Hugo Duminil-Copin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Hugo Duminil-Copin
Image dans Infobox.
Hugo Duminil-Copin à Oberwolfach en 2014.
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Dir. de thèse
Site web
Distinctions

Hugo Duminil-Copin est un mathématicien français, né le à Châtenay-Malabry.

Il est professeur à la faculté des sciences de l'université de Genève et professeur permanent à l’Institut des hautes études scientifiques (Bures-sur-Yvette).

La médaille Fields lui est attribuée en 2022.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né au sud de Paris à Châtenay-Malabry, Hugo Duminil-Copin grandit à Bures-sur-Yvette (Essonne). Son père est professeur de sport et sa mère danseuse, puis institutrice[1], [2].

Après l'obtention de son baccalauréat, il effectue deux années de classes préparatoires scientifiques au lycée Louis-le-Grand à Paris. Il poursuit sa formation à l'École normale supérieure de la rue d'Ulm et à l'université Paris-XI[2].

En 2008[3], il rejoint le professeur Stanislav Smirnov à l'université de Genève, lequel devient son directeur de thèse doctorale[4] : il y démontre notamment que la constante de connectivité du réseau hexagonal vaut [5]. Il effectue également ses recherches postdoctorales à ses côtés.

Il est ensuite nommé professeur assistant puis professeur ordinaire à l'université de Genève.

À compter de 2016, il est également professeur permanent à l'Institut des hautes études scientifiques (à Bures-sur-Yvette, au sein du campus de Paris-Saclay).

Travaux[modifier | modifier le code]

Hugo Duminil-Copin se consacre à l'étude des courbes formées par la frontière entre deux phases d’un même système, des phénomènes qui sont aléatoires. En particulier, il aborde la question des « marches aléatoires auto-évitantes », des cheminements aléatoires ne se recoupant pas sur un maillage[6].

Il reçoit en 2022 la médaille Fields pour ses travaux sur des modèles de particules en interaction[7] et principalement ses travaux sur des phénomènes aléatoires en dimensions 3 et 4, notamment sur le modèle d'Ising dans la perspective de construire une théorie des champs quantiques applicable aux particules[6].

Avec Michael Aizenman, il montre « qu’en partant de toute une famille de modèles d’Ising en dimension 4, on pouvait construire uniquement des théories des champs dites “triviales”, c’est-à-dire qui décrivent des particules sans interaction »[6]. « Il va donc falloir que les physiciens aillent chercher des modèles plus complexes », estime-t-il[6].

Ses travaux sur les transitions de phase ne sont cependant qu'une forme d'application de ses recherches principales, qui portent sur les modèles de percolation, exploitant la théorie des graphes[2].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Décoration[modifier | modifier le code]

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Rencontre avec Hugo Duminil Copin, Lauréat 2022 de la Médaille FIELDS » (consulté le )
  2. a b et c « « Ma présence à l’IHES a clairement contribué à ma médaille Fields » (Hugo Duminil-Copin) », sur education.newstank.fr/tour, (consulté le ).
  3. « Page personnelle de Hugo Duminil-Copin », sur site de l'IHES (consulté le )
  4. « Fiche de Hugo Duminil-Copin », sur Images des mathématiques
  5. Hugo Duminil-Copin et Stanislav Smirnov, « The connective constant of the honeycomb lattice equals square-root[2 + square-root(2)] », Archives de l'université Cornell (Mathematical Physics),‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. a b c et d « Médaille Fields 2022 : Hugo Duminil-Copin, les frontières du hasard », sur Sciences et Avenir, (consulté le )
  7. a et b « La médaille Fields pour Hugo Duminil-Copin, mathématicien probabiliste de 36 ans et « percolateur » universel », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  8. PRER2216140D.
  9. a et b « Rapport annuel 2016 - Institut des Hautes Études Scientifiques » [PDF], sur www.ihes.fr, (consulté le ) : « Hugo Duminil-Copin est l’un des dix lauréats 2016 du prix de la Société mathématique européenne […] En décembre 2016, il a également été l’un des quatre lauréats du prix New Horizons in Mathematics », p. 10.
  10. « Rencontre avec Hugo Duminil-Copin », sur rts.ch, .

Liens externes[modifier | modifier le code]