Vernier (Genève)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vernier
Vernier (Genève)
La mairie de Vernier.
Blason de Vernier
Armoiries
Vernier (Genève)
Logo
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Genève Genève
Communes limitrophes Genève, Le Grand-Saconnex, Meyrin, Satigny, Lancy, Onex, Bernex
Maire
Mandat
Mathias Buschbeck (Les Verts)
2023-2024
NPA 1214 Vernier
1219 Aïre, Châtelaine, Le Lignon
1220 Les Avanchets
No OFS 6643
Démographie
Gentilé Verniolan
Population
permanente
36 572 hab. (31 décembre 2022)
Densité 4 762 hab./km2
Langue Français
Géographie
Coordonnées 46° 12′ 00″ nord, 6° 06′ 00″ est
Altitude 417 m
Min. 371 m
Max. 450 m
Superficie 7,68 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte topographique de Suisse
Vernier
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte administrative de Suisse
Vernier
Géolocalisation sur la carte : canton de Genève
Voir sur la carte administrative du canton de Genève
Vernier
Liens
Site web www.vernier.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Vernier est une ville et une commune du canton de Genève, en Suisse. Elle est la deuxième commune la plus peuplée du canton après Genève.

Géographie[modifier | modifier le code]

Vue aérienne.
Givaudan, usine de produits chimiques (vers 1930)

Le territoire de Vernier s'étend sur 7,68 km2[2]. Lors du relevé de 2013-2018, les surfaces d'habitations et d'infrastructures représentaient 74,9 % de sa superficie, les surfaces agricoles 10,5 %, les surfaces boisées 9,6 % et les surfaces improductives 4,8 %[3].

La commune est divisée en 5 quartiers[4] :

La commune est limitrophe de Genève, Le Grand-Saconnex, Meyrin, Satigny, Lancy, Onex et Bernex.

Son territoire est traversé par une voie verte[5]. La commune dispose aussi de la station d'épuration des eaux usées d'Aïre et du dépôt En Chardon des Transports publics genevois.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'étymologie de Vernier provient probablement du mot celtique « verne » qui désigne l’aulne. Le village aurait été fondé par une légion romaine[6].

Vernier suit dans un premier temps le même destin que le pays de Gex. Ancienne baronnie souveraine, il est annexé par les États de Savoie en 1353, puis par le royaume de France en 1601[7]. Le traité de Paris de 1815 permet à la commune d'intégrer le canton de Genève et la Confédération Suisse[8].

L’usine à gaz de Vernier a été exploitée de 1914 à 1967.

Au cours de la seconde moitié du XXe siècle, Vernier connaît une hausse démographique notable liée à l'arrivée massive d’immigrants. Pour s’y conformer, la commune entreprend la création de plusieurs cités comme Le Lignon, Les Avanchets ou encore Les Libellules. Très vite, ces zones rencontrent de nombreux problèmes socio-économiques majeurs[9].

Dans les années 90, la commune accueille sur son territoire un foyer d'accueil pour personnes migrantes. D'abord géré par des associations, le centre des Tattes est transféré à l'Hospice général en 2001. Il peut accueillir environ 600 personnes dans 12 immeubles. Dans la nuit du 16 au 17 novembre 2014, un incendie a lieu au foyer des Tattes. Un jeune homme perd la vie et une quarantaine d'habitants sont blessés[10].

Politique[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Le Conseil administratif est composé de 3 conseillers administratifs, dont l'un est nommé maire pour une année. Les trois conseillers se répartissent les dicastères pour la législature de 5 ans. L'exécutif de la commune, entré en fonction le , se compose de la façon suivante :

Membres du Conseil administratif actuel (législature 2020-2025)[11]
Identité Étiquette Fonction
(Période 2023-2024)
Dicastères
Mathias Buschbeck Les Verts Maire Aménagement du territoire
Bâtiments
Stratégie énergétique et développement durable
Environnement urbain
Gian-Reto Agramunt PLR Conseiller administratif Communication, Culture et Bibliothèques
Guichet prestations
Finances
Ressources humaines
Technologies de l’information
Martin Staub PS Vice-maire Cohésion sociale
Enfance, petite enfance, écoles et parascolaire
Sécurité
Sports

