Comment réussir quand on est con et pleurnichard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Comment réussir quand on est con et pleurnichard

Réalisation Michel Audiard
Scénario Michel Audiard
Jean-Marie Poiré
Acteurs principaux
Pays de production Drapeau de la France France
Genre Comédie
Durée 90 minutes
Sortie 1974

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Comment réussir quand on est con et pleurnichard est un film français réalisé par Michel Audiard, sorti en 1974.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Antoine Robinaud, voyageur de commerce, possède une technique imparable pour vendre ses bouteilles de vermouth frelaté : il apitoie les âmes sensibles en se lamentant sur les malheurs du monde en général, et sur les siens en particulier, s'inventant des maladies imaginaires et enterrant sa mère à chaque nouvelle vente. Il agrémente à l'occasion ses palinodies d'une poésie mélodramatique de son cru. Sa stratégie se révèle particulièrement efficace auprès des dames : de la maîtresse suicidaire d'un directeur de palace à la riche épouse de ce dernier, en passant par une jolie strip-teaseuse fréquentant un philosophe, mais attirée par les minables, on assiste à un chassé-croisé amoureux entre les six personnages. Antoine Robinaud, moins bête qu'il n'y paraît, mène le tout de main de maître, chacune de ses conquêtes lui faisant gravir une marche dans l'échelle sociale…

Autour du film[modifier | modifier le code]

Comment réussir quand on est con et pleurnichard est en théorie l'adaptation d'un roman policier de Fred Kassak, intitulé Voulez-vous tuer avec moi?[1] Cependant, Kassak a toujours nié qu'il y ait un rapport entre le film d'Audiard et son roman. Il a expliqué dans une interview accordée à Emmanuel Legeard qu'Audiard avait fait de son roman une « terre brûlée », et qu'il « n'en restait tellement rien qu'(il avait) trouvé bien honnête de la part de Gaumont d’en avoir payé l’adaptation ».

Les scènes d'hôtel sont tournées à l'hôtel PLM Saint-Jacques, aujourd'hui Marriott Rive Gauche Hotel. Le tournage chez les Malempin se déroule dans le manoir de Beaumoulin et le long du canal du Loing, sur la commune de Souppes-sur-Loing. On entend régulièrement dans le film l'Adagio d'Albinoni.

Michel Audiard fait un caméo vers la 52e minute : il joue l'infirmier qui pousse le brancard de Robinaud (Jean Carmet) à l'hôpital.

Le poème sur Malvina récité lors du Top à Charles Baudelaire est un détournement du poème À une courtisane, un temps attribué à Baudelaire mais en réalité un pastiche signé de l'écrivain Pascal Pia[2].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Citations[modifier | modifier le code]


Extraits :

  • "Madame, on ourdit contre vous, on trame, on manigance..." (... c'est un alexandrin !)
  • "Dans des conditions que je tiendrai secrètes, une personne dont je tairai le nom m'a dit des choses que je ne peux répéter"
  • - Antoine (découvrant le manoir des Malempin) : Quel endroit ... quelle merveille !

- Cécile Malempin : Vous aimez?

- Antoine : Ah ... féerique ! ... Un mélèze ... canonique ! Des chênes ... séculaires ! Un saule ...

- Cécile Malempin : ... pleureur !.

  • "Y'a des aristocrates et des parvenus, dans la connerie comme dans le reste..."
  • - Jane : J'étais sûre que t'étais formidable. Je suis pas déçue. Tu m'as loupée comme un chef. T'as pas arrêté de dire des conneries. T'as failli mettre le feu au paddock avec ta cigarette. Tu portes un maillot de corps. Tu gardes tes chaussettes...

- Madame Robinaud : Antoine !

- Antoine : Oui maman ?

- Madame Robinaud : Quand t'auras fini de tringler, tu viendras ranger ta voiture qu'est dans le passage !

- Antoine : J'arrive, maman !

- Jane : Et y'a même ta maman ! Y'a tout ! T'es une synthèse.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Emmanuel Legeard, « Entretien avec Fred Kassak, le Hussard du roman noir », sur amisdelegeard.wordpress.com, .
  2. Philippe Lombard, Sous la casquette de Michel Audiard, Dunod, , 192 p.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Thibaut Bruttin (édition, présentation et annotations), Michel Audiard réalisateur : Scénarios écrits avec Jean-Marie Poiré, t. 3, institut Lumière / Actes Sud, , 784 p. (ISBN 9782330171209), scénario et histoire de la production.

Liens externes[modifier | modifier le code]