Vladimir Drinfeld

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Vladimir Drinfeld
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalités
Formation
Faculté de mécanique et de mathématiques de l'université de Moscou (en) (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaines
Membre de
Maître
Directeur de thèse
Distinctions

Vladimir Guerchonovitch Drinfeld (en russe : Владимир Гершонович Дринфельд), né le à Kharkov, en Ukraine (Union soviétique), est un mathématicien americano-ukrainien. Ses travaux portant entre autres sur la géometrie algébrique, la théorie des nombres et la physique mathématiques lui valent d'être lauréat de la médaille Fields en 1990.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vladimir Drinfeld né le 14 février 1954 à Kharkov dans une famille juive.[1]

Aux Olympiades internationales de mathématiques de 1969, à l'âge de 15 ans, il remporte, avec un score parfait, une médaille d'or pour l'URSS[2]. Il entre ensuite à l'Université de Moscou et à l'Institut de mathématiques Steklov.

En 1986, il fait un exposé au congrès international des mathématiciens à Berkeley, où il invente le terme « groupe quantique » en référence à des algèbres de Hopf qui sont des déformations d'algèbres enveloppantes d'algèbres de Lie, et relie leur étude à l'équation de Yang-Baxter, qui est une condition nécessaire pour que les modèles en mécanique statistique soient résolubles (au sens de groupe résoluble).

Il a aussi généralisé la notion d'algèbre de Hopf en celle d'algèbre quasi-Hopf et introduit l'étude des torsions de Drinfeld, qui peuvent être employées pour factoriser la R-matrice correspondant à la solution de l'équation de Yang-Baxter liée à une algèbre de Hopf quasi-triangulaire.

Il a été récompensé par la médaille Fields en 1990. Il est actuellement professeur à l'Université de Chicago.

Notes et références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]