Conseil régional d'Auvergne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le conseil régional de l'ancienne région Auvergne supprimé à compter du . Pour l'assemblée qui lui succède, voir Conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes.
Conseil régional d'Auvergne

Description de l'image Conseil régional d'Auvergne (logo).svg.
Type
Type Conseil régional
Présidence
Président René Souchon (PS)
Élection
Structure
Membres 47 conseillers régionaux
Description de cette image, également commentée ci-après
Composition actuelle.
Groupes politiques Majorité
Opposition
  •      UMP-Majorité présidentielle (14)
  • Élection
    Système électoral Scrutin de liste à deux tours avec prime majoritaire
    Dernière élection Élections régionales françaises de 2010 (14 et )

    Hôtel de région, Clermont-Ferrand

    Description de cette image, également commentée ci-après
    Photographie du lieu de réunion.
    Divers
    Site web http://www.auvergne.fr/

    Le conseil régional d'Auvergne était l'assemblée délibérante de l'ancienne région française Auvergne, collectivité territoriale décentralisée agissant sur le territoire régional. Il siégeait à Clermont-Ferrand.

    Le conseil régional était composé de quarante-sept conseillers régionaux dont :

    Siège[modifier | modifier le code]

    Le siège du Conseil régional était localisé à Chamalières dans le quartier du carrefour Europe, au 13-15 Avenue de Fontmaure.

    Le Conseil régional a déménagé entre mars et avril 2014[1] au 59, boulevard Léon-Jouhaux à Montferrand. Les différents services ont été regroupés dans un seul bâtiment basse consommation[2] construit à proximité du musée d'art Roger-Quilliot, à l'emplacement d'une ancienne enseigne de bricolage. Auparavant, le Conseil régional louait des locaux à Chamalières (Europe) et à Clermont-Ferrand (place Delille).

    La dépense finale nécessaire à sa construction, une fois le remboursement de TVA effectué, est de 68 millions d'euros TTC (dont 49 millions d'euros pour les seuls travaux de construction). Les agents du Conseil régional (400 personnes) se sont installés en avril-mai 2014[3].

    Atelier 4 en est le maître d'œuvre[4].

    La fusion avec la région Rhône-Alpes pourrait changer la donne dans le cas où Lyon serait la capitale de la future grande région Rhône-Alpes-Auvergne : les services de proximité affectés à la région Auvergne resteraient à Clermont-Ferrand[5]. Son utilité pourrait être remise en cause[6] lorsque la fusion sera prononcée. Son inauguration a eu lieu le 21 juin 2014[7].

    Présidents du conseil régional[modifier | modifier le code]

    Le Conseil régional d'Auvergne a connu six présidents[8],[9] :

    Liste des présidents successifs
    Période Identité Étiquette Qualité
    1974 1977 Jean Morellon RI[10] puis UDF[10],[9] Député du Puy-de-Dôme (1969-1981)[10]
    1977 1977 Augustin Chauvet RPR Député du Cantal
    Maire de Mauriac[9]
    1977 1986 Maurice Pourchon PS Ancien conseiller municipal de Clermont-Ferrand[9]
    Ancien conseiller général[9]
    Conseiller régional (1974-1977)[9]
    1986 2004 Valéry Giscard d'Estaing UDF Ancien président de la République (1974-1981)
    2004
    (décès)
    Pierre-Joël Bonté PS Ancien maire de Riom
    Ancien président du Conseil général du Puy-de-Dôme
    décembre 2015 René Souchon PS Ancien ministre
    Ancien maire d'Aurillac[9]

    Composition[modifier | modifier le code]

    1986-1992[modifier | modifier le code]

    1992-1998[modifier | modifier le code]

    1998-2004[modifier | modifier le code]

    2004-2010[modifier | modifier le code]

    La campagne pour les régionales commence par la réflexion du président sortant, Valéry Giscard d'Estaing, qui hésite à faire le « mandat de trop ». En face, l'opposition socialiste opte pour Pierre-Joël Bonté, alors que plusieurs cadres locaux du PS ne misent « pas un kopek » (selon les dires de Bonté) sur sa victoire.

