Gaby Basset

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une actrice image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant une actrice française.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2014).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Basset.
Gaby Basset
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Marie-Louise Camille BassetVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
Gaby BassetVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Conjoint

Marie-Louise Camille Basset, dite Gaby Basset, est une actrice française née le à Varennes-Saint-Sauveur (Saône-et-Loire)[1] et morte le à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine). Elle a été mariée à Jean Gabin de 1925 à 1929[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Gaby Basset débute comme sténo-dactylo avant d'orienter sa carrière vers le cabaret et le music-hall où elle rencontre Jean Gabin[3]. Ils se marient le 26 février 1925 à la mairie du 18e arrondissement[1]. Ils se produisent avec succès dans des opérettes, mais le travail les accapare et ils se voient assez peu. En 1929, Jean Gabin entame une liaison avec sa partenaire Jacqueline Francell. Le divorce est consommé à la fin de l'année[2]. Bien que séparés à l'amiable, ils tournent leur premier film Chacun sa chance en 1930. Gabin n'oubliera jamais celle qu'il surnommait « Pepette » : lorsqu'il redeviendra l'un des acteurs du cinéma français les plus sollicités après la guerre, il s'arrangera pour qu'elle ait un petit rôle dans ses films[4].

Elle meurt à quelques mois de son 100e anniversaire et est inhumée à Mazeyrat-d'Allier (Haute-Loire) auprès de son troisième mari, Auguste Chapon, épousé le 20 octobre 1962 à Neuilly-sur-Seine[1].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Christian Dureau, Jean Gabin, Éditions Didier Carpentier, 2009
  • André Brunelin, Gabin, Robert Laffont, 1987

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Acte de naissance n°17 (p.108), Registre des naissances de Varennes-Saint-Sauveur (1892-1902) sur le site des Archives numérisées de Saône-et-Loire, avec mention marginale des mariages.
  2. a et b Dureau, pp. 6 et 7.
  3. Claude Gauteur, André Bernard, Gabin ou les avatars d'un mythe, Pac, , p. 17
  4. Brunelin, pp. 138 et 139.

Liens externes[modifier | modifier le code]