Marcel Pérès (acteur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour le musicologue fondateur d'Ensemble Organum, voir Marcel Pérès (musique).
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pérès et Marcel Pérès.
Marcel Pérès
Description de cette image, également commentée ci-après
Marcel Pérès (à gauche) et Jean Poiret lors du tournage de La Bourse et la Vie, le 2 novembre 1965, à Toulouse.
Nom de naissance Marcel Jean Paul Laurent Farenc
Naissance
Castelsarrasin, Tarn-et-Garonne
Nationalité Flag of France.svg française
Décès (à 76 ans)
Châlette-sur-Loing, Loiret
Profession acteur
Films notables Goupi Mains Rouges
Les Enfants du paradis

Marcel Pérès, né Marcel Jean Paul Laurent Farenc le à Castelsarrasin, Tarn-et-Garonne, et mort le à Châlette-sur-Loing, Loiret, est un acteur de cinéma français.

Il a beaucoup tourné aux côtés de Jean Gabin et dans de nombreux films d'André Cayatte ou de Jean-Pierre Mocky. Il fut l'un des grands seconds rôles du cinéma français des années 1930 aux années 1970, avec plus de cent soixante-dix films et téléfilms à son actif.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marcel Pérès est le fils d'un père coiffeur, ce dernier disparaissant alors que le petit Marcel n'a que huit ans. Sa mère refait sa vie avec un certain Paul Pérès, qui dirige une troupe de théâtre ambulant. C'est de là que vient la vocation de Marcel, ainsi que de sa sœur Jeanne qui fera carrière au cinéma sous le nom de Jeanne Pérez.

Entre 1914 et 1934, Marcel Pérès vit de petits boulots, en participant à des spectacles forains, comme machiniste de théâtre, figurant dans les « tournées Baret », et même comme chauffeur de taxi. Il décroche un petit rôle dans une revue de « Rip » (Georges-Gabriel Thenon). Puis, aidé par ses amis Jean Gabin et Roger Blin, il finit par s'imposer au cinéma dans les années 1930.

Il enchaîne quelques chefs-d'œuvre, comme Goupi Mains Rouges de Jacques Becker, Les Enfants du paradis de Marcel Carné (1945), ou Justice est faite d'André Cayatte (1950).

Il joue dans huit des films de Jean-Pierre Mocky. Au théâtre, Jean Anouilh fait souvent appel à lui, on le voit notamment dans Le Rendez-vous de Senlis[1], L'Invitation au château[2], Ardèle ou la Marguerite[3], Eurydice et Antigone.

Filmographie complète[modifier | modifier le code]

Années 1930[modifier | modifier le code]

Années 1940[modifier | modifier le code]

Années 1950[modifier | modifier le code]

Années 1960[modifier | modifier le code]

Années 1970[modifier | modifier le code]

Note[modifier | modifier le code]

Marcel Pérès est mentionné dans certaines filmographies comme acteur dans La Horse (1969) de Pierre Granier-Deferre, alors qu'il n'apparait pas dans les copies actuellement visibles.

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le Rendez-vous de Senlis », Les Archives du Cinéma.
  2. « L'Invitation au château », Les Archives du Cinéma.
  3. « Ardèle ou la Marguerite », Les Archives du Spectacle
  4. « L'Habit vert » [vidéo], sur ina.fr (consulté le 2 février 2007).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Raymond Chirat, Olivier Barrot, Les Excentriques du cinéma français : 1929-1958, Paris : H. Veyrier, 1983 (ISBN 9782851993045)
  • Yvan Foucart, Dictionnaire des comédiens français disparus, Mormoiron : Éditions cinéma, 2008, 1185 p. (ISBN 978-2-9531-1390-7)

Liens externes[modifier | modifier le code]