Plan-les-Ouates

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Plan-les-Ouates
Blason de Plan-les-Ouates
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Genève Genève
Communes limitrophes Onex, Lancy, Confignon, Perly-Certoux, Bardonnex, Troinex, Carouge.
Maire Xavier Magnin (PDC)
2020-2021
NPA 1228
N° OFS 6633
Démographie
Gentilé Plan-les-Ouatien/Plan-les-Ouatienne
Population
permanente
10 657 hab. (31 décembre 2018)
Densité 1 819 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 10′ 00″ nord, 6° 07′ 00″ est
Altitude 427 m
Min. 399 m
Max. 477 m
Superficie 5,86 km2
Divers
Langue Français
Localisation
Localisation de Plan-les-Ouates
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.
Géolocalisation sur la carte : canton de Genève
Voir sur la carte administrative du Canton de Genève
City locator 14.svg
Plan-les-Ouates
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Plan-les-Ouates
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Plan-les-Ouates
Liens
Site web www.plan-les-ouates.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Plan-les-Ouates est une commune suisse du canton de Genève. Elle est, depuis le , la 11e ville du canton quant à la population avec 10 690 habitants.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Son nom aurait comme origine l’eau, de par sa racine gothique wato ou gwatt.

Géographie[modifier | modifier le code]

Selon l'office cantonal de la statistique, la commune mesure 582 hectares. 55,5% de surfaces d'habitat et d'infrastructure, 39,2 % de surfaces agricoles, 4,6 % de surfaces boisées et 0,7 % de surfaces improductives[3].

La commune comprend les localités de Plan-les-Ouates, Arare et Saconnex-d'Arve. Elle est limitrophe de Lancy, Veyrier, Troinex, Bardonnex, Perly-Certoux, Confignon, Onex et Carouge.

Histoire[modifier | modifier le code]

Plan-les-Ouates a d'abord été mentionnée en 1537 comme Plan-des-Vuattes. Faisant partie du canton Genevois depuis 1816, la région faisait partie de la commune de Compesières qui loua à l’État de Genève la plaine des Ouates pour y établir le camp des milices. C’est ainsi que la Plaine accueillit, de 1819 à 1875, les hommes accomplissant leurs exercices militaires.

C’est le que Plan-les-Ouates, de par sa volonté d’indépendance, fut séparée de la commune de Compesières par décision du Conseil d’État. La nouvelle commune du « haut » comprenait Bardonnex, Charrot, Landecy et Evordes, celle du « bas » regroupait Arare, Saconnex-d'Arve et Plan-les-Ouates, la commune indépendante de Plan-les-Ouates est née le .

Du village de quelque 3 500 âmes en 1970, Plan-les-Ouates est devenue une commune suburbaine de plus de 10 000 habitants. D’origine agricole, la commune a vu de nombreuses industries s’implanter sur la partie maraîchère de son territoire pour donner naissance à une zone industrielle (ZIPLO).

À la suite de l'arrivée importante de l'industrie horlogère ces dernières années, le nom a été détourné de façon humoristique en « Plan-les-Watch »[4],[5].

La commune célèbre le Feuillu, une fête printanière[6].

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon l'Office fédéral de la statistique, Plan-les-Ouates compte 10 657 habitants fin 2018[1]. Sa densité de population atteint 1 819 hab./km2.

Le graphique suivant résume l'évolution de la population de Plan-les-Ouates entre 1850 et 2018[7] :

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Le Conseil administratif est composé de 3 Conseillers administratifs, dont l'un est nommé Maire pour une année. Les 3 Conseillers se répartissent les dicastères pour la législature de 5 ans. Le conseil municipal est composé de 25 membres. Il est dirigé par un bureau composé d'un président, d'un vice-président et d'un secrétaire. Des commissions, dans lesquelles les partis élus au Conseil municipal sont représentés par 1 ou 2 commissaires, proportionnellement à leur nombre de sièges en plénière, traitent des sujets particuliers: finances, bâtiments, affaires sociales, etc. Les Conseillers municipaux sont élus pour une période de cinq ans. Le Conseil municipal exerce des fonctions délibératives et consultatives mais il ne peut pas rédiger des lois.

Election du conseil administratif (15 mars et 5 avril 2020)[modifier | modifier le code]

Résultats du premier tour de l'exécutif du 15 mars 2020[8]
Nom des candidats Suffrages Parti Statut
MAGNIN Xavier 1'532 PDC Non élu
MONBARON Fabienne 1'265 PLR Non élue
RODRIGUEZ Mario 1'084 Les Verts Non élu
RÜEGGER Nathalie 1'052 PS Non élue
LENOIR Nicolas 753 Vert'libéraux Non élu
RIGHETTI Roberto 736 PLR Non élu
ROCHETIN Philippe 683 PDC Non élu
VALENTIN Francisco 625 MCG Non élu
Majorité absolue 1'570
Participation 41,96%
Résultats du deuxième tour de l'exécutif du 5 avril 2020[9]
Nom des candidats Suffrages Parti Statut
MAGNIN Xavier PDC Réélu tacitement
MONBARON Fabienne (MONBARON-STRESS) PLR Réélue tacitement
RODRIGUEZ Mario Les Verts Élu tacitement

Membres du conseil administratif (législature 2020-2025)[modifier | modifier le code]

L'exécutif de la commune, entré en fonction le , se compose de la façon suivante:

Membres du conseil administratif actuel (législature 2020-2025)
Identité Étiquette Fonction Dicastères
Xavier Magnin PDC Maire Action sociale (délégué)
Culture (délégué)
Petite-enfance (délégué)
Ressources humaines (délégué)
Etat-civil (délégué)
Liens avec les entreprises et le Sapay (délégué)
Fabienne Monbaron PLR Vice-maire Aménagement du territoire et Constructions (déléguée)
Sécurité (déléguée)
Sport (déléguée)
Administration générale (déléguée)
Mario Rodriguez Les Verts Conseiller administratif Finances (délégué)
Espaces publics et Environnement (délégué)
Mobilité et Réseau routier (délégué)
Bâtiments administratifs et Immeubles communaux (délégué)
Génie-civil (délégué)

Conseil municipal (législature 2020-2025)[modifier | modifier le code]

Le Conseil municipal de la législature 2020-2025.

