Jean Morellon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jean Morellon
Fonctions
Député de la 2e circonscription du Puy-de-Dôme

(3 ans, 8 mois et 9 jours)
Prédécesseur Valéry Giscard d'Estaing
Successeur Valéry Giscard d'Estaing

(8 ans et 16 jours)
Prédécesseur Valéry Giscard d'Estaing
Successeur Claude Wolff
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Messeix (Puy-de-Dôme, France)
Date de décès (à 92 ans)
Lieu de décès Chamalières (Puy-de-Dôme, France)
Nationalité Française

Jean Morellon, né le à Messeix (Puy-de-Dôme) et décédé le à Chamalières (Puy-de-Dôme)[1] est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean Morellon fait ses études de médecine et devient docteur.

Morellon commence sa carrière politique à Messeix en 1953 où il est élu conseiller municipal. En 1965, il est élu maire de la commune. Il est élu conseiller général dans le canton de Bourg-Lastic en 1967 sous l'étiquette des Républicains indépendants.

Il est le suppléant de Valéry Giscard d'Estaing quand ce dernier est réélu député de la deuxième circonscription du Puy-de-Dôme en 1968. En juillet 1969, lorsque Giscard est nommé au gouvernement Chaban-Delmas, Morellon devient donc député. Giscard est réélu député en mars 1973 et de nouveau nommé au gouvernement Messmer. Il abandonne donc son mandat et Morellon, suppléant, redevient député. La même année, il est nommé vice-président du Conseil général du Puy-de-Dôme. Il quitte cette charge en 1976, tout en restant conseiller général jusqu'en 1979. En 1974, il devient le premier président du Conseil régional de la région Auvergne jusqu'en 1977 où la gauche remporte les élections municipales en Auvergne et Maurice Pourchon est élu président du Conseil régional. En 1978, Jean Morellon se présente à l'élection législative (Giscard élu président en 1974 ne se présente pas) et est élu dès le premier tour.

Il perd son mandat de conseiller général en 1979, battu par le candidat du PS, Paul Passelaigue. Jean Morellon ne se représente pas aux élections législatives de 1981 et c'est Claude Wolff (UDF), maire de Chamalières et lui aussi un proche de Giscard, qui est élu[2]. Morellon est tête de la liste d'opposition lors de l'élection municipale de Clermont-Ferrand en 1983 face à Roger Quilliot mais est battu. Il est aussi battu lors des élections sénatoriales françaises de 1983. Morellon tente de redevenir conseiller général en 1985, mais échoue encore face à Passelaigue[3].

Détail des fonctions et des mandats[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le docteur Jean Morellon est décédé », La Montagne,
  2. Puy-de-Dôme en mouvement, magazine du conseil général. Numéro 133, mars 2013. p. 25
  3. « Disparition de Jean Morellon, ancien député du Puy-de-Dôme », sur PolitiqueMania,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]