Aller au contenu

Maryna Viazovska

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Maryna Viazovska
Maryna Vazovska à Oberwolfach en 2013.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (39 ans)
KievVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Мари́на Сергі́ївна В'язо́вськаVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
ukrainienne (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Domicile
Formation
Université rhénane Frédéric-Guillaume de Bonn (docteur ès sciences naturelles) (jusqu'en )
Lycée de sciences naturelles nº 145 (en)
Faculté de mécanique et de mathématiques de l'université nationale Taras-Chevtchenko de Kiev (d)
Université nationale Taras-Chevtchenko de KievVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Conjoint
Daniel Yevtushinsky (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Université Humboldt de Berlin
École polytechnique fédérale de Lausanne
Institut de mathématiques de l'Académie nationale des sciences d'Ukraine (en)
École mathématique de Berlin (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Membre de
Maître
Directeurs de thèse
Don Zagier, Werner Müller (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Distinctions

Maryna Serhiïvna Viazovska[1] (en ukrainien : Марина Сергіївна В'язовська[2],[3]), née le à Kiev, est une mathématicienne ukrainienne. Connue pour avoir résolu en 2016 le problème d'empilement compact en dimension 8 puis 24, elle est notamment lauréate de la médaille Fields, qui lui est décernée en 2022.

Depuis 2018, elle est professeur à l'École polytechnique fédérale de Lausanne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Maryna Viazovska naît le à Kiev. Son père est ingénieur dans l'aéronautique, sa mère spécialiste d'optique. Elle a deux sœurs cadettes[4].

Alors étudiante à l'université nationale Taras-Chevtchenko de Kiev, Viazovska participe à l'International Mathematics Competition for University Students (en) en 2002, 2003, 2004 et 2005 ; elle en est lauréate en 2002 et 2005[5].

Viazovska obtient le titre de candidate ès sciences à l'Institut de mathématiques de l'Académie nationale des sciences d'Ukraine (en) en 2010[2],[3] et un doctorat à l'université de Bonn en 2013. Sa thèse, Modular Functions and Special Cycles[6], sous la direction de Don Zagier, concerne la théorie analytique des nombres[7]. Elle effectue ses recherches postdoctorales à la Berlin Mathematical School (en) et à l'université Humboldt de Berlin[8]. En , elle est promue professeur ordinaire de la chaire de Théorie des nombres de la faculté de mathématiques de l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL)[9], peu après son recrutement comme professeur assistante.

Elle est mariée à un physicien et mère de deux enfants[4].

Travaux[modifier | modifier le code]

Maryna Viazovska est connue pour avoir résolu en 2016 le problème d'empilement compact en dimension 8[10],[11] — le problème en dimension 3 n'avait été résolu que dans les années 1990 —, puis résolu en collaboration avec d'autres mathématiciens le problème en dimension 24[12],[8].

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Outre ses travaux sur les empilements de sphères, Viazovska est connue pour ses recherches sur le spherical design (en) avec Andrij Bondarenko et Danylo Radchenko. Ensemble, ils ont prouvé une conjecture de Jacob Korevaar et Meyers sur l'existence de petits designs en dimensions arbitraires. Ce résultat est l'une des contributions pour lesquelles son co-auteur Andriy Bondarenko a remporté le prix Vasil A. Popov en théorie de l'approximation en 2013[13]. En 2016, elle reçoit le prix Salem pour ses travaux sur l'empilement de sphères et sur les formes modulaires[14]. En 2017, elle reçoit le Clay Research Award, le prix SASTRA Ramanujan[15],[16] et le Prix européen de combinatoire. En 2018, elle est lauréate du New Horizons in Mathematics Prize[17]. En 2019, elle reçoit le prix Ruth-Lyttle-Satter[18]. En 2020, elle est lauréate du prix de la Société mathématique européenne[19]. En 2021, elle est invitée à donner la Conférence Gauss.

