Mouvement charismatique évangélique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Mouvement charismatique évangélique est un courant du Christianisme évangélique qui met un accent sur les dons du Saint-Esprit. Commencée dans le début des années 1960, aux États-Unis, la «deuxième vague» a influencé les églises de toutes les confessions chrétiennes et a contribué à la création d'églises évangéliques indépendantes. Le mouvement se distingue du pentecôtisme en ne faisant pas du parler en langues (glossolalie) une preuve nécessaire du baptême du Saint-Esprit, annoncé par Jésus et en accordant une place importante à la diversité des dons du Saint-Esprit. Selon les chiffres du Pew Research Center, en 2011, le mouvement recense 305 millions de croyants.

Histoire[modifier | modifier le code]

Après le pentecôtisme et le début du mouvement charismatique de Pâques 1960, dans une Église épiscopale à Los Angeles, certaines églises évangéliques ont décidé de suivre les enseignements de ce mouvement et de quitter leurs dénominations chrétiennes pentecôtistes [1]. L'Église Calvary Chapel de Costa Mesa est l'une des premières congrégations évangéliques charismatiques en 1965, bien qu'elle se réclame du Christianisme non-dénominationnel [2],[3]. Au Royaume-Uni, l'Église Jesus Army, fondée en 1969, est un exemple de l'impact hors des USA [4]. Beaucoup d'autres congrégations ont ainsi été établis dans le reste du monde [5], [6]. En 2011, le mouvement (regroupé avec le mouvement néo-charismatique), compte 305 millions de personnes [7].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Bien que proche de certains éléments théologiques du pentecôtisme, le mouvement charismatique évangélique ne fait pas du parler en langues (glossolalie) une preuve nécessaire du baptême du Saint-Esprit, puisqu'il est considéré comme un don spirituel parmi les neufs autres, sans supériorité [8] , [9]. Il insiste davantage sur la diversité des 9 dons du Saint-Esprit énoncés en 1 Corinthiens 12 versets 8-10, à savoir; la Sagesse, Connaissance, Foi, Guérison, Miracle, Prophétie, Discernement, Parler en langues, Interprétation [10],[11]. Le mouvement a également favorisé une ouverture œcuménique entre les églises, notamment avec des organisations interconfessionnelles comme Jeunesse en Mission, Chrétiens Témoins dans le Monde et Teen Challenge [12].

Exemples d'Église[modifier | modifier le code]

  • International Christian Fellowship
  • Calvary Chapel
  • Every Nation
  • Charismatic Episcopal Church
  • City Harvest Church
  • Faith Christian Fellowship International
  • Jesus Army
  • Ministries of His Glory
  • Ministries Without Borders
  • Sovereign Grace Ministries

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Randall Herbert Balmer, Encyclopedia of Evangelicalism, Baylor University Press, USA, 2004, p.149
  2. Ron Rhodes, The Complete Guide to Christian Denominations: Understanding the History, Beliefs, and Differences, Harvest House Publishers, USA, 2015, page 340
  3. Douglas A. Sweeney, The American Evangelical Story: A History of the Movement, Baker Academic, USA, 2005, page 150-151
  4. Simon Cooper,Mike Farrant, Fire in Our Hearts: The Story of the Jesus Fellowship/Jesus Army, Multiply Publications, England, 1997, page 169
  5. Serge Dewel, Mouvement charismatique & pentecôtisme en Éthiopie: identité & religion, l'Harmattan, France, 2014, page 21
  6. Ed Stetzer,Understanding the Charismatic Movement, Christianity Today, USA, October 18, 2013
  7. Pew Research Center, Global Christianity – A Report on the Size and Distribution of the World’s Christian Population, 19 décembre 2011, USA
  8. Walter A. Elwell, Evangelical Dictionary of Theology, Baker Academic, USA, 2001, p. 222
  9. Benjamin G. McNair Scott, Apostles Today: Making Sense of Contemporary Charismatic Apostolates: A Historical and Theological Appraisal, Wipf and Stock Publishers, USA, 2014, p. 7
  10. William H. Swatos, Peter Kivisto, Encyclopedia of Religion and Society, Rowman Altamira, USA, 1998, p. 81
  11. Sébastien Fath, Du ghetto au réseau. Le protestantisme évangélique en France, 1800-2005, Édition Labor et Fides, France, 2005, p. 219-220
  12. Sébastien Fath et Jean-Paul Willaime, La nouvelle France protestante: essor et recomposition au XXIe siècle, Édition Labor et Fides, France, 2011, p. 141