Vladimir Voïevodski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Voïevodski.
Vladimir Voïevodski
VladimirVoevodsky.jpg

Vladimir Voevodsky à Oberwolfach en 2011 (coll. MFO).

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 51 ans)
PrincetonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Владимир Александрович ВоеводскийVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaines
Directeur de thèse
David Kazhdan (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinction

Vladimir Aleksandrovitch Voïevodski (en russe : Владимир Александрович Воеводский), né le à Moscou et mort le [1], est un mathématicien russe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le père de Vladimir Voevodsky, Aleksander Voevodsky, était chef du Laboratoire des leptons de haute énergie à l'Institut de recherche nucléaire de l'Académie des sciences de Russie. Sa mère était chimiste. Voevodsky étudie à l'université d'État de Moscou et la quitte sans diplôme après avoir quitté les bancs de la fac. Il reçoit son doctorat en mathématiques de l'université Harvard en 1992 après avoir été recommandé sans jamais postuler après plusieurs publications réalisées de façon indépendante. David Kazhdan (en) est son directeur de thèse.

Alors qu'il est étudiant en première année à Moscou, il reçoit un exemplaire de l'Esquisse d'un programme (présenté quelques mois plus tôt par Alexander Grothendieck au CNRS) par son tuteur George Shabat. Il apprend en partie la langue française « dans le seul but de pouvoir lire ce texte » et commence sa recherche sur certains des thèmes mentionnés dans ce livre.

Vladimir Voïevodski est connu pour avoir développé la notion d'homotopie pour les variétés algébriques et pour avoir formulé la cohomologie motivique, permettant de démontrer de nombreuses conjectures dont la célèbre conjecture de Milnor, ce qui lui a valu une médaille Fields en 2002.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :