Küssnacht

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Küssnacht
Blason de Küssnacht
Héraldique
Image illustrative de l'article Küssnacht
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Schwytz Schwytz
District Küssnacht[1]
Maire Hans Kathriner, Bezirksammann (PDC)
NPA 6403
N° OFS 1331
Démographie
Population 12 374 hab. (31 décembre 2015)
Densité 421 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 04′ 59″ nord, 8° 26′ 28″ est
Altitude 637 m (min. : 411 m) (max. : 1 756 m)
Superficie 2 936 ha = 29,36 km2
Divers
Nom officiel Küssnacht (SZ)
Langue Allemand
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Schwytz

Voir sur la carte administrative du Canton de Schwytz
City locator 14.svg
Küssnacht

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Küssnacht

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Küssnacht
Sources
Référence population suisse[2]
Référence superficie suisse[3]

Küssnacht (nom officiel jusqu'au 31 décembre 2003 Küssnacht am Rigi) est une commune suisse du canton de Schwytz, située dans le district de Küssnacht.

Géographie[modifier | modifier le code]

Selon l'Office fédéral de la statistique, Küssnacht mesure 29,36 km2[3].

Küssnacht est un lieu de villégiature, au bord du lac des Quatre-Cantons, à l’extrémité de la baie du même nom.

Küssnacht comprend les localités de Küssnacht am Rigi, Immensee et Merlischachen. Elle est limitrophe de Greppen, Meggen, Adligenswil, Udligenswil, Meierskappel, Risch-Rotkreuz, Walchwil et Arth.

La localité est connue pour sa production de kirsch et en raison de l'accident dans lequel Astrid, reine des Belges, y trouva la mort le 29 août 1935.

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon l'Office fédéral de la statistique, Küssnacht compte 12 374 habitants fin 2015[2]. Sa densité de population atteint 421,5 hab./km2.

Le graphique suivant résume l'évolution de la population de Küssnacht entre 1850 et 2008[4] :

Culture[modifier | modifier le code]

Curiosités[modifier | modifier le code]

  • Chemin creux (Hohle Gasse)
  • Église Saint-Pierre et Saint-Paul
  • Restaurant Engel datant de 1552 (façade à colombages)
  • Ruines du château-fort dit de Gessler
  • Monument en bronze dédié à Guillaume Tell

Monuments[modifier | modifier le code]

  • Une chapelle en hommage à la reine Astrid des Belges, morte le à 29 ans dans un accident de voiture (une Rolls Royce conduite par Léopold III).

Manifestations[modifier | modifier le code]

  • La veille de la Saint-Nicolas, soit le 5 décembre, se déroule la Klausjagen (chasse à Nicolas). Les jeunes gens défilent coiffés d’une sorte de grande mitre éclairée de l’intérieur.

Transports[modifier | modifier le code]

  • Ligne ferroviaire CFF Lucerne-Bellinzone, à 16 km de Lucerne et à 154 km de Bellinzone
  • Téléphérique Küssnacht-Seebodenalp.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [xls] « Liste officielle des communes de la Suisse - 01.01.2008 », sur Office fédéral de la statistique (consulté le 13 janvier 2009)
  2. a et b « Population résidente permanente et non permanente selon la région, le sexe, le lieu de naissance et l'état civil, en 2015 », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 6 mars 2017).
  3. a et b « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)
  4. [zip] « Evolution de la population des communes 1850-2000 », sur Office fédéral de la statistique (consulté le 13 janvier 2009)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :