Les Vieux de la vieille (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Vieux de la vieille
Réalisation Gilles Grangier
Scénario René Fallet
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Durée 86 min.
Sortie 1960

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Vieux de la vieille est un film réalisé par Gilles Grangier en 1960 et sorti sur les écrans le . C'est une adaptation du roman Les Vieux de la vieille de René Fallet.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Retraité de la SNCF, Baptiste Talon rentre en Vendée dans son village natal de Tioune pour y retrouver deux vieux amis : Jean-Marie Péjat et Blaise Poulossière. Il leur apprend qu’il a décidé d'aller à l'hospice de Gouyette. Jean-Marie Péjat, réparateur de cycles et vieux célibataire, décide de l’accompagner à la suite d'un incident lors d'un bal de la fête aux escargots où il a pris conscience qu'il n'est plus tout jeune. Blaise Poulossière, ancien éleveur de cochons vivant dans sa famille désormais dirigée d’une main de fer par son fils, décide aussi de se joindre à eux.

Et voilà les trois compères partis sur la route avec leur sacs et leur panier de pinard, pour un voyage ponctué de nombreuses péripéties. Mais, une fois à destination, déçus par l’ambiance austère qui règne dans l’hospice dirigé par des sœurs, ils n'ont d'autre projet que de revenir au village. Ayant réussi à fuir Gouyette, ils retournent au village mais sont vertement sermonnés par le maire qui accepte néanmoins leur retour sous condition d'être sages. Combien de temps ces incorrigibles ganaches toujours à l'affût d'une bonne plaisanterie seront-ils sages ?

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • C'est le dernier film tourné par Pierre Fresnay, avant qu'il arrête sa carrière au cinéma.
  • À l'époque du tournage, Jean Gabin avait 56 ans, alors que ses 2 partenaires avaient 62 ans (Noël-Noël) et 63 ans (Fresnay).
  • Lieux de tournage : intérieurs au Studio Franstudio à Saint-Maurice (94) ; extérieurs en Vendée : à Apremont (le village), à l'Audardière (château privé) sur la commune d'Apremont (scène des retrouvailles avec Catherine), à Coëx (scènes de football), à La Chapelle-Palluau (scène du cimetière), à La Chaize-Le-Vicomte (hospice de Gouyette), et aux Sables-d'Olonne[2].
  • Deux téléviseurs apparaissent dans le film (un au café de Tioule, l'autre lors du déjeuner à la ferme) alors que la télévision n'est arrivée en Vendée qu'en avril 1960[3], après le tournage du film qui avait commencé dès l'automne 1959[4].
  • Les noms des trois acteurs ne figurent pas au générique en début de film, ils sont remplacés par ceux de leurs personnages : Jean Gabin apparaît en tant que Jean-Marie Péjat, Noël-Noël sous le nom de Blaise Poulossière et Pierre Fresnay en tant que Baptiste Talon.
  • A la 50e minute du film, les deux barrières du passage à niveau bougent légèrement lorsque Jean Gabin traverse la voie à pied.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]