Paul Tillich

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Paul Tillich
Portrait de Paul Tillich
Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata
à StarosiedleVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
à ChicagoVoir et modifier les données sur Wikidata
Pays de nationalité Allemagne
États-UnisVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Formation Université Frédéric-Guillaume et université Eberhard Karl de TübingenVoir et modifier les données sur Wikidata
Profession Théologien (en), philosophe et professeur d'université (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Employeur Université Harvard, université Goethe de Francfort-sur-le-Main ( - ), université Frédéric-Guillaume (-), Union Theological Seminary (-) et université de ChicagoVoir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions Bourse Guggenheim, grand officier de l'ordre du Mérite de la République fédérale d'Allemagne (d), prix de la paix des libraires allemands () et médaille Goethe de la ville de Francfort (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Membre de Académie américaine des arts et des sciencesVoir et modifier les données sur Wikidata

Paul Johannes Tillich (20 août 1886 Starzeddel, Allemagne - 22 octobre 1965, Chicago) est un écrivain et théologien protestant américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

D'origine allemande, il fut chassé de l'université pour avoir pris la défense d'étudiants juifs molestés par les nazis, et s'exila alors aux États-Unis où il est professeur au Union Theological Seminary. Paul Tillich est l'un des plus grands théologiens du XXe siècle. Il avait participé en 1928 au premier cours universitaire de Davos, avec de nombreux autres intellectuels français et allemands. Sa Théologie systématique est son œuvre maîtresse. Elle comporte une importante introduction méthodologique, et cinq parties intitulées Raison et Révélation, L'Être et Dieu, L'Existence et le Christ, La Vie et l'Esprit, L'Histoire et le Royaume (trois volumes dans l'édition américaine, cinq - un par partie - dans la traduction française).

Ses cendres reposent au Paul Tillich Park de New Harmony (Indiana).

Notoriété[modifier | modifier le code]

Une chaire de l'Union Theological Seminary porte son nom. Tillich a exercé une forte influence sur de nombreux penseurs de la seconde moitié du XXe siècle, notamment Paul Ricœur et René Girard.

Ouvrages (sélection)[modifier | modifier le code]

  • Le Courage d'être, traduction et introduction de Jean-Pierre LeMay, Genève, Labor et Fides, 2014, 224 p.
  • Dogmatique, Cours donné à Marbourg en 1925, Traduction de Paul Asselin et de Lucien Pelletier, introduction de Jean Richard, 1997, Cerf
  • Substance catholique et principe protestant, traduction et introduction sous la direction d'André Gounelle, 1996, Cerf
  • Écrits contre les nazis (1932-1935), traduction de Lucien Pelletier, introduction de Jean Richard, Cerf
  • Christianisme et Socialisme, Écrits socialistes allemands (1919-1931), traduction de Nicole Grondin et Lucien Pelletier, Introduction de Jean Richard, 1992, Cerf
  • La Dimension religieuse de la culture, Cerf
  • Écrits du premier enseignement (1919-1926), traduit de l'allemand par une équipe de l'Université Laval avec une Introduction de Jean Richard, 1990, Cerf
  • (en) Love, Power, and Justice: Ontological Analyses and Ethical Applications, New York, Oxford University Press, 1954.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • André Gounelle, Paul Tillich. Une foi réfléchie, éditions Olivétan, 2013.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :