Cirauqui

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Cirauqui - Zirauki
Escudo de Cirauqui.svg
Image dans Infobox.
Noms officiels
(es) Cirauqui
(eu) Zirauki (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Noms locaux
(eu) Zirauki, (es) CirauquiVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Communauté forale
Partie de
Groupe de services administratifs Valdemañeru (d), Intermunicipalité des services sociaux de base et sportifs de la Vallée d'Izarbe (d), Intermunicipalité de la Vallée d'Izarbe (d), Zone mixte de NavarreVoir et modifier les données sur Wikidata
Superficie
41,4 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Altitude
493 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Cirauquimapa.PNG
Démographie
Population
488 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
11,8 hab./km2 ()
Gentilé
ZiraukiarVoir et modifier les données sur Wikidata
Fonctionnement
Statut
Chef de l'exécutif
Victoriano Goldaraz Carmona (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Identifiants
Code postal
31131Voir et modifier les données sur Wikidata
INE
31074Voir et modifier les données sur Wikidata

Cirauqui en espagnol ou Zirauki en basque[1],[2] est une municipalité de la communauté forale de Navarre, dans le Nord de l'Espagne.

Elle est située dans la zone linguistique mixte de la province et à 30,2 km de sa capitale, Pampelune. Le village est le chef-lieu de la municipalité.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Zirauki en basque peut se traduire par « nid de vipère ». Le nom est attesté dès 1046 sous la forme ciroqui et en 1283 sous la forme çirauqui.

Géographie[modifier | modifier le code]

Cirauqui se dresse sur un promontoire rocheux, dans la vallée du rio Salado.

Le Camino francés du Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle passe par cette localité.

Localités limitrophes[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La chaussée romaine
Préhistoire

Zirauki (en basque) est également le lieu ou fut retrouvé en 1991 l'un des plus beaux spécimens d'Europe de crâne trépané datant de plus de 4 500 ans. De grands spécialistes accréditent la thèse d'une intervention évoluée. Les bords cicatrisés démontrant que cet homme a survécu au moins plusieurs mois à l'intervention.

Empire romain

Les vestiges de pont et de voie antique attestent de l'époque romaine

Moyen Âge

L’église San Roman, du XIIIe siècle, tout comme l'église, Santa Catalina, sont les noyaux d'un peuplement qui commença dès avant le XIe siècle. La ville s'agrandit ensuite sur les pentes coniques de la colline.

Démographie[modifier | modifier le code]

Sa population était de 502 habitants en 2010 (statistiques INE)

Évolution démographique
1996 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2010
454 450 458 454 456 452 445 462 482 480 486 502
Sources: Cirauqui et instituto de estadística de navarra

Administration[modifier | modifier le code]

Le secrétaire de mairie est aussi celui de Artazu, Guirguillano, Mañeru[réf. nécessaire].

Liste des alcaldes (maires)
Mandat Nom de l'alcalde Parti politique
2003-2007
2007-2011 Pedro Apesteguía CAI (Candidatura Asamblearia Independiente)

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Pont romain' sur l'antique voie de Pompaelo à Vareia, aujourd'hui Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Patrimoine civil[modifier | modifier le code]

La Calzada

Ancienne chaussée romaine qui va jusqu'au bout du coteau, franchit un ruisseau affluent du Salado sur un pont à dos d'âne, romain ou roman.

Patrimoine Religieux[modifier | modifier le code]

Portail roman de l'église de San Román.
L’église San Roman

Elle présente l'une des trois portes polylobées d'influence mozarabe du parcours.

Pèlerinage de Compostelle[modifier | modifier le code]

Sur le Camino francés du Pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle, on vient de Mañeru. La prochaine halte est Lorca, son église El Salvador et son pont médiéval sur le rio Salado.

À Cirauqui, le chemin passe sous une porte fortifiée devant laquelle se trouve une stèle discoïdale. Puis c'est la montée d'une rue typiquement médiévale bordée de blasons et de murs en corniche le long desquels courent de petits escaliers.

Festivités[modifier | modifier le code]

Fête de la Croix

Les fêtes du Día de la Cruz () se tiennent du 13 au .

Personnages mythiques[modifier | modifier le code]

  • Txutxin, terreur des enfants et blousons noirs forains.
  • El Poeta, chamane local, boit des enseignements de Castaneda.

Personnalités[modifier | modifier le code]

  • Antonio Laita Viguria, peintre réaliste.

Notes et références[modifier | modifier le code]

(es) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en espagnol intitulé « Cirauqui » (voir la liste des auteurs).
  1. Le nom de la ville est co-officiel, c'est-à-dire que les deux noms peuvent être cités et non bilingue comme Auritz-Burguete.
  2. (eu) Toponymes officiels du Pays basque de l'Académie de la langue basque ou Euskaltzaindia, avec la graphie académique actuelle ainsi l'équivalent en français ou espagnol. Autres sources: Euskal Herriko udalerrien izendegia [PDF] ou directement sur le site d'Euskaltzaindia (EODA).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Grégoire, J.-Y. & Laborde-Balen, L. , « Le Chemin de Saint-Jacques en Espagne - De Saint-Jean-Pied-de-Port à Compostelle - Guide pratique du pèlerin », Rando Éditions, , (ISBN 2-84182-224-9)
  • « Camino de Santiago St-Jean-Pied-de-Port - Santiago de Compostela », Michelin et Cie, Manufacture Française des Pneumatiques Michelin, Paris, 2009, (ISBN 978-2-06-714805-5)
  • « Le Chemin de Saint-Jacques Carte Routière », Junta de Castilla y León, Editorial Everest

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]