    En effet, malgré sa place de président du conseil général du Puy-de-Dôme, le candidat socialiste possède plusieurs désavantages. Sa notoriété est très faible. Son adversaire principal jouit d'une expérience politique sans aucune mesure, et d'une très grande intelligence à son avantage. En outre, le candidat socialiste ne parvient pas à réunir les acteurs de la gauche au premier tour. Le PCF et les Verts font listes à part.

    Pierre-Joël Bonté attise ses flèches contre un Giscard qui a surtout servi Clermont-Ferrand avec le Zénith, la Grande halle et Vulcania.

    Au premier tour, Valéry Giscard d'Estaing devance confortablement son adversaire. Deux points sont à noter : le score important de la liste PCF menée par André Chassaigne qui arrive à un peu de moins de 10 %, et les 5 % de la liste des verts emmenés par Yves Guesdon. Il y a aussi les 9,59 % du Front national, faisant de la région d'Auvergne l'une des rares en 2004 à ne pas qualifier pour le second tour la liste de Louis de Condé.

    Résultats des élections régionales des 21 et 28 mars 2004 en Auvergne
    Tête
    de liste
    Liste Premier tour Second tour Sièges
    # % # % # %
    Valéry Giscard d'Estaing* UMP - UDF - FRS 215 921 36,39 299 483 47,33
    17
    36,2
    Pierre-Joël Bonté PS 167 433 28,22 333 301 52,67
    30
    63,8
    André Chassaigne PCF 54 609 9,20
    Yves Gueydon Les Verts 33 272 5,61
    Louis de Condé FN 56 874 9,58
    Marie Savre LO - LCR 25 389 4,28
    Hugues Auvray Divers 20 498 3,45
    Hubert Constancias MEI 13 287 2,24
    Claude Jaffrès MNR[11] 6 108 1,03
    Inscrits 975 066 100,00 974 868 100,00
    Abstentions 350 402 35,94 312 847 32,09
    Votants 624 664 64,06 662 021 67,91
    Blancs et nuls 31 273 5,01 29 237 4,42
    Exprimés 593 391 94,99 632 784 95,58

    * liste du président sortant

    2010-2015[modifier | modifier le code]

    Les conseillers régionaux se répartissaient en quatre groupes :

    L'exécutif était composé de :

    • René Souchon : président depuis le 13 février 2006 (à la suite du décès de Pierre-Joël Bonté le 18 janvier 2006) et réélu le 21 mars 2010.
    • Alain Bussière (PS) : 1er vice-président
    • Arlette Arnaud-Landau (PS) : 2e vice-présidente
    • Luc Bourduge (PCF) : 3e vice-président
    • Anna Aubois (PS) : 4e vice-présidente
    • Christian Bouchardy (EÉ) : 5e vice-président
    • Dominique Bru (PS) : 6e vice-présidente
    • André Chapaveire (PS) : 7e vice-président
    • Pascale Semet (PCF) : 8e vice-présidente
    • Jean-Michel Guerre (PS) : 9e vice-président
    • Nicole Rouaire (Verts) : 10e vice-présidente
    • Lionel Roucan (Verts) : 11e vice-président
    • Marie-Jo Chassin (PS) : 12e vice-présidente
    • Hamid Berkani (PS) : 13e vice-président
    • Yvette Mercier (PCF) : 14e vice-présidente
    Département Liste Nom Parti
    Allier Union de la gauche 01 Jean Mallot PS
    02 Marie-José Chassin PS
    03 Luc Bourduge PCF
    04 Nicole Rouaire
    05 Jean-Michel Guerre PS
    06 Marie-Claude Léguillon PRG
    07 Henri Malavaud PS
    08 Pascale Semet PCF
    Majorité présidentielle 01 Daniel Dugléry UMP
    02 Bernadette Rondepierre DVD
    03 Claude Malhuret UMP
    Cantal Union de la gauche 01 Marc Maisonneuve PS
    02 Dominique Bru PS
    03 Lionel Roucan
    Majorité présidentielle 01 Alain Marleix puis Jean-Antoine Moins UMP
    02 Sylvie Lachaize puis Annick Boussac UMP
    Haute-Loire Union de la gauche 01 Pierre Pommarel
    02 Arlette Arnaud-Landau PS
    03 André Chapaveire PS
    04 Evelyne Valentin PCF
    05 Gustave Alirol POC
    Majorité présidentielle 01 Marie-Agnès Petit UMP
    02 Michel Bergougnoux UMP
    03 Isabelle Prébet Valentin DVD
    Puy-de-Dôme Union de la gauche 01 René Souchon PS
    02 Agnès Mollon
    03 André Chassaigne PCF
    04 Anna Aubois PS
    05 Christian Bouchardy
    06 Maïté Ballais GU
    07 Alain Bussière PS
    08 Karine Vacant-Pasciuto PS
    09 Hamid Berkani PS
    10 Émilie Vallée DVG
    12 Fatima Bezli
    13 Éric Dubourgnoux PCF
    14 Yvette Mercier PCF
    15 Olivier Harkati PS
    16 Zubeyda Coskun PG
    17 Jean-Marc Miguet MRC
    18 Martine Munoz PS
    Majorité présidentielle 01 Brice Hortefeux UMP
    02 Marie-Thérèse Sikora UMP
    03 Frédéric Bonnichon UMP
    04 Marie-Michelle Bayle DVD
    05 Alain Mercier UMP
    06 Claudine Lafaye NC

