Maurice Fellous

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fellous.
Maurice Fellous
Naissance
Paris 12e, France
Nationalité Drapeau de la France France
Décès (à 89 ans)
Houdan, France
Profession Directeur de la photographie

Maurice Fellous est un directeur de la photographie français, né le 3 août 1925 à Paris et mort le 26 avril 2015 à Houdan. Frère de Roger Fellous (1919-2006), également chef opérateur, il est notamment connu pour sa longue collaboration avec Georges Lautner.

Biographie[modifier | modifier le code]

Maurice Fellous travaille comme mécanicien de caméras aux studios de Saint-Maurice (Val-de-Marne) entre 1946 et 1948, tout en bénéficiant des cours du soir de l’Institut Des Hautes Études Cinématographiques (IDHEC)[1]. En 1948, il devient, grâce au producteur Robert Sussfeld, l'assistant du chef opérateur Roger Dormoy.

Au cours des années 1950, il devient le caméraman de son frère Roger Fellous, directeur de la photographie de films signés Jacques Daniel-Norman, Dimitri Kirsanoff, Pierre Gaspard-Huit, Claude Boissol...

"Une fée pas comme les autres", réalisé par Jean Tourane, est le premier long métrage dont Maurice Fellous signe la lumière. Ce film de fiction est tourné entièrement avec des animaux dans des décors de studio.

Le début des années 1960 marque un tournant dans la carrière de Maurice Fellous. Avec Guy Tabary, il signe la direction de la photographie du film "Le Voyage en ballon" d'Albert Lamorisse. En Espagne, le film reçoit le Prix Sant Jordi de la meilleure photographie dans un film étranger.

À la même époque, il éclaire le troisième film de Georges Lautner, "Arrêtez les tambours", un film pacifiste sur la seconde guerre mondiale. C'est le début d'une longue collaboration entre les deux hommes : jusqu'en 1976, Maurice Fellous est le directeur de la photographie attitré de Georges Lautner sur 23 longs métrages.

Maurice Fellous éclaire Mireille Darc dans 15 longs métrages.

Il travaille aussi avec André Cayatte, ancien avocat et cinéaste engagé : "Mourir d'aimer", "Il n'y a pas de fumée sans feu" et "A chacun son enfer", interprétés par Annie Girardot.

Son dernier long métrage est un documentaire sur François Truffaut.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Caméraman - Cinéma[modifier | modifier le code]

Directeur de la photographie - Cinéma[modifier | modifier le code]

Directeur de la photographie - Télévision[modifier | modifier le code]

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

  • Prix Sant Jordi du cinéma 1962 (Espagne) : Meilleure photographie dans un film étranger pour Le Voyage en ballon (partagé avec Guy Tabary).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ces cours du soir, obtenus sur l'initiative des syndicats, étaient destinés aux techniciens qui avaient dû mettre entre parenthèses leur carrière pendant la Seconde Guerre mondiale. Voir Les entretiens de l’AFC, 4 septembre 2009

Liens externes[modifier | modifier le code]