Mouvement international de la réconciliation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mouvement international de la réconciliation
Cadre
Fondation
Fondation 1923
Identité
Siège Paris
Affiliation internationale International Fellowship of Reconciliation
Site web http://mirfrance.org

Le Mouvement international de la réconciliation (MIR, France) est une branche de l'International Fellowship of Reconciliation (IFOR). Il a été créé en 1923 à Paris à la Faculté de théologie protestante.

Mouvement non-violent[modifier | modifier le code]

Le MIR se définit comme un mouvement non-violent inspiré de l'Évangile. Il travaille à l'élaboration et à la diffusion d'une théologie de la non-violence et entend lutter contre la guerre sous toutes ses formes. Son siège est à Paris. Il publie les Cahiers de la Réconciliation depuis 1926 (mensuel jusqu'en 1985, aujourd'hui trimestriel).

Il a compté parmi ses membres et responsables : Leonhard Ragaz (1868-1945), Henri Roser (1899-1981), André Trocmé (1901-1971), Jean Lasserre (1908-1983), René Cruse (1922-), Jean Goss (1912-1991) et Hildegard Goss-Mayr (1930-), Théodore Monod (1902-2000). Deux de ses membres ont été présidents du mouvement sur le plan international : Ambroise Monod et Marie-Pierre Bovy (1992-1996).

Affiliations[modifier | modifier le code]

Le MIR est membre de la Fédération protestante de France et préside la Coordination pour l'éducation à la non-violence et à la paix. Il est membre de Non-Violence XXI, fonds associatif pour une culture de non-violence au XXIe siècle.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]