Thèse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sur les autres projets Wikimedia :

Une thèse (du nom grec thesis, se traduisant par « action de poser ») est l'affirmation ou la prise de position d'un locuteur, à l'égard du sujet ou du thème qu'il évoque.

Au sens philosophique et rhétorique[modifier | modifier le code]

En philosophie et rhétorique, une thèse est une affirmation, qui peut se résumer en une simple phrase, mais est généralement soutenue par un ensemble organisé d'hypothèses, d'arguments et de conclusions. Il s'agit donc de la position d'un auteur, d’une école, d’une doctrine ou d’un mouvement sur un sujet donné. Il est généralement exposé de manière plus ou moins détaillée sous forme écrite, par exemple dans un essai ou un Canon.

Dans une dissertation scolaire, la thèse désigne aussi le moment d'affirmation, précédant l'antithèse (négation) et la synthèse (dépassement de la contradiction par une troisième position). Cet ensemble forme, dans l'enseignement, le « plan dialectique », notamment influencé par la philosophie de Hegel.

Au sens universitaire[modifier | modifier le code]

Articles principaux : doctorat et soutenance de thèse.

Dans le milieu universitaire, une thèse est un mémoire résumant un travail de recherche universitaire, soutenu devant un jury par un étudiant afin d'obtenir un diplôme ou un grade universitaire. La plus répandue est la thèse de doctorat, qui ouvre droit au titre de docteur, à tel point que le vocabulaire universitaire français courant désigne souvent le doctorat comme la thèse (« s'inscrire en thèse », « thésard » pour le doctorant).

Dans les pays francophones, en règle générale, la thèse représente un travail de recherche de plus grande ampleur que le mémoire. Au Royaume-Uni, le terme de thèse (thesis) est utilisé pour les travaux de doctorat et de master recherche, les masters professionnels et les bachelors étant obtenus après rédaction d'une dissertation. Aux États-Unis, le terme de dissertation est employé plus largement que celui de thesis. Dans certaines universités, le terme de thesis est même limité aux travaux du niveau du master.

Sens particulier : en France, la scolarité de l’École nationale des chartes est également couronnée par une thèse, officiellement nommée thèse pour l'obtention du diplôme d’archiviste-paléographe, et le plus souvent thèse des Chartes. La scolarité de troisième cycle de l’École du Louvre est terminée par un diplôme de recherche approfondie, encore surnommée thèse du Louvre. La thèse du Louvre couronnait auparavant le diplôme d’études supérieures, la scolarité de tous les étudiants agréés — futurs conservateurs de musée — de l'École.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Méthodologie[modifier | modifier le code]

  • Michel Beau (et al.), L'art de la thèse : comment préparer et rédiger un mémoire de master, une thèse de doctorat ou tout autre travail universitaire à l'ère du Net, la Découverte, 2005 (nombreuses réimpr.), 202 p. (ISBN 978-2-7071-4794-3)
  • Sophie Boutillier, Alban Goguel d'Allondans, Dimitri Uzunidis (et al.), Méthodologie de la thèse et du mémoire, Studyrama, Levallois-Perret, 2014 (nouv. éd.), 303 p. (ISBN 978-2-7590-2543-5)
  • Mariane Frenay & Marc Romainville (dir.), L'accompagnement des mémoires et des thèses, UCL Presses universitaires de Louvain, Louvain-la-Neuve, 2013, 211 p. (ISBN 978-2-87558-211-9)
  • Edo Kodjo Maurille Agbobli, Méthodologie de la recherche et initiation à la préparation des mémoires et des thèses, l'Harmattan, Paris, 2014, 215 p. (ISBN 978-2-343-05230-4)
  • (en) Kate L. Turabian, A manual for writers of research papers, theses, and dissertations : Chicago Style for students and researchers, University of Chicago Press, Chicago, 2013 (8e éd. révisée), 448 p. (ISBN 9780226816371)

Humoristique[modifier | modifier le code]

  • Tiphaine Rivière, Carnets de thèse, Seuil, Paris, 2015, 179 p. (ISBN 978-2-02-112594-8) (BD)
  • Tis, La thèse nuit gravement à la santé, vol. 1, Le dico du doc, Alphil-Presses universitaires suisses, Neuchâtel, 2012, 30 p. (ISBN 978-2-940489-22-0) ; vol. 2, AnecDoc, journal intime des doctorants, Alphil-Presses universitaires suisses, Neuchâtel, 2014, 149 p. (ISBN 978-2-940489-94-7) (BD)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]