personnages d'Antonin et Benoît (respectivement les cousin et neveu de Marc) ainsi que ceux de Madame Pichardeau, Émilie Graincheux, José Luis de Modena, Bernie (le frère jumeau de Gérard) et son majordome Olaf puis Tom (dont les filles sont amoureuses) disparaissent, à un moment, totalement de la série sans qu'on sache ce qu'ils sont devenus et que soient expliquées les raisons de leur départ. Seuls les motifs de la disparition brutale de Madame Bellefeuille et de Vincent sont soulignés (la première part en cure d'amaigrissement pour plus d'un an, le second est envoyé faire des études aux États-Unis).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]