Ebikon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ebikon
Ebikon
Blason de Ebikon
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Lucerne Lucerne
Arrondissement électoral Lucerne-campagne
Communes limitrophes Adligenswil, Buchrain, Dierikon, Emmen, Lucerne
Maire Josef Burri
NPA 6030
No OFS 1054
Démographie
Population
permanente
13 849 hab. (31 décembre 2019)
Densité 1 431 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 05′ 03″ nord, 8° 20′ 35″ est
Altitude 420 m
Superficie 9,68 km2
Divers
Langue Allemand
Localisation
Localisation de Ebikon
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.
Géolocalisation sur la carte : canton de Lucerne
Voir sur la carte administrative du Canton de Lucerne
City locator 14.svg
Ebikon
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Ebikon
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Ebikon
Liens
Site web www.ebikon.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Ebikon est une ville et une commune suisse du canton de Lucerne, située dans l'arrondissement électoral de Lucerne-campagne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Vue aérienne (1970)

Ebikon se trouve dans le Rontal et est une des grandes communes de l'agglomération lucernoise. Selon l'Office fédéral de la statistique, Ebikon mesure 9,68 km2[2]. Ses communes limitrophes sont : Emmen, Buchrain, Dierikon, Adligenswil et la ville de Lucerne. Le Rotsee est partagé entre les communes de Lucerne et d'Ebikon. Ce lac est un plan d'eau sur lequel se pratique l'aviron.

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon l'Office fédéral de la statistique, Ebikon compte 13 849 habitants fin 2019[1]. Sa densité de population atteint 1 431 hab./km2. Lors du recensement de 2000, 86,50 % de la population ont indiqué l'allemand comme langue principale, 3,02 % le serbo-croate et 2,92 % l'italien. 61,15 % de la population sont catholiques, 12,72 % des protestants (chiffres 2009). Environ 20 % de la population sont des étrangers provenant de l'Italie (3,03 %), l'Allemagne (2,80 %), la Serbie-Monténégro (2,73 %), la Turquie (1,5 %), la Bosnie-Herzégovine (1,27 %), du Portugal (1,19 %), de la Croatie (1,06 %) et de l'Albanie (0,85 %).

Économie[modifier | modifier le code]

Ebikon est le siège principal du groupe Schindler actif dans l'industrie mécanique et ascenseurs.

Trafic[modifier | modifier le code]

La ligne CFF Lucerne-Zurich traverse la commune d'Ebikon. La gare est desservie par la S1 (Lucerne-Baar). Les lignes 22, 23 et 27 des vbl (Verkehrsbetriebe Luzern) desservent la commune, ainsi que la ligne 73 du car postal. Il existe aussi un petit ferry qui traverse le Rotsee (seulement en été).

Divers[modifier | modifier le code]

La commune est jumelée avec la commune valaisanne d'Embd.

Une étude menée par des chercheurs de l'EPFL en 2014 montre qu'il est possible de prédire les résultats d'une votation à l'échelle fédérale sur la base des résultats de la commune d'Ebikon, avec un taux de fiabilité de 96 %[3].

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Bilan démographique selon le niveau géographique institutionnel », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le ).
  2. a et b « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le )
  3. « Ebikon, la localité qui prédit le résultat des votations », sur rts.ch (consulté le 21 novembre 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :