Ostermundigen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ostermundigen
Blason de Ostermundigen
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Berne Berne
Arrondissement administratif Berne-Mittelland
Localité(s) Deisswil bei Stettlen
Maire Thomas Iten
NPA 3072
N° OFS 0363
Démographie
Population
permanente
17 751 hab. (31 décembre 2018)
Densité 2 988 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 57′ 00″ nord, 7° 28′ 00″ est
Altitude 585 m
Superficie 5,94 km2
Divers
Langue Allemand
Localisation
Localisation de Ostermundigen
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.
Géolocalisation sur la carte : canton de Berne
Voir sur la carte administrative du Canton de Berne
City locator 14.svg
Ostermundigen
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Ostermundigen
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Ostermundigen
Liens
Site web www.ostermundigen.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Ostermundigen est une commune suisse du canton de Berne, située dans l'arrondissement administratif de Berne-Mittelland dont elle est le chef-lieu.

Toponymie[modifier | modifier le code]

La première mention du nom d'Ostermundigen apparaît en 1239, sur un document en rapport avec l'église de Muri. On trouve plus tard notamment une occurrence d'Ostermondigen dans un document de 1329. Le préfixe correspond au nom d'une personne en vieux haut allemand (Austarmund ou Ostremund), tandis que le suffixe -igen désigne un lieu[3].

Ostermundigen signifie donc le lieu où se trouvent les Ostermund.

Héraldique[modifier | modifier le code]

De gueules, un couteau de tanneur d'argent aux manches d'or posé en bande, accosté de deux étoiles du dernier (trad.)[4].

Les armoiries datent de 1957 et sont inspirées de celles de la famille des Ostermundiger[5].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de l'agglomération de Berne.

Vue d'Ostermundigen depuis l'Ostermundigenberg

Elle se situe à l'est de celle-ci, à un peu moins de 4 km[6], dans la vallée de la Worble au pied de l'Ostermundigerberg, qui constitue son point culminant (732 mètres d'altitude). Le point le plus bas est à 549 mètres d’altitude. Le territoire de la commune s'étend sur 6 km².

Les carrières de molasse d'Ostermundigen ont fourni les pierres utilisées pour la plupart des édifices de la ville de Berne jusqu'au début du XXe s. Les pierres ont d'été extraites du Hättenberg (Steingrübli) jusque vers 1780, puis, à une échelle industrielle, de l'Ostermundigenberg[7].

En 2009, la commune comptait 42,4 % de surfaces d'habitat et d'infrastructures, 32 % de surfaces agricoles, 25,5 % de surfaces boisées et 0,2 % de surfaces improductives[8].

Les communes limitrophes sont Berne, Ittigen, Bolligen, Stettlen et Muri bei Bern.

Démographie[modifier | modifier le code]

Ostermundigen compte 18 005 habitants (état le 31 décembre 2020)[9], ce qui la classe parmi les communes les plus peuplées du canton de Berne.

On observe à partir des années 1950 une forte activité de construction dans le village et la création de nouveaux quartiers (Rüti, Oberfeld)[7], qui conduisent quasiment au triplement de la population en l'espace 20 ans[10].

En 2018, la commune recensait 30 % d'étrangers[8].

En 2000[N 1], 82 % de la population indiquait l'allemand comme langue principale, 4,4 % l'italien et 2,4 % le français.

Le taux de chômage s'élevait en moyenne à 3,7 % sur l'année 2020[11] et 7,5 % des résidents bénéficiaient de l'aide sociale[8].

Politique[modifier | modifier le code]

Ostermundigen est gouverné par un Grand Conseil communal (Grosser Gemeinderat) de 40 membres (législatif) et un Conseil communal (Gemeinderat) de 7 membres[12] (exécutif), dont le président est élu au système proportionnel.

Lors de l'élection de 2019 au Conseil national, l'UDC a obtenu 22 % des voix, le PS 21 %, les Verts 14,2 %, les Vert'libéraux 10,5 %, le PBD 9,3 %, le PLR 8,3 %, le PEV 5,3 %, le PDC 3,9 %, l'UDF (avec les DS) 1,6 % et le Parti pirate 1,4 %.