En 2022, elle est la deuxième femme à recevoir la médaille Fields[20],[21].

Sélection de publications[modifier | modifier le code]

  • (en) Andriy Bondarenko, Danylo Radchenko et Maryna Viazovska, « Optimal asymptotic bounds for spherical designs », Annals of Mathematics, vol. 178, no 2,‎ , p. 443–452 (DOI 10.4007/annals.2013.178.2.2, arXiv 1009.4407).
  • (en) Maryna Viazovska, « The sphere packing problem in dimension 8 », Annals of Mathematics,‎ (arXiv 1603.04246).
  • (en) Henry Cohn, Abhinav Kumar, Stephen D. Miller, Danylo Radchenko et Maryna Viazovska, « The sphere packing problem in dimension 24 », Annals of Mathematics,‎ (arXiv 1603.06518).

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en)/(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu des articles intitulés en anglais « Maryna Viazovska » (voir la liste des auteurs) et en allemand « Maryna Viazovska » (voir la liste des auteurs).
  1. (en) « List of participants – FM2009 Conference "Functional Methods in Approximation Theory and Operator Theory III, dedicated to the memory of V. K. Dzyadyk (1919–1998)" », Institute of Mathematics of NAS of Ukraine, (consulté le )
  2. a et b (uk) « Вязовська М.С. », sur Bibliothèque nationale Vernadski d'Ukraine (consulté le ).
  3. a et b (uk) « Каталоги - НБУВ Національна бібліотека України імені В. І. Вернадського », sur Bibliothèque nationale Vernadski d'Ukraine (consulté le )
  4. a et b Catherine Cochard, « Portrait de Maryna Viazovska – La mathématicienne chérit la complexité des choses simples » Accès payant, sur 24 heures, (consulté le )
  5. Résultats officiels de l'IMC : 2002, 2003, 2004, and 2005. Consulté le .
  6. (en) « Maryna Viazovska », sur le site du Mathematics Genealogy Project
  7. Maryna Viazovska, « Modular Functions and Special Cycles », University of Bonn, .
  8. a et b (en) Erica Klarreich, « Sphere Packing Solved in Higher Dimensions », Quanta Magazine,‎ (lire en ligne, consulté le )
  9. Maryna Viazovska nommée professeure ordinaire.
  10. (en) Frank Morgan, « Sphere Packing in Dimension 8 », sur The Huffington Post, (consulté le )
  11. (de) Andreas Loos, « Mathematik: So stapeln Mathematiker Melonen », Die Zeit,‎ (ISSN 0044-2070, lire en ligne, consulté le )
  12. (en-US) Lisa Grossman, « New maths proof shows how to stack oranges in 24 dimensions », sur New Scientist, (consulté le )
  13. « Popov Prize previous winners », University of South Carolina, Interdisciplinary Mathematics Institute (consulté le ).
  14. Salem Prize 2016
  15. (en) 2017 Clay Research Awards, Clay Mathematics Institute (lire en ligne)
  16. (en) Maryna Viazovska to receive 2017 SASTRA Ramanujan Prize, (ISSN 0971-751X, lire en ligne)
  17. (en) « Breakthrough Prize – Mathematics Laureates – Maryna Viazovska », sur breakthroughprize.org (consulté le ) : « For remarkable application of the theory of modular forms to the sphere packing problem in special dimensions. »
  18. Nik Papageorgiou, « Maryna Viazovska remporte le Prix Ruth Lyttle Satter 2019 », sur EPFL, (consulté le )
  19. « Annonces des lauréats des 8e prix de la Société mathématique européenne »].
  20. Le Point magazine, « Médaille Fields : quatre mathématiciens distingués à Helsinki », sur Le Point, (consulté le )
  21. (en) Davide Castelvecchi, « Ukrainian mathematician becomes second woman to win prestigious Fields Medal », Nature,‎ (DOI 10.1038/d41586-022-00470-3, lire en ligne, consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]