Église américaine de Paris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Cathédrale américaine de Paris.
Église américaine de Paris
Image illustrative de l'article Église américaine de Paris
L'intérieur de l'Église
Présentation
Nom local American Church in Paris
Culte protestantisme multiconfessionnel
Type Église
Début de la construction 1814
Fin des travaux 6 septembre 1931 (groundbreaking le 1er mars 1926)
Architecte Carrol Greenough
Style dominant Néo-gothique
Site web Consulter
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Ville Paris
Arrondissement 7e arrondissement
Adresse 65, Quai d'Orsay, Paris
Coordonnées 48° 51′ 44″ nord, 2° 18′ 23,7″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Église américaine de Paris

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Église américaine de Paris

Géolocalisation sur la carte : 7e arrondissement de Paris

(Voir situation sur carte : 7e arrondissement de Paris)
Église américaine de Paris

L'église américaine de Paris (en anglais : American Church in Paris) est la première église américaine établie en dehors des États-Unis. Elle a été créée en 1814 ; son édifice actuel se situe au 65, Quai d'Orsay, dans le 7e arrondissement, et a été construit en 1931.

Histoire[modifier | modifier le code]

Grâce à l'aide apportée par la France lors de la création des États-Unis d'Amérique, beaucoup d'Américains sont venus en France pour étudier, travailler ou faire du commerce au début du XIXe siècle[1].

La salle supérieure du l'Oratoire du Louvre, lieu de culte des expatriés américains entre 1816 et 1830[2].

En 1814, les protestants américains de Paris se recueillent dans des maisons aux alentours de la ville, puis au temple de l'Oratoire du Louvre[3] à partir de 1816[1] sous la protection de Talleyrand[4]. La première chapelle américaine est construite en 1857 au 21, rue de Berri[5]. C'est en 1858 que l'empereur Napoléon III reconnaît officiellement l'église américaine de Paris[4].

En 1925, l'église acquiert le terrain du quai d’Orsay et confie à l’architecte Carrol Greenough la réalisation d’un grand bâtiment néo-gothique[6]. La construction du bâtiment s'achève le 6 mars 1931, bien qu'un groundbreaking (pose de la première pierre) ait eu lieu le .

L'église américaine de Paris devient ensuite une association interconfessionnelle ouverte à tous les fidèles adhérant à la tradition historique chrétienne telle qu'exprimée par le symbole des Apôtres. Elle est principalement fréquentée par les expatriés américains, mais également par des anglophones originaires d'autres pays et d'autres communautés religieuses.

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

L’église américaine de Paris est toujours fréquentée par des protestants anglophones de Paris provenant de 40 pays et appartenant à 35 confessions chrétiennes différentes[6]. Elle offre un programme multiculturel à sa congrégation. Le culte est dirigé par un pasteur supérieur (senior pastor), un pasteur associé (associate pastor) et un pasteur de jeunesse (youth pastor). Un pasteur spécifique s'occupe des célébrations de mariages. Les confessions des différents membres du personnel de l'église sont également très diverses. Il est dirigé par un conseil représenté par un comité de ministères : communication, vie et communauté, éducation chrétienne, développement et propreté, finances et administration, ressources humaines, membres et évangélisme, aide sociale, culte et musique.

Les bâtiments de l'église accueillent deux écoles maternelles bilingues[7], des groupes de fitness, de kung fu et de basket-ball, des concerts gratuits ainsi qu'un tableau de petites annonces et d'autres services communautaires.

Architecture[modifier | modifier le code]

Joseph Wilson Cochran crée une iconographie d'une grande richesse pour une église réformée[6]. Les vitraux nord et ceux du narthex ont tous les mêmes dimensions[4]. Certains motifs de vitraux rendent hommages aux soldats américains tombés durant la Première Guerre mondiale[6]. Le buffet de l'orgue est orné de sculptures gothiques réalisées par Günther Hamann au terme de 900 heures de travail[4]. L'orgue comporte quatre claviers et 3 375 tuyaux fabriqués par la manufacture Beckerath de Hambourg, en Allemagne[4] ; il a été inauguré lors d'une série de concerts du 7 au 9 octobre 1988[4].

La chapelle comporte un tableau du Canadien Frank M. Armington (en), intitulé Le Christ contemplant Jérusalem. Il était à l'origine placé derrière la Sainte-Table, mais il a été déplacé pour laisser la place à l'orgue[4].

Images[modifier | modifier le code]

Accès[modifier | modifier le code]

La station de métro la plus proche est celle des Invalides ((M)(8)(13)). La gare des Invalides ((RER)(C)) se situe également à proximité.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b L'Église protestante américaine à Paris, huguenots.fr
  2. Cochran
  3. John Doe, « My Favorite Things, Part II », sur Encyclopedia of Things, Open Publishing, (consulté le 25 octobre 2014)
  4. a, b, c, d, e, f et g Historique, temples.free.fr
  5. Cochran, chap. V
  6. a, b, c et d Visite privée de L'Église américaine de Paris et de la Cathédrale américaine de Paris, patrimoine-religieux.fr
  7. Historique, lennenbilingual.com

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Joseph W. Cochran, Friendly Adventurers a Chronicle of the American Church of Paris (1857-1931), Paris, Brentano's, (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :