John Milnor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
John Milnor
John Milnor.jpg

John Milnor

Biographie
Naissance
Nom de naissance
John Willard MilnorVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Conjoint
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Membre de
Directeur de thèse
Ralph Fox (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Élèves
John Mather (en), Michael SpivakVoir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions
Médaille Fields ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Liste détaillée
Alexander von Humboldt Fellow (d)
Médaille Fields ()
National Medal of Science ()
Paul R. Halmos - Lester R. Ford Awards (en) ()
Prix Leroy P. Steele ()
Prix Wolf de mathématiques ()
Prix Abel ()Voir et modifier les données sur Wikidata

John Willard Milnor, né le à Orange dans le New Jersey, est un mathématicien connu pour son travail en topologie différentielle et en K-théorie.

Biographie[modifier | modifier le code]

En tant qu'élève à l'université de Princeton, il a été deux fois Putnam Fellow en 1949 et 1950. C'est à cette époque qu'il a démontré, indépendamment de Fáry (en)) le théorème de Fary-Milnor, à la suite du problème ouvert de l'enroulement angulaire posé comme exercice. Il a ensuite poursuivi ses études à Princeton, puis soutenu sa thèse sur l'isotopie des entrelacs sous la direction de Ralph Fox (en). Après son doctorat, il est resté quelque temps travailler à Princeton. Il travaille actuellement à l'université Stony Brook et son épouse, Dusa McDuff, au Barnard College.

Travaux[modifier | modifier le code]

Il est éditeur des Annals of Mathematics depuis 1962 et a écrit plusieurs livres très influents, dont Morse Theory, Characteristic Classes (avec Stasheff (en)), The h-Cobordism Theorem, Dynamics in One Complex Variable, Singular Points of Complex Hypersurfaces, et le petit traité Topology from the Differentiable Viewpoint.

Son résultat le plus connu est la preuve que la sphère de dimension 7 possède exactement 15 structures différentielles distinctes, 28 si on prend en compte l'orientation. Une sphère avec une telle structure différentielle non standard est appelée une sphère exotique. En 1961, il a donné le premier contre-exemple au Hauptvermutung (en), qui a été formulée en 1908 par Steinitz et Tietze, en construisant un espace muni de deux triangulations n'ayant pas de raffinement commun[1].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Edwin E. Moise (en), Geometric topology in dimensions 2 and 3, Springer, (ISBN 978-0-387-90220-3), « Preface »
  2. (en) Citation sur le site du prix Abel
  3. Prix Abel 2011 sur bibmath.net
  4. le découvreur de la sphère exotique récompensé par un prix sur MaxiSciences

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]