Améscoa Baja

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Améscoa Baja
Escudo de Amescoa Baja.svg
Image dans Infobox.
Nom officiel
(es) Améscoa BajaVoir et modifier les données sur Wikidata
Noms locaux
(es) Améscoa Baja, (eu) AmeskoabarrenaVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Comarque
Merindades
Communauté forale
Partie de
Intermunicipalité de Montejurra (d), Zone mixte de NavarreVoir et modifier les données sur Wikidata
Superficie
46,8 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Altitude
563 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Navarra - Mapa municipal Amescoa Baja.svg
Démographie
Population
711 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
15,2 hab./km2 ()
Gentilé
Ameskoar, ameskoabarrendarVoir et modifier les données sur Wikidata
Fonctionnement
Statut
Chef de l'exécutif
Diego Arturo Urra Velasco (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Identifiants
Code postal
31272Voir et modifier les données sur Wikidata
INE
31013Voir et modifier les données sur Wikidata
Indicatif téléphonique
948Voir et modifier les données sur Wikidata

Améscoa Baja[1] (en basque : Ameskoabarrena) est une municipalité de la communauté forale de Navarre au nord de l'Espagne.

Elle est située dans la zone mixte de la province et à 60 km de sa capitale, Pampelune. La population était de 711 habitants en 2020.

La capitale de cette municipalité se situe à Zudaire. Les autres communes sont Artaza, Baquedano, Baríndano, Ecala, Gollano, San Martín de Améscoa et Urra.

Situation socio-linguistique[modifier | modifier le code]

La langue majoritaire de la population est l'espagnol. En 2011, le pourcentage de bascophone était de 10,8 %. La municipalité est située dans la zone linguistique mixte depuis 2017, où certains services comme l'éducation et l'administration sont en espagnol et en basque. Quant à l'évolution de la langue basque dans cette zone, de 1991 à 2018, le poids relatif des bascophones dans la société navarraise n'a cessé d'augmenter, passant de 5,2 % à 12,4 % (de 9,5 % à 14,1 % pour l'ensemble de la Navarre)[2].

Selon les cartes linguistiques historiques[3], dans la région d'Ameskoabarrena, le basque était la langue d'usage depuis plusieurs siècles, mais entre la fin du XVIIIe siècle (1778) et du XIXe siècle (1863), elle fut progressivement remplacée par l'espagnol[4].

Économie[modifier | modifier le code]

Fromage d'Idiazabal
(Appellation contrôlée)

La situation économique d'Améscoa Baja, de même que celle du reste de la vallée, est en pleine mutation, bien que le secteur primaire reste important : élevage de bovins, de porcins et de volailles et, surtout, élevage de moutons, produisant de la viande et le lait à partir duquel on élabore le fromage d'Urbasa. Celui-ci fait partie de diverses appellations d'origine dont le fromage d'Idiazabal.

L'agriculture est également pratiquée assidument, bien que la plupart des agriculteurs cumulent cette activité avec un emploi dans d'autres domaines, essentiellement dans le secteur secondaire.

La principale industrie de la vallée est la fabrique de chaises au design "Andreu Nort" qui emploie un nombre important d'habitants, toutefois la pratique la plus courante consiste à se déplacer vers les communes voisines pour travailler, surtout à Estella.

Le secteur des services n'est pas encore très développé, tandis que le tourisme rural est de plus en plus important grâce à la publicité que fournit la proximité des zones naturelles aménagées pour le tourisme que sont la massif d'Urbasa ou Nacedero de Urederra.

Administration[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1996 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007
844 827 826 796 808 807 827 823 851 826 818
Sources: Améscoa Baja et instituto de estadística de navarra

Patrimoine civil[modifier | modifier le code]

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

Personnages célèbres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (eu) Toponymes officiels du Pays basque de l'Académie de la langue basque ou Euskaltzaindia, avec la graphie académique actuelle ainsi l'équivalent en français ou espagnol. Autres sources: Euskal Herriko udalerrien izendegia [PDF] ou directement sur le site d'Euskaltzaindia (EODA).
  2. (eu) Nafarroako datu soziolinguistikoak [PDF] 2020ko ekaina, Iruña, Argitaratzailea: Gobierno de Navarra / Nafarroako Gobernua et Euskarabidea – Euskararen Nafar Institutua, Euskararen Sustapenaren eta Plangintzaren Zerbitzua. Legezko gordailua: LG NA 940-2020. (Version espagnole)
  3. (es) Vascohablantes y castellanohablantes en la historia del euskera de Navarra, Xabier Erize Etxegarai, Gobierno de Navarra, Departamento de Educación y Cultura, 1999, 316 pages, (ISBN 8423518337)
    (es) Las fronteras de la lengua vasca a lo largo de la historia, Carlos Cid Abasolo, Revista de Filología Románica, 2002
    Carte linguistique des Dialectes du basque de 1863 par Louis-Lucien Bonaparte
  4. (es) Luis Núñez Astrain, El euskera arcaico : extensión y parentescos, Tafalla, Txalaparta, , 390 p. (ISBN 8481363006 et 9788481363005, OCLC 54773940, lire en ligne)
  5. Esteban de Zudaire (1548- 1570) fut un frère jésuite et béatifié par l'église catholique romaine.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]