Gossau (Saint-Gall)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gossau.
Gossau
Blason de Gossau
Héraldique
Image illustrative de l'article Gossau (Saint-Gall)
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Saint-Gall Saint-Gall
Circonscription électorale Saint-Gall
NPA 9200
N° OFS 3443
Démographie
Population 18 055 hab. (31 décembre 2016)
Densité 656 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 25′ 00″ nord, 9° 15′ 00″ est
Altitude 638 m
Superficie 2 751 ha = 27,51 km2
Divers
Nom officiel Gossau (SG)
Langue Allemand
Localisation
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.

Géolocalisation sur la carte : canton de Saint-Gall

Voir sur la carte administrative du Canton de Saint-Gall
City locator 14.svg
Gossau

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Gossau

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Gossau
Liens
Site web www.stadtgossau.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Gossau est une ville et une commune suisse du canton de Saint-Gall, située dans la circonscription électorale de Saint-Gall.

Géographie[modifier | modifier le code]

Selon l'Office fédéral de la statistique, Gossau mesure 27,51 km2[2].

Important centre industriel et agricole de Suisse orientale, Gossau est situé entre la Glatt et la Sitter. La commune se compose de deux localités : Gossau et Arnegg.

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon l'Office fédéral de la statistique, Gossau compte 18 055 habitants fin 2016[1]. Sa densité de population atteint 656,3 hab./km2.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention du lieu date de 824, sous le nom de Cozesauva. La ville a fait partie durant près d’un millénaire des terres abbatiales du couvent de Saint-Gall.

Curiosités[modifier | modifier le code]

  • Château d’Oberberg, ancienne résidence des baillis.
  • Église paroissiale Saint-André
  • Église réformée

Transports[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

  • Ernst Brugger, conseiller fédéral
  • Elisabeth Gerter, écrivain

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Population résidente permanente et non permanente selon la région, le sexe, le lieu de naissance et l'état civil, en 2016 », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 5 septembre 2017).
  2. a et b « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 26 août 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :