Camille Guérini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Camille Guérini
Nom de naissance Camille Le Pape
Naissance
Lorient, Morbihan, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Décès (à 62 ans)
Clichy, Hauts-de-Seine, France
Profession Acteur

Camille Guérini, de son vrai nom Camille Le Pape, né le à Lorient et mort le à Clichy, est un acteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Arrière-petit-fils d’un champion de lutte bretonne et fils de marin, Camille Le Pape fait ses études à Lorient où il passe son baccalauréat. En 1918, il est incorporé et affecté au « théâtre aux Armées ». Après l'Armistice, il s'installe à Paris où il suit les cours de Nancy Vernet.

Il débute en 1923 sous le pseudonyme de Camille Guérini et durant les années suivantes, sera engagé à la saison dans divers théâtres (Comédie de Genève, Grand Casino de Vichy, Gymnase de Liège, Apollo de Nantes, Trianon à Bordeaux, théâtre Déjazet à Paris) ainsi que par les tournées Charles Baret. Il interprète alors les jeunes premiers, principalement dans des comédies populaires.

En 1935, il est engagé par Marcel Nancey au théâtre des Deux Masques à Paris, où il connaîtra un premier vrai succès dans Le Club des gangsters. L’année suivante, il accepte un contrat de longue durée au théâtre du Palais-Royal où il restera jusqu’en 1945. Durant ces années, il débute au cinéma, et devient l’un des pionniers du doublage, prêtant sa voix notamment à l'acteur Keenan Wynn ainsi qu'à de nombreux personnages de dessins animés Disney. Sa personnalité joviale en fait un second rôle recherché dans le cinéma français de l’époque, aux côtés entre autres de Louis Jouvet et Jean Gabin.

Au théâtre, il passe du « boulevard » à un répertoire plus sérieux. Il crée notamment des pièces de Jacques Audiberti, Jean Anouilh, Paul Claudel et Marcel Aymé. Mais c’est la télévision qui le révèle véritablement au grand public, avec des rôles de premier plan, dans notamment le Théâtre de la Jeunesse. Sa mort prématurée en 1963 sera saluée par un hommage télévisé de Claude Santelli en ouverture d'une rediffusion exceptionnelle de Un pari de milliardaire.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Note : La date de sortie en France des films produits durant la Seconde Guerre mondiale est indiquée étant donné le nombre exceptionnel d'années la séparant de la sortie américaine.

Films[modifier | modifier le code]

Dessins animés[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Matin du 22 décembre 1937 sur Gallica
  2. Le Matin du 2 juin 1938 sur Gallica
  3. Le Matin du 13 juillet 1938 sur Gallica
  4. Le Matin du 21 décembre 1938 sur Gallica
  5. Le Matin du 9 avril 1941 sur Gallica
  6. Le Matin du 24 mai 1941 sur Gallica
  7. Le Matin du 2 décembre 1941 sur Gallica
  8. a et b Plusieurs sources spécialisées et généralistes, dont la BiFi, le créditent pour ce film bien qu'il n'apparaisse ni au générique, ni - semble-t-il - à l'écran.
  9. Plusieurs sources spécialisées et généralistes lui attribuent ce rôle bien qu'il ne soit pas crédité au générique et le rôle de Mr Bargeot soit tenu par un autre comédien à l'écran.
  10. Plusieurs sources spécialisées et généralistes, dont la BiFi, lui attribuent ce rôle bien qu'il ne soit pas crédité au générique et qu'il semble ne pas apparaître à l'écran.
  11. a, b et c Sortie française en 1946.
  12. a, b, c, d, e et f Sortie française en 1947.
  13. a et b Sortie française en 1948.
  14. L'acteur joue son propre rôle.
  15. Sortie française en 1949.
  16. Sortie française en 1950.
  17. Interview de Jacques Bodoin sur Objectif Cinéma (sous réserves)