Le tableau ci-après montre la répartition des sièges au Grand Conseil communal depuis sa création en 1972.

Parti 1972 1976 1980 1984 1988 1992 1996 2000 2004 2008 2012 2016 2020
PSS1 19 19 19 15 12 12 14 13 15 14 13 12 12
UDC 5 6 5 6 9 6 6 9 9 10 11 11 9
Vert'libéraux 3 5 6
PLR 7 7 8 7 8 6 5 6 5 4 4 5 4
PDC/PBD2 4 3 3 4 3 3 3 3 2 2 2 2 3
PEV3 2 2 3 3 3 4 4 5 4 5 4 4 3
Les Verts 2
Parti pirate 1
FORUM 2 3 5 3 1
Adl 3 3 2 2 2 3 2
DS 2 2 2 2
POCH 2 2
Automobilistes 2 2
PVB/AD 1 1 1
Liste libre 1 2

1. 1992 : avec JS ; 2008 à 2016 : PS/Verts

2. 2016: PEV/PDC

3. jusqu'en 2012: PDC; 2016: PBD ; 2020: PBD/PDC

Jumelage[modifier | modifier le code]

Drapeau de l'Allemagne Löhnberg (Allemagne), depuis 1979

Histoire[modifier | modifier le code]

Photo aérienne (1967)

La commune d'Ostermundigen est devenue indépendante de celle de Bolligen en 1983, après notamment une votation populaire organisée en 1978. Jusque-là, elle formait un « quartier communal » (Viertelsgemeinde) de Bolligen : les finances, les impôts et les affaires scolaires générales incombaient à la commune et les autres domaines aux quartiers[13].

Locomotive et wagons chargés de molasse d'Ostermundigen, exposés à la station de bus Zollgasse

C'est à Ostermundigen que fut exploité le premier chemin de fer à crémaillère d'Europe à partir de 1870. Il servait à transporter les pierres extraites de la carrière de l'Ostermundigenberg, la plus grande de Suisse, jusqu'à la gare.

Transports[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

  • Siège d'Intersport, l'un des leaders mondiaux de la distribution d'articles de sport
  • Emmi, fabrication de produits laitiers
  • Semadeni, matières plastiques

Personnalités[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Depuis l'année 2000, le recensement fédéral se fait par échantillonnage, de sorte qu'on ne dispose plus de données par commune pour les langues.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Population résidente permanente et non permanente selon les niveaux géographiques institutionnels, le sexe, l'état civil et le lieu de naissance », sur Office fédéral de la Statistique.
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 26 août 2017)
  3. « Ostermundigen », sur search.toponymes.ch (consulté le 5 mars 2021)
  4. « Fahne Gemeinde Ostermundigen BE | Alpenfahnen AG », sur www.alpenfahnen.ch (consulté le 5 mars 2021)
  5. « Gemeinde Ostermundigen - Geschichte », sur www.ostermundigen.ch (consulté le 5 mars 2021)
  6. (de) « Ostermundigen im Kanton Bern », sur Schweiz-Navigator (consulté le 5 mars 2021)
  7. a et b « Ostermundigen », sur hls-dhs-dss.ch (consulté le 5 mars 2021)
  8. a b et c Office fédéral de la statistique, « Portrait des communes - Ostermundigen », sur www.bfs.admin.ch (consulté le 5 mars 2021)
  9. « Gemeinde Ostermundigen - Statistikzahlen », sur www.ostermundigen.ch (consulté le 5 mars 2021)
  10. « Gemeinde Ostermundigen - Statistikzahlen », sur www.ostermundigen.ch (consulté le 5 mars 2021)
  11. Direction de l’économie, de l’énergie et de l’environnement - Canton de Berne, « Chômeurs inscrits, taux de chômage et demandeurs d'emploi selon les communes », sur www.vol.be.ch (consulté le 4 mars 2021)
  12. « Gemeinde Ostermundigen - Gemeinderat », sur www.ostermundigen.ch (consulté le 5 mars 2021)
  13. Anne-Marie Dubler, « Bolligen », sur hls-dhs-dss.ch (consulté le 4 mars 2021)

Liens externes[modifier | modifier le code]