    Anciens conseillers régionaux[modifier | modifier le code]

    • Alain Marleix, démission le 31 décembre 2010 pour cause de cumul des mandats ; il est remplacé par Jean-Antoine Moins.
    • Marie-Michelle Bayle, démission en juin 2015 « pour des raisons […] personnelles » ; remplacé par Jean-Pierre Brenas à compter du 29 juin[12].
    • Sylvie Lachaize, démission au printemps 2015. Remplacée par Annick Boussac.

    Budget[modifier | modifier le code]

    En 2014, le budget de la région Auvergne est de 675 millions d'euros, dont 139 millions pour les transports, 100 pour l'enseignement et les lycées, 115 pour la formation professionnelle et l'apprentissage, et 51 pour l'action économique[13].

    En 2015, le budget s'élève à 671 millions d'euros, dont 138 millions pour les transports, 97 pour l'enseignement et les lycées, 115 pour la formation professionnelle et l'apprentissage, et 55 pour l'action économique.

    Notes et références[modifier | modifier le code]

    Notes[modifier | modifier le code]

    1. à la suite du décès de Yves Carroy le 23 février 2015 et son remplacement par Martine Munoz, le groupe SRC compte un élu de plus et le groupe FDG un de moins.

    Références[modifier | modifier le code]

    1. « Les services et les élus de la Région Auvergne déménagent ! », Conseil régional d'Auvergne,
    2. « Visite en photos du nouvel Hôtel de Région à Clermont-Ferrand », sur Cyberbougnat, (consulté le 14 janvier 2015).
    3. Sébastien Kerroux, « Le nouvel hôtel de Région sera prêt au printemps », sur France 3 Auvergne, (consulté le 14 janvier 2015).
    4. Site Atelier 4
    5. Claude Fallas, « Hôtel de Région : René Souchon s'agace », sur France 3 Auvergne, (consulté le 9 juin 2014).
    6. « René Souchon précise l'avenir du nouvel Hôtel de Région », sur Cyberbougnat, (consulté le 9 juin 2014).
    7. « Inauguration de l'hôtel de région », sur auvergne.fr, (consulté le 14 janvier 2015).
    8. Jean-Paul Gondeau, « Six présidents en quarante et un ans », La Montagne,‎ , p. 2.
    9. a, b, c, d, e, f et g « De Morellon à Souchon, les présidents successifs de la région Auvergne », sur La Montagne, (consulté le 20 octobre 2015).
    10. a, b et c « Jean Morellon », sur le site de l'Assemblée nationale (consulté le 20 octobre 2015).
    11. Liste des candidats MNR aux régionales 2004
    12. « Jean-Pierre Brenas entre au Conseil régional d'Auvergne », sur La Montagne, (consulté le 25 juin 2015).
    13. « 2014, un budget d'actions pour bâtir le Nouveau Monde » (consulté le 3 juillet 2014).

    Voir aussi[modifier | modifier le code]

    Lien externe[modifier | modifier le code]