Christian Krieger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Krieger.
Christian Krieger
Description de cette image, également commentée ci-après
Christian Krieger, novembre 2013.
Naissance
Nationalité Française
Profession
Activité principale
président de l'EPRAL et vice-président de l'UEPAL.

Christian Krieger, né en 1964, est un pasteur réformé alsacien. Il est le président de l'Église protestante réformée d'Alsace et de Lorraine (EPRAL) depuis 2012.

Biographie[modifier | modifier le code]

Christian Krieger grandit dans le pays de Hanau, au sein d’une famille luthérienne très impliquée dans la vie de son église. Très tôt, il trouve sa vocation de pasteur. Il part faire ses études en Allemagne du nord, près de Hanovre, dans une école de théologie qui était rattachée à une œuvre missionnaire présente partout dans le monde. Il souhaitait à l’époque se mettre au service du tiers-monde. Cependant, il ne se retrouve pas dans la vision de cette école, encore imprégnée du Réveil piétiste du XIXe siècle. Il prend par conséquent ses distances et suit des cours en parallèle à la Faculté de théologie protestante de Strasbourg[1]. Il consacre son mémoire de maîtrise à la règle de Saint Benoît en 1988.

Finalement, il décide de ne pas partir en mission et de s’installer à Strasbourg. Il opte pour le calvinisme, et exerce son ministère à l’église réformée du Bouclier à partir de 1994, et reçoit sa consécration en 1995[2]. Il s’investit également au sein de l’Association sportive de Strasbourg[3].

En 2006, il n’est pas favorable à la création de l’UEPAL. Il pense alors que la différence entre les luthériens et les réformés est trop grande. Depuis, il incarne une certaine ouverture envers les luthériens car il a pu « voir d’autres approches du luthéranisme », ce qui lui a permis de relativiser. Ainsi, il a accueilli avec plus d’enthousiasme l’union de l’Église réformée de France avec les luthériens en mai 2013 en une Église protestante unie de France[1].

Christian Krieger a présidé le Consistoire réformé de Strasbourg de 2009[4] à 2012[5]. Lors du synode du 9 juin 2012, il est élu à la tête de l’EPRAL. Il prend la succession du pasteur Geoffroy Goetz et siège à présent aux côtés de Christian Albecker en tant que vice-président de l'UEPAL.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Spiritualité monastique bénédictine : la Règle de Saint Benoît, Strasbourg, [s.n], 1988 - (mémoire de maîtrise)
  • Martin Bucer. Strasbourg et l'Europe : exposition à l'occasion du 500e anniversaire du réformateur strasbourgeois Martin Bucer, 1491-1991, Strasbourg, Église Saint-Thomas, 1991.

En collaboration[modifier | modifier le code]

  • Correspondance de Martin Bucer, Leiden, E. J. Brill, 1995 - (collaboration du tome 3 au tome 9)
  • Rodolphe Peter, Jean-François Gilmont, Bibliotheca Calviniana : Les œuvres de Jean Calvin publiées au XVIe siècle, 3. Écrits théologiques, littéraires et juridiques (1565-1600), Genève, Droz, 2000
  • Chrétiens et Églises face au nazisme, entre adhésion et résistance : actes de la journée de l'École doctorale de théologie et sciences religieuses, Strasbourg, Association des Publications de la Faculté de Théologie Protestante, 2005
  • Annie Noblesse-Rocher, Marie-Anne Vannier (dir.), « Justice et grâce » dans les commentaires sur l'épître aux Romains : actes de la deuxième journée d'exégèse médiévale et moderne, 22 mars 2006, Strasbourg, Association des Publications de la Faculté de théologie protestante, 2008

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Marie Lefebvre-Billiez, « Entre Luther et Calvin », dans Réforme, no 3509, 18 avril 2013, p. 20.
  2. Fédération protestante de France, Annuaire de la France protestante, Charvieu, S.M.P.P., p. 343.
  3. Site de l'AS Strasbourg, consulté le 3 mars 2014.
  4. D'après « Christian Krieger, nouveau président des réformés », sur le site lalsace.fr du 10 juin 2012].
  5. D'après les Échos du Conseil presbytéral de l’église du Bouclier du 2 juillet 2012.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]