Luzaide

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Luzaide
Valcarlos
Blason de Luzaide
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Statut Municipio
Communauté autonome Navarre Navarre
Province Navarre Navarre
Comarque Auñamendi
Maire
Mandat
Fernando Alzón Aldave ((Luzaidegatik))
2007-2011
Code postal 31660
Démographie
Gentilé Luzaidarra (eu)
Population 421 hab. (2007)
Densité 9,4 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 05′ 35″ N 1° 18′ 04″ O / 43.093056, -1.30111143° 05′ 35″ Nord 1° 18′ 04″ Ouest / 43.093056, -1.301111  
Altitude 365 m
Superficie 4 465,8 ha = 44,658 km2
Localisation
Localisation de Luzaide

Géolocalisation sur la carte : Navarre

Voir sur la carte administrative de Navarre
City locator 14.svg
Luzaide

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Luzaide

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Luzaide
Liens
Site web http://www.luzaide-valcarlos.net

Luzaide en basque ou Valcarlos en espagnol[1],[2] est un village et une municipalité de la Communauté forale de Navarre, au nord de l'Espagne.

Elle est située dans la zone bascophone de la province où la langue basque est coofficielle avec l'espagnol[1]. Elle est est une halte alternative sur le Camino navarro du Pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle, lorsque le mauvais temps ou l'enneigement du sol ne permet pas de passer par les hauteurs pyrénéennes du Col de Lepoeder.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Vallis Karoli 1119, la Val Carlos 1264, Vaill Carlos 1306[3]

Luçaide 1110,1284, Luçayde 1284[3]

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

La commune se situe au cœur des Pyrénées navarraises, sur le versant nord des Pyrénées. Elle est isolée du reste de la Navarre par le col de Roncevaux (puerto d'Ibañeta en espagnol) (1057 m).

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Date d'élection Identité Parti
2003 Juan José Camino Aralar
2007 Fernando Alzón Aldave Luzaidegatik

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1996 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007
467 466 469 470 466 459 448 443 435 423 421
Sources: Luzaide/Valcarlos et instituto de estadística de navarra

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville s'appelait Luzaide (nom conservé en basque) avant de prendre, au XIIe siècle, le nom de Valcarlos, « val de Charlemagne. »
Deux relais-hôpitaux y sont mentionnés dès 1271 : la maison Irauzketa aux murs épais correspond à l’ancien hôpital Saint Jean d'Irauzketa, près de l'église actuelle et Gorosgarai, plus haut dans la montée, appartenant au monastère de Roncevaux.
La Casa de Reclusa était une auberge pour l’accueil des pèlerins.
En 1366, il est fait mention d'une tour fortifiée Erredorea qui ne devait laisser passer aucun étranger, fût-il pèlerin.

La commune d'Arnéguy était à l'origine et jusqu'au XVIIIe siècle[4], un quartier de Luzaide.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Langues[modifier | modifier le code]

Valcarlos est situé dans la zone bascophone de la province où la langue basque est coofficielle avec l'espagnol.

Bien que situé en Navarre, la situation géographique de Valcarlos fait que le basque parlé historiquement à Valcarlos est à classifier dans le bas-navarrais occidental comme dans la ville de Baïgorry en Basse-Navarre[5],[6].

Division linguistique[modifier | modifier le code]

En accord avec Loi forale 18/1986 du 15 décembre sur le basque[7] , la Navarre est linguistiquement divisée en trois zones. Cette municipalité fait partie de la zone bascophone où l'utilisation du basque y est majoritaire.

Le basque et le castillan sont utilisés dans l'administration publique, les médias, les manifestations culturelles et en éducation cependant l'usage courant du basque y est majoritaire et encouragé le plus souvent.

Le pèlerinage de Compostelle[modifier | modifier le code]

Le village est situé sur une variante du Camino navarro pour le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle, à privilégier par mauvais temps ou sol enneigé.

Après Arnéguy, dernier jalon en France, les étapes suivantes sont le col de Roncevaux (Puerto de Ibañeta) puis le village de Roncevaux (Orreaga-Roncesvalles) avec sa collégiale royale.

Économie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en espagnol intitulé « Valcarlos » (voir la liste des auteurs).
  • Grégoire, J.-Y. & Laborde-Balen, L. , « Le Chemin de Saint-Jacques en Espagne - De Saint-Jean-Pied-de-Port à Compostelle - Guide pratique du pèlerin », Rando Éditions, mars 2006, ISBN 2-84182-224-9
  • « Camino de Santiago St-Jean-Pied-de-Port - Santiago de Compostela », Michelin et Cie, Manufacture Française des Pneumatiques Michelin, Paris, 2009, ISBN 978-2-06-714805-5
  • « Le Chemin de Saint-Jacques Carte Routière », Junta de Castilla y León, Editorial Everest

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Étape précédente
-- par mauvais temps ou sol enneigé --
(3,5 km à pied)
Arnéguy
Pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle
08 Coquille.jpg
(774 km jusqu'à Saint-Jacques-de-Compostelle)
Camino navarro
-- Variante par mauvais temps ou sol enneigé --
Étape suivante
-- par mauvais temps ou sol enneigé --
(15 km à pied)
Col de Roncevaux