À la suite des élections municipales du , le conseil municipal, composé de 25 membres (ainsi que d'un bureau avec un président, un vice-président et un secrétaire), est renouvelé, et est représenté de la manière suivante[10] :

Parti Voix Suffrages en % +/- Sièges +/-
Parti démocrate-chrétien
(PDC)
717 25,44% Increase2.svg 4,93
6 / 25
Increase2.svg 1
Les Verts/Parti écologiste suisse

(VERTS/PES)

669 22,64% Increase2.svg 8,76
6 / 25
Increase2.svg 3
Parti libéral-radical
(PLR)
604 21,73% Decrease2.svg 3,52
6 / 25
Decrease2.svg 1
Mouvement citoyens genevois
(MCG)
342 12,22% Decrease2.svg 3,53
3 / 25
Decrease2.svg 1
Parti socialiste suisse
(PSS)
256 9,51% Decrease2.svg 3,13
2 / 25
Decrease2.svg 1
Vert'libéraux (PVL) -

Fédéraction citoyenne

227 8,45% en augmentation 8,45
2 / 25
Increase2.svg 2

Liste des conseillers administratifs[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers administratifs successifs (depuis 1995) [11]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
? Alain Sauty Action villageoise  
François Gillet PDC -Député au Grand Conseil du canton de Genève de 2005 à 2012[12]
-Président du PDC genevois de mars à mars 2012
Maurice Baratelli PLS  
Laurent Seydoux Action villageoise
Vert'Libéraux
-Président des Vert'Libéraux genevois de septembre à décembre 2015
-Vice-président des Vert'Libéraux (Suisse) de avril 2012 à avril 2016
Geneviève Arnold PDC Députée au Grand Conseil du canton de Genève de 2012 à 2017[13]
Thierry Durand Les Verts Maire en 2017-2018
en cours Fabienne Monbaron PLR -Députée au Grand Conseil du canton de Genève depuis mai 2018[14]
-Maire en 2016-2017, 2018-2019
en cours Xavier Magnin PDC -Président de l'associations des communes genevoises (ACG) depuis septembre 2018
-Député au Grand Conseil du canton de Genève de novembre 2017 à mai 2018[15]
-Maire en 2015-2016, 2019-2020 et depuis le
en cours Mario Rodriguez Les Verts  

Armoiries[modifier | modifier le code]

Ses armoiries rappellent son ancienne union avec Compesières (la croix de Malte) qui fait référence aux combats victorieux des Genevois contre les troupes du Duc de Savoie, en juin 1589, et aux camps des milices du XIXe siècle (l'épée).

Jumelages[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

A Plan-les-Ouates, on peut trouver des clubs de sports pour beaucoup d'activités. Football, basketball, natation, karaté, judo, danse, badminton, équitation, hockey, gymnastique, plongée, Rugby[16].

Économie[modifier | modifier le code]

Plan-les-Ouates est situé au cœur de l’Europe et de la région genevoise et regroupe un millier d’entreprises, plus de 13’000 postes de travail et plusieurs filières d’excellence[17].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Population résidente du canton de Genève, selon l'origine et le sexe, par commune, en mars 2017 », sur Site officiel de l’État de Genève.
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 26 août 2017)
  3. « OFFICE CANTONAL DE LA STATISTIQUE », sur www.ge.ch (consulté le 19 février 2020)
  4. « Manufacture et architecture, une conjugaison réussie », Le Journal de la Haute Horlogerie
  5. « Patek Philippe et l’Oréal: l’accord parfait à Genève », WorldTempus
  6. « La tradition de la Fête du Feuillu »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur le site officiel de la commune de Plan-les-Ouates.
  7. [zip] « Evolution de la population des communes 1850-2000 », sur Office fédéral de la statistique (consulté le 13 janvier 2009)
  8. « Plan-les-Ouates - Résultats détaillés - Élection des exécutifs communaux (premier tour) du 15 mars 2020 - République et canton de Genève - GE.CH », sur www.ge.ch (consulté le 8 avril 2020)
  9. « Plan-les-Ouates - Résultats détaillés - Second tour de l'élection des exécutifs communaux du 05 avril 2020 - République et canton de Genève - GE.CH », sur www.ge.ch (consulté le 8 avril 2020)
  10. « Plan-les-Ouates - Résultats détaillés - Élection des conseils municipaux du 15 mars 2020 - République et canton de Genève - GE.CH », sur www.ge.ch (consulté le 8 avril 2020)
  11. ge.ch/élections
  12. https://ge.ch/grandconseil/gc/depute/48/
  13. https://ge.ch/grandconseil/gc/depute/2391/
  14. https://ge.ch/grandconseil/gc/depute/2451/
  15. https://ge.ch/grandconseil/gc/depute/2422/
  16. « Envie de sport ? | Plan-les-Ouates », sur www.plan-les-ouates.ch (consulté le 19 février 2020)
  17. « S'implanter à Plan-les-Ouates | Plan-les-Ouates », sur www.plan-les-ouates.ch (consulté le 19 février 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :