John Tate (mathématicien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir John Tate (boxeur) et Tate.
John Tate
John Tate.jpg

John Tate

Informations générales
Naissance
Nom dans la langue maternelle
John Torrence TateVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Lieu de travail
Formation
Activités
A travaillé pour
Domaine
Membre de
Directeur de thèse
Élève
Étudiant de thèse
Alfred O. C. Nier (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Palmarès
Distinctions
bourse Guggenheim
Prix Wolf
prix Cole de théorie des nombres (d)
Prix Leroy P. Steele ()
Prix Abel ()Voir et modifier les données sur Wikidata

John Torrence Tate Jr. ( à Minneapolis) est un mathématicien américain. En 2010, il a reçu le prix Abel pour ses travaux en théorie des nombres. John Tate est décrit par William Beckner, directeur du département de mathématiques de l’université du Texas, comme « un des mathématiciens marquants de ces cinquante dernières années »[trad 1],[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a obtenu une maîtrise de mathématiques à l’université Harvard. Sous la direction d’Emil Artin, il a rédigé sa thèse de doctorat en 1950 à l’université de Princeton[2]. Tate a ensuite enseigné à Harvard pendant 36 ans avant de joindre l’université du Texas à Austin en 1990. Il a cessé d’enseigner en 2009 et vit depuis à Cambridge, dans le Massachusetts, accompagné de sa femme Carol avec qui il a eu trois filles[1].

En 2002, il est récompensé par le Prix Wolf pour ses travaux en théorie algébrique des nombres[3].

Le , il reçoit le prix Abel « pour l’étendue et le caractère durable de son influence sur la théorie des nombres »[4].

John Tate et Jean-Pierre Serre entretiennent une correspondance régulière qui commence à être publiée en 2015 par la Société mathématique de France[5],[6]. Tate est connu pour sa difficulté à écrire ses articles, et ces lettres montrent que certains résultats ont mis longtemps à être publiés[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références

  1. a et b (en) Ralph K.M. Haurwitz, « Retired UT mathematician wins prestigious Abel Prize », Statesman.com,‎ Erreur de référence : Balise <ref> non valide ; le nom « stat » est défini plusieurs fois avec des contenus différents
  2. (en) John Tate sur le site du Mathematics Genealogy Project.
  3. (en) The 2002/3 Wolf foundation prize in mathematics
  4. [PDF] « John Torrence Tate » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), consulté le 2013-04-13 sur le site du prix Abel
  5. a et b Pierre Colmez, « Mathématiques vivantes », sur Images des maths,‎ .
  6. « Correspondance Serre-Tate, volume I & volume II », sur Société mathématique de France.

Traductions de

  1. (en) « one of the seminal mathematicians for the past half-century »

Lien externe[modifier | modifier le code]