Le Conseil municipal est composé de 37 membres. Il est dirigé par un bureau composé d'un président, d'un vice-président et d'un secrétaire. Des commissions, dans lesquelles les partis élus au conseil municipal sont représentés par 1 ou 2 commissaires, proportionnellement à leur nombre de sièges en plénière, traitent des sujets particuliers : finances, bâtiments, affaires sociales, etc. Lors des élections municipales du , le Conseil municipal, composé de 37 membres, est renouvelé et représenté de la façon suivante[12] :

Parti Voix Suffrages en % +/- Sièges +/-
Parti socialiste
(PS)
1 755 28,23 % en diminution 2,97
11  /  37
en diminution 3
Les Verts
(PES)
1 090 17,34 % en augmentation 7,25
7  /  37
en augmentation 3
Mouvement citoyens genevois
(MCG)
881 14,07 % en diminution 13,99
6  /  37
en diminution 6
Parti libéral-radical
(PLR)
779 12,55 % en augmentation 1,61
4  /  37
en stagnation 0
Le Centre (LC) - Vert'libéraux (PVL) 552 8,96 % en augmentation 8,96
3  /  37
en augmentation 3
Union démocratique du centre
(UDC)
562 8,94 % en augmentation 2,68
3  /  37
en augmentation 3
Alternative Vernier 467 7,78 % en augmentation 7,78
3  /  37
en augmentation 3
Parti suisse du travail
(PST)
128 2,12 % en augmentation 2,12
0  /  37
en stagnation 0

Liste des conseillers administratifs[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers administratifs successifs depuis 1935[13]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
Christian Turig PLS
Edmond Pictet ICS Député au Grand Conseil du canton de Genève de 1920 à 1948
Alexis Cogne PLS
Georges Magnin PdT Député au Grand Conseil du canton de Genève de 1945 à 1954
Constant Wagenknecht ICS
Pierre Pittard PRD Député au Grand Conseil du canton de Genève de 1957 à 1958 puis de 1965 à 1971
René Emmenegger ICS -Conseiller administratif de Genève de 1975 à 1991
-Maire de Genève en 1976-1977, 1980-1981, 1985-1986 et 1989-1990
-Président du PDC genevois de 1971 à 1975
-Député au Grand Conseil du canton de Genève de 1961 à 1981
Philippe Aubert PS
Roland Baertschi PDC
Albert-Henri Widmer PLS
Fritz Haemmerli PRD
François Satin PDC
Fulvio Moruzzi PS
Charles Broye PdT
François Satin PDC Retrouve son poste perdu 4 ans plus tôt
Solange Schmid PS
André Chillier PRD
Gabrielle Falquet PS Députée au Grand Conseil du canton de Genève de 2005 à 2008
Christophe Iseli ICS
Marc-Henri Brelaz AdG
Nelly Buntschu AdG
Georges Zufferey PLS
Thierry Apothéloz PS -Maire en 2003-2004, 2006-2007, 2007-2008, 2010-2011, 2011-2012, 2014-2015 et 2015-2016
-Député au Grand Conseil du canton de Genève de 2001 à 2003
-Président de l'Association des communes genevoises de 2015 à 2018
-Conseiller d'État du canton de Genève depuis
[14] Thierry Cerutti MCG -Maire en 2009-2010
-Député au Grand Conseil du canton de Genève depuis
Yvan Rochat Les Verts -Maire en 2008-2009, 2012-2013 et 2017-2018
-Député au Grand Conseil du canton de Genève depuis
Pierre Ronget PLR -Maire en 2013-2014, 2016-2017 et 2018-2019
-Député au Grand Conseil du canton de Genève de à
[15] en cours Martin Staub PS -Député au Grand Conseil du canton de Genève en 2018
-Maire en 2019-2020 et 2020-2021
en cours Matthias Buschbeck Les Verts -Député au Grand Conseil du canton de Genève de 2013 à 2020
-Maire en 2021-2022 et depuis le
en cours Gian-Reto Agramunt PLR Maire en 2022-2023

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution de la population[modifier | modifier le code]

Vernier compte 36 572 habitants au 31 décembre 2022 pour une densité de population de 4 762 hab/km2[1]. Sur la période 2010-2019, sa population a augmenté de 6,4 % (canton : 10,1 % ; Suisse : 9,4 %)[2].

Évolution de la population de Vernier entre 1850 et 2020[16],[1]

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

En 2020, le taux de personnes de moins de 30 ans s'élève à 35,9 %, au-dessus de la valeur cantonale (33,9 %). Le taux de personnes de plus de 60 ans est quant à lui de 20,7 %, alors qu'il est de 21,7 % au niveau cantonal[17].

