Igantzi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Igantzi
Blason de Igantzi
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Statut Municipio
Communauté autonome Navarre Navarre
Province Navarre Navarre
Comarque Bortziriak
Maire
Mandat
Iñaki Goyenetxe Zubieta (EAJ-PNV)
2007-2011
Code postal 31790
Démographie
Gentilé Igantziarra (eu)
Population 606 hab. (2007)
Densité 36 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 13′ 33″ nord, 1° 41′ 58″ ouest
Altitude 209 m
Superficie 1 663 ha = 16,63 km2
Divers
Zone linguistique euskara (langue co-officielle)
Localisation
Image illustrative de l'article Igantzi

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Igantzi

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Igantzi

Igantzi en basque ou Yanci en espagnol est une ville et une municipalité de la Communauté forale de Navarre (Espagne).

Elle est située dans la zone bascophone de la province où la langue basque est coofficielle avec l'espagnol et à 70,4 km de sa capitale, Pampelune. Le secrétaire de mairie est aussi celui d'Arantza.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localités limitrophes[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
2007- Iñaki Goienetxe EAJ-PNV
2003-2007 Jesús María Begino Garro
1999-2003
1995-1999

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1996 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007
595 587 593 588 598 604 604 615 617 607 606
Sources: Igantzi et instituto de estadística de navarra

Division linguistique[modifier | modifier le code]

En accord avec Loi forale 18/1986 du 15 décembre sur le basque[1] , la Navarre est linguistiquement divisée en trois zones. Cette municipalité fait partie de la zone bascophone où l'utilisation du basque y est majoritaire. Le basque et le castillan sont utilisés dans l'administration publique, les médias, les manifestations culturelles et en éducation cependant l'usage courant du basque y est présent et encouragé le plus souvent.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Patrimoine civil[modifier | modifier le code]

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

  • Église San Miguel Arcángel du XVIe siècle, de style gothique tardif. Durant le XVIIIe siècle, on rajoute au plan carré original les ailes, lui donnant la forme actuelle. Le retable date du XVIIe siècle et bien qu'à l'origine il ne possédait pas de tour, celui-ci date de 1940.
  • Ermitage de Nuestra Señora de la Piedad, du XVIe siècle, sur la route de Lesaka. Au milieu du XXe siècle, on fit de grands travaux et on apposa un petit campanille. A remarquer la façade de pierre où figure la date de 1554, en lettres gothiques.
  • Ermitage de San Juan Bautista, situé près du rio Latsa. Il s'agit d'une grotte creusée dans la roche avec trois fontaines sur la partie basse. On attribue à ces fontaines des propriétés curatives. On trouve également l'espèce protégée Carpinus Betulus, pour laquelle, en 1987, on l'a déclaré Réserve Naturelle.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ley Foral 18/86, de 15 de diciembre de 1986, del Vascuence. Régulation de son usage et de son officialisation. En français sur le site de L'aménagement linguistique dans le monde.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]