Richard Ewen Borcherds

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Richard Ewen Borcherds, né le au Cap en Afrique du Sud, est un mathématicien connu pour ses travaux en théorie des groupes et en algèbre de Lie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Richard Borcherds a fait ses études à la King Edward's School à Birmingham, puis à l'université de Cambridge, où il suivait les cours de John Horton Conway. Il obtient son doctorat en 1985 à Cambridge sous la direction de Conway, à propos notamment du réseau de Leech[1]. Il occupe ensuite divers postes à Cambridge et à l'Université de Californie à Berkeley, où il est actuellement professeur en mathématiques.

En 1998, au 23e congrès international des mathématiciens à Berlin (Allemagne), il reçoit la médaille Fields[2].

Travaux[modifier | modifier le code]

Borcherds est particulièrement connu pour son travail reliant la théorie des groupes finis à d'autres secteurs des mathématiques. En particulier, il inventa la notion d'algèbre vertex, qui est utilisée dans la preuve de la conjecture Conway-Norton à propos du monstrous moonshine. Ce résultat est lié à la théorie des représentations du groupe Monstre, un groupe fini dont la structure n'avait jusque-là pas été bien comprise. Ces dernières années, Borcherds a essayé de construire la théorie quantique des champs d'une façon mathématiquement rigoureuse.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Richard Ewen Borcherds sur le site du Mathematics Genealogy Project.
  2. (en) « List of Fields Medallists », sur IMU (consulté le 8 août 2014)

Lien externe[modifier | modifier le code]