Lars Hörmander

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un mathématicien
Cet article est une ébauche concernant un mathématicien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Lars Hörmander
Description de cette image, également commentée ci-après

Lars Hörmander en 1969

Naissance
Mjällby (Comté de Blekinge)
Décès (à 81 ans)[1]
Lund (Scanie)
Nationalité Drapeau : Suède Suédois
Champs Mathématiques,
Distinctions Médaille Fields (1962)

Lars Valter Hörmander, né le à Mjällby et mort le à Lund[1], est un mathématicien suédois. Il est connu pour ses travaux sur les équations aux dérivées partielles.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Hörmander est né le 24 janvier 1931 à Mjällby au sud de la Suède[2]. Il finit ses études primaires et secondaires rapidement, sautant des classes[2]. Il entre à l'université de Lund en 1948 pour étudier les mathématiques et la physique[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Il a notamment reçu la médaille Fields[3] en 1962 et le prix Wolf en 1988, pour ses travaux en théorie des équations aux dérivées partielles, dont il est considéré comme l'un des plus grands spécialistes. Il a joué un rôle de première importance dans le développement de l'analyse micro-locale (en), avec ses contributions à la théorie des opérateurs pseudo-différentiels et leur généralisation substantielle représentée par les opérateurs Fourier-intégraux (en) qui servent à transformer des équations aux dérivées partielles dans des formes normales souvent de résolution aisée.

L. Hörmander effectua sa thèse de doctorat à l'université de Lund sous la direction de Marcel Riesz puis Lars Gårding (de) (On the theory of general partial differential operators, soutenance en 1955). Il travailla notamment à l'université de Stockholm, à l'université Stanford et à l'Institute for Advanced Study à Princeton. En 1968, il revint à l'université de Lund et y prit sa retraite en 1996 comme professeur émérite.

Les quatre volumes de son traité The analysis of linear partial differential operators (1983-1985, Springer) constituent une œuvre monumentale[4] qui reprend les avancées de la période 1960-1985 en théorie des équations aux dérivées partielles et en analyse micro-locale. Son livre Complex analysis in several variables (1966, Van Nostrand) est considéré comme un classique en théorie de plusieurs variables complexes.

L. Hörmander a été élu en 1968 à l'Académie royale des sciences de Suède. Il a été conférencier plénier au Congrès international des mathématiciens[5] à Nice en 1970.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Lars Hörmander (1931-2012) sur math.cnrs.fr, 28 novembre 2012
  2. a, b et c Jan Boman et Ragnar Sigurdsson, « To the Memory of Lars Hörmander (1931—2012) », Notices of the AMS, vol. 62, no 8,‎ , p. 890-908.
  3. Hörmander's work on linear differential operators, by Lars Gårding (de), Proceedings of the International Congress of Mathematicians, Stockholm 1962, xliv-xlvii, Institut Mittag-Leffler, Djursholm, 1963.
  4. Leroy P. Steele Prize for Mathematical Exposition, 2006, Notices AMS, 53#4 (464-466), 2006.
  5. Linear differential operators Actes, Congrès international des mathématiciens, Nice, 1970, vol. 1, 121-133, Gauthier-Villars, Paris, 1971.