La même année, la commune compte 17 414 hommes pour 17 484 femmes, soit un taux de 47,6 % d'hommes, inférieur à celui du canton (47,7 %)[17].

Pyramide des âges de Vernier en 2020 (%)[17]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90 ans ou +
0,9 
5,9 
75 à 89 ans
8,0 
12,6 
60 à 74 ans
13,6 
22,1 
45 à 59 ans
21,9 
21,6 
30 à 44 ans
21,1 
19,8 
15 à 29 ans
18,7 
17,5 
- de 14 ans
15,7 
Pyramide des âges dans le canton de Genève en 2020 (%)[17]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,6 
90 ans ou +
1,5 
6,3 
75 à 89 ans
8,6 
12,7 
60 à 74 ans
13,7 
22,0 
45 à 59 ans
21,6 
22,9 
30 à 44 ans
22,4 
18,7 
15 à 29 ans
17,5 
16,7 
- de 14 ans
14,8 

Sports[modifier | modifier le code]

La Ville de Vernier compte quatre clubs de football : le FC Vernier à Vernier-village[18], le FC City aux Libellules[19],le FC Aïre-Le-Lignon dans les deux quartiers éponymes[20] et Avanchet-Sport FC[21].

Culture[modifier | modifier le code]

  • Salle du Lignon[22]
  • Fanfare Municipale de Vernier
  • Festival Vernier sur Rock
  • Centre culturel Concorde (à construire)[23]
  • Arcade des arts vivants de la Cie Zanco à Châtelaine[24]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Bilan démographique selon le niveau géographique institutionnel » Accès libre, sur Office fédéral de la statistique (consulté le ).
  2. a b et c « Portraits régionaux 2021: chiffres-clés de toutes les communes » Accès libre [xls], sur Office fédéral de la statistique (consulté le ).
  3. Office fédéral de la statistique, « Statistique de la superficie standard - Communes selon 4 domaines principaux » Accès libre [xls], sur www.bfs.admin.ch, (consulté le ).
  4. « Postal Codes Geneva, Switzerland », sur www.geonames.org (consulté le )
  5. « De Vernier à Satigny sur la rive droite », sur ge.ch (consulté le )
  6. « Vernier en ligne: Historique », sur www.vernier.ch (consulté le )
  7. « Gex, Pays de », sur hls-dhs-dss.ch (consulté le )
  8. Etat de Genève, « 12. Traités de Paris et de Turin | Archives - République et canton de Genève (Suisse) - ge.ch », sur ge.ch (consulté le )
  9. « Les Genevois se sentent davantage en sécurité dans la rue », sur 20 minutes, (consulté le )
  10. « Un incendie dans un centre pour requérants d'asile à Vernier fait un mort », sur rts.ch, (consulté le )
  11. « vernier.ch/fr/politique/consei… »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?).
  12. « Vernier - Résultats détaillés - Élection des conseils municipaux du 15 mars 2020 - République et canton de Genève - GE.CH », sur www.ge.ch (consulté le )
  13. « vernier.ch/fr/politique/consei… »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?).
  14. Cynthia Gani, « Vernier offre au MCG son premier siège dans un exécutif genevois », Le Temps,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  15. « Premier tour de l'élection complémentaire d'un membre du conseil administratif… », sur ge.ch (consulté le ).
  16. « Évolution de la population des communes 1850-2000 » Accès libre, sur Office fédéral de la statistique, (consulté le ).
  17. a b c et d « Population résidante permanente et non permanente selon les niveaux géographiques institutionnels, la nationalité (catégorie), le lieu de naissance, le sexe et la classe d'âge » Accès libre, sur Office fédéral de la statistique (consulté le ).
  18. « ACCUEIL », sur FCV (consulté le )
  19. « FC City » (consulté le )
  20. « FC ALL | Depuis 1964 » (consulté le )
  21. « Site de club de football suisse amateur avanchets vernier Genève », sur Avanchet-sport football club (consulté le )
  22. « Vernier mixe prestige et culture populaire », Tribune de Genève,‎ 22 avril 2018 -lire en ligne=https://www.tdg.ch/culture/vernier-mixe-prestige-culture-populaire/story/26223079 (ISSN 1010-2248)
  23. « Vernier veut s’offrir un centre culturel pour 114 millions de francs », Tribune de Genève,‎ (ISSN 1010-2248, lire en ligne, consulté le )
  24. « Alerte! Une ourse se balade dans le quartier », sur Le Courrier, (consulté le )