Caucher Birkar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Caucher Birkar
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (43 ans)
MarivanVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Fereydoun Derakhshani
Nationalités
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Domaines
Membre de
Directeurs de thèse
Ivan Fesenko (en), Vyacheslav Shokurov (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Distinctions

Caucher Birkar (de nom de naissance Fereydoun Derakhshani, en kurde : کۆچەر بیرکار, Koçer Bîrkar), est un mathématicien kurde iranien devenu citoyen britannique, né en à Marivan (Iran).

Il est l'un des contributeurs principaux de la géométrie birationnelle moderne.

En 2010, il a reçu le prix Leverhulme en mathématiques et en statistique pour ses contributions à la géométrie algébrique et, en 2016, le prix Moore[1] pour l'article Existence de modèles minimaux pour les variétés de type général log, Journal de l'American Mathematical Society (2010) (avec les co-auteurs P. Cascini, C. Hacon et J. McKernan) .

Il a reçu la médaille Fields en 2018[2], « pour sa preuve de la limitation des variétés de Fano et des contributions au problème du modèle minimal ».

Il est professeur à l'université de Cambridge.

Formation[modifier | modifier le code]

Birkar est né en 1978 à Marivan, dans la province du Kurdistan, en Iran, où il commence sa scolarité. Ses parents sont agriculteurs et vivent dans des conditions économiques difficiles liées à la guerre Iran-Irak[3].

Il étudie les mathématiques à l'université de Téhéran où il obtient une licence[4]. En 2000, à l'occasion d'un voyage en Angleterre pour un concours international de mathématiques, il obtient un statut de réfugié au Royaume-Uni et commence son doctorat à l'université de Nottingham, où il étudie de 2001 à 2004.

En 2003, il reçoit une bourse (Cecil King Travel Scholarship) de la London Mathematical Society[5].

Recherche scientifique[modifier | modifier le code]

Le principal domaine de recherche scientifique de Caucher Birkar est la géométrie algébrique. Cette branche fondamentale des mathématiques fait la synthèse entre les approches géométriques et algébriques des problèmes. Il est spécialiste en particulier de la géométrie birationnelle de plus grande dimension dont les équations polynomiales. Ses travaux ont démontré qu'une variété infinie de ces équations peut être réduite à un nombre fini de catégories. Ces résultats sont considérés comme une avancée majeure dans le domaine de la géométrie arithmétique[6].

Prix scientifique[modifier | modifier le code]

Le , Caucher Birkar obtient la prestigieuse médaille Fields lors de la cérémonie d'ouverture du congrès international des mathématiciens (ICM 2018) organisé pour la première fois en Amérique du Sud à Rio de Janeiro, au Brésil.

Il déclare cette récompense comme un aboutissement de ses rêves d’adolescent « lorsqu’il regardait les portraits des médaillés Fields sur les murs de son club de maths à Téhéran[7] ».

Caucher Birkar est le deuxième scientifique formé en Iran qui obtient la médaille Fields, après Maryam Mirzakhani, la seule femme lauréate du prix, morte en d’un cancer du sein. Il est aussi le premier lauréat britannique n'ayant pas été formé à Oxford ou Cambridge[5].

Peu de temps après la remise, la médaille est dérobée. Caucher Birkar alerte immédiatement les organisateurs qui ont retrouvé sa pochette par terre, sous une tribune, mais la médaille et le portefeuille n'étaient plus à l'intérieur[8]. L'organisation du congrès international de mathématiques a confirmé le vol et collabore avec les autorités de police qui enquêtent sur cette